Comment se désencombrer avec KonMari

Il y a quelques semaines, je vous parlais du fameux livre “La Magie du Rangement” de Marie Kondo ! Maintenant que j’ai terminé le raz de marée, il est temps de vous faire part de mon expérience et de mes impressions !

 

Intentions et ressenti

Au départ, je n’avais pas trop réfléchi au pourquoi ranger lorsque j’ai décidé d’appliquer la méthode KonMari, alors qu’en relisant le livre c’est un point assez important. C’est sans doute pourquoi il m’a fallu m’y reprendre à deux fois pour me sentir satisfaite de la procédure.

Lors du premier round qui m’a pris 5 journées, j’ai senti un tiraillement entre mon besoin de minimalisme (je n’aime pas posséder beaucoup et ayant pris l’habitude de vivre avec peu, l’excès me fait mal à la tête) et une envie de “renouveau”, de me procurer de nouvelles choses face à des possessions que j’accumule depuis des années.

Au départ, j’étais partie dans l’esprit de réduire au maximum pour pouvoir bouger facilement étant donné que je n’ai pas de maison fixe, ni de pays fixe d’ailleurs. Le fait d’avoir un sac à dos chargé et lourd pour voyager m’a clairement donné envie d’épurer et d’alléger.

En triant mes vêtements, j’ai remarqué que les pièces que j’aimais le plus ne m’allaient plus suite à une perte de poids, qu’il y en avait que je pouvais mettre mais que je ne pouvais plus voir, et qu’il me manquait certaines choses. Vous comprendrez que j’étais un peu frustrée : j’avais envie de renouveler, ce qui signifiait consommer et là on touche à un point sensible! Le but était de diminuer, pas de rajouter ! Est-ce bien écolo ?

20151119-Konmari-006

 

C’est là que j’ai commencé à comprendre qu’en fait, je ressentais le besoin de stabilité, d’avoir mon espace à moi, des choses à moi qui reflètent ma personnalité, mes valeurs, mais aussi mon état d’esprit du moment. J’ai senti l’envie de m’entourer de choses que j’aime, et de me séparer de nombreux objets appartenant au passé. Mais aussi, que voulais concilier écologie et féminité !

 

La méthode en application

 

Si vous vous souvenez bien, Marie Kondo préconise de s’attaquer au rangement par catégories et non par pièce ou par lieu de rangement. On réunit tous les éléments d’une même catégorie par terre, puis on prend chaque objet dans ces mains et on garde ce qui nous procure de la joie.

 

#1 Vêtements et chaussures

Pour moi, c’était l’une des catégories les plus dures à trier! J’étais à la fois contente de retrouver une garde robe plus variée et impatiente de la réduire. Mais pour les raisons que j’ai évoquées plus haut, cela m’a montré que j’avais besoin d’accepter d’avoir envie de me sentir bien et féminine dans ce que je porte. Au bout d’une journée, je me suis débarrassée de la moitié de mes affaires et de plusieurs paires de chaussures largement usées, mais je sentais que je n’avais pas atteint le point idéal. Je me suis acheté quelques vêtements et chaussures écologiques ou de seconde main (et sans mentir, quelques pièces du commerce classique), avant de retrier et éliminer quelques autres pièces qui ne me convenaient plus.

20151119-Konmari-001

Oui, les chaussures, c’est mon pêché mignon ^^

 

#2 Livres

Les livres, c’était déjà plus facile ! Cela ne m’a pris que 3-4 heures pour les passer en revue, sans commencer à les lire car se remettre dedans biaise le jugement! J’ai redécouvert des livres de mon enfance, de mes études, des collections que j’avais oubliées et des livres que je gardais pour les lire “un jour”. J’en ai supprimé la majorité !

J’ai décidé d’avoir une bibliothèque inspirante et donc de garder les livres que je relis régulièrement, ceux que j’aime feuilleter, ou d’autres que j’ai lu ais que j’aime avoir. Je me suis aussi faite offrir de nouveaux livres qui sont dans des thématiques qui m’inspirent aujourd’hui: reiki, litothérapie, naturopathie, médecine chinoise etc.

20151119-Konmari-003

 

#3 Papiers

Soyons clairs, c’est la catégorie la moins funky et cela m’a pris une journée entière! J’étais sidérée de constater que j’avais conservé mes cours de fac, mes fiches (ceux qui ont étudié avec moi savent à quel point je tenais à mes fiches!), des cahiers, et j’ai aussi passé en revue tous les documents bancaires et médicaux que ma mère avait précieusement gardé !

Au final, j’ai quasiment tout jeté, et en tant qu’écolo qui se respecte j’ai passé un temps fou à trier les papiers que je pourrais réutiliser comme brouillon (j’en ai à vie!), et ceux à mettre au recyclage, incluant les documents qu’il vaut mieux déchiqueter. Je crois que c’est le domaine où j’ai été le plus satisfaite, tout tient dans 3 porte documents !

 

#4 Komono

Le Komono, c’est un peu le “fourre tout”, la catégorie “autres”. On y trouve les bijoux, accessoires, maquillage, produits de beauté, mais aussi tout ce qui est électronique, vaisselle et objets en tout genre.

Côté “beauté”, c’était assez facile de reconnaître les bijoux que j’aime et j’ai enfin eu le courage de jeter ces produits et maquillage périmés que je n’utilisais plus depuis des années, que j’ai remplacé par des marques écolos et produits zéro déchet !

20151119-Konmari-007

 

En ce qui concerne l’électronique, j’ai ressenti un besoin de conserver l’essentiel qui pour moi se résume à mon ordinateur, un appareil photo et … un téléphone ! Oui, après maintes réflexions j’ai décidé de me séparer de mon I-pad et de me procurer un smartphone (de seconde main ;)). J’ai donné congé à mon reflex, que j’ai remplacé par un compact expert d’occasion, et vendu ou donné le reste. J’ai poussé un peu en triant mon ordinateur et mon disque dur externe, ainsi que mes pages Internet !

Pour le reste, c’est allé assez vite, et il me reste deux cartons d’affaires de maison, dans l’attente d’avoir un vrai chez moi.

 

#5 Le Sentimental

C’est un peu LA catégorie redoutée, tous les objets à valeur sentimentale: lettres, photos, cadeaux, souvenirs. C’est très judicieux de l’avoir en dernier car on prend le pli avec les catégories précédentes et on “tarde” moins. Ayant déjà fait des tris réguliers dans le passé, je connais ces objets par cœur et j’ai décidé de vraiment jouer le jeu. J’ai jeté mes vieilles lettres, que je ne relisais jamais, les ¾ de mes photos pour ne garder que le plus parlant, et le plus dur, donné mon sac de peluches, qui était resté inerte depuis 10 ans. C’est ce qui m’a le plus touché car mes peluches, c’était un peu ma famille d’enfance. J’en ai conservé quelques unes quand même ;).

 

Le stockage

La deuxième partie de la grande méthode de rangement, après le tri, c’est le stockage. C’est à dire, attribuer une place à chaque chose pour éviter de ré-encombrer. C’est là que ça pose un peu problème pour moi car j’ai une partie de mes affaires dans ma chambre chez ma mère, et une partie ici à Paris, dans un appartement qui ne contient pas que mes affaires. Donc je fais comme je peux, en attribuant des places de transition !

20151119-Konmari-002

 

Bilan personnel

La méthode KonMari, ce n’est pas que pour ranger ses affaires. C’est aussi pour ordonner sa vie, faire la paix avec son passé et certaines émotions. Voici ce qui en est ressorti pour moi.

 

Facteur Joie

Je ne vous cache pas que j’ai eu beaucoup de mal à reconnaître ce fameux facteur “joie” en touchant mes possessions, hormis quelques rares exceptions. Je n’ai jamais éprouvé un attachement particulier à mes affaires. Je préfère l’expérience au matériel et ayant beaucoup voyagé, je suis habituée à perdre, déchirer ou casser des trucs, donc j’ai appris à me détacher.

Néanmoins, j’ai eu du mal à me séparer de certaines choses. Par émotion par rapport au passé, par peur de gâcher, par culpabilité de me séparer de quelque chose de fonctionnel pour le remplacer, par honte de vouloir de nouvelles choses. C’est un vrai exercice de lâcher prise et d’analyse de soi !

Par exemple, alors que j’écris ces lignes je me rends compte que je n’avais pas envie d’avoir de “l’amour” pour des choses par peur de les abîmer ou de les perdre. Des résidus de ma confusion entre amour et attachement qui s’applique aussi bien dans le matériel que le relationnel. Rien n’est acquis, on peut toujours perdre quelque chose ou quelqu’un qu’on aime. Cela veut-il dire qu’on ne doit pas aimer du tout ? On peut tout à fait aimer sans s’accrocher, et accepter de lâcher prise au moment venu, s’il vient… La clé c’est la gratitude. C’est sans doute pour cela que Marie Kondo conseille de dire merci à ses possessions lorsque l’on s’en sépare. Comme dire au revoir à ses peluches en les remerciant du confort qu’elles nous ont apporté !

20151017-konmari-078

 

Donc même si je ne fais pas une danse de la joie devant mes affaires, ce rangement/renouvellement m’a aidé à apprécier ce que j’ai, à me déculpabiliser de me débarrasser, et à m’entourer de choses qui me correspondent !

 

Minimalisme

Cette expérience m’aura aussi permis de faire la paix avec mon équilibre minimaliste. Je ne suis pas encore prête à être une Béa Johnson, et même si j’aspire à voyager plus léger, j’ai besoin d’une base un peu plus robuste, à l’heure actuelle en tout cas. Quoi qu’il en soit, je me suis rendue compte que j’avais l’impression d’être encombrée alors que très objectivement, je n’ai pas énormément de choses comparé à ce que je peux voir autour de moi.

En fait, c’est plus la tête qui est encombrée de pensées constantes et d’envie de faire plus, toujours plus! C’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à ralentir la cadence pour apprécier les efforts que j’ai déjà fait et les valoriser, avant d’aller plus loin.

Cela m’aide à accepter mon envie de flexibilité, de ne pas m’imposer des règles seulement “quantitatives”, mais aussi qualitatives et agréables. Je reste dans l’idée que je peux garder certaines choses pour leur caractère utile et suffisant, même si cela ne me procure pas une joie infinie, mais je compte aussi pratiquer ce ressenti face aux objets pour m’en séparer ou en intégrer de nouveaux à l’avenir.

Konmari

 

Au final, même si je n’ai pas tout appliqué à la lettre et qu’il me reste un peu de travail à faire, j’ai pu constaté qu’effectivement, la méthode est bien plus que du simple rangement de ses affaires.

 

***

Tri physique, tri émotionnel !

Et toi, qu’est ce que tu as ressenti en triant tes possessions ?

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *