2016 : mes résolutions

2016 : mes résolutions

2015 se termine (déjà !!), une année remplie d’apprentissages et de découvertes. Une année qui se termine sur mes terres, auprès de ma famille. Le temps de revenir sur ce que cette année m’a apporté, et penser à ce que j’aimerai accomplir en 2016 !

2015 en bref

Ouf, 2015. Je crois que cette année aura été un véritable tournant dans ma vie! J’y ai pris la décision d’arrêter de courir partout, de prendre soin de moi et de travailler sur ma paix intérieure.

J’ai déjà fait un premier bilan des apprentissages de l’année lors de mes 30 ans donc je ne vais pas trop revenir dessus. Mais pour résumer, cette année j’ai approfondi la notion de la conscience, à tous les niveaux, j’ai repris confiance en moi et en la vie, j’ai lâché prise de vieux démons, et j’ai commencé à redécouvrir ma féminité. J’ai appris à m’accepter, assumer mes choix, aimer mon imperfection et écouter mon intuition. J’ai compris qui j’étais et j’ai réussi à répondre à des questions qui étaient jusque là restées sans réponses.

Mais surtout, j’ai appris que rien n’étais jamais acquis et qu’il y a toujours de la place pour apprendre ! Je ne suis pas à l’abri de pétages de plombs occasionnels et de rechutes, et ça fait parti du jeu !

IMG_8231

Retour au bercail

Je ne vous cache pas que j’avais beaucoup d’appréhension quant à mon retour en France. La première fois j’avais été confrontée à beaucoup de tourments internes, et c’était difficile d’accepter de rester en place, d’autant plus que je commençais à faire tomber mes œillères sur les problèmes de notre société. J’ai toujours voulu faire les choses au mieux, parfaitement même. Cela ne m’a pas fait que du bien (d’ailleurs, l’exigence de la perfection est quelque chose que j’ai abandonné cette année aussi).

Mais cette fois, j’ai été très surprise de constater que j’étais très heureuse d’être rentrée. Retrouver ma famille, mes amis, renouer des liens, redécouvrir Paris avec des yeux neufs. Je ne m’attendais pas à ça.

J’ai aussi constaté que j’étais épuisée. Émotionnellement et physiquement. Même si j’aime avoir un rythme intensif, je suis fatiguée de faire mes sacs et de bouger. Moi qui étais rentrée avec l’idée de ne rester que jusqu’aux fêtes puis possiblement repartir, je sens à présent le besoin de ralentir.

Après, cela ne fait que 3 mois que je suis rentrée, cela peut encore changer. D’autant plus que je suis la Reine des changements de plans ! 😉

LIFE OUT COMFORT ZONE

Mais j’ai eu une seconde surprise en rentrant qui me met très à l’aise. C’est la rencontre de personnes qui sont dans une démarche de conscience et de guérison, ce qui me motive à continuer dans cette voie. J’avais peur de passer un peu pour une énergumène avec mon Reiki et mes évolutions internes, et puis je vois que ça intéresse beaucoup les gens.

Alors oui ça me fait un peu peur de rester plus longtemps que “prévu”. Pour une durée complètement indéterminée même. L’idée de prendre un billet d’avion et de me poser dans un lieu inconnu me semble plus facile que de rester ici. Le chemin qui fait plus peur est le plus intéressant à suivre.

Je trouve ça plutôt ironique pour une voyageuse que “sortir de sa zone de confort” soit de rester sur son territoire !

2016 sous le signe des Racines

Si je reste un peu plus, c’est aussi parce que je sens cette nécessité de travailler ma base, ma stabilité, mes racines.

Comme je vous ai dit, je ressens une grande fatigue qui me pousse à ralentir. J’ai trop travaillé sur m’écouter pour ignorer les signes de mon corps.

Et pour tout vous avouer, cela fait des mois que dans les différentes expériences que je fais, ressort ce besoin. Un reiki qui me parle d’un besoin de planter mes racines, une faiblesse physique au niveau des reins, des séances de médecine chinoise qui remuent un besoin de me stabiliser, ajoutés au fait de décider de rester (presque) un an sur une île pour m’occuper de moi, au sentiment d’avoir envie d’un chez moi où je puisse rassembler mes affaires et cuisiner convenablement, sans compter des rencontres et discussions qui me font prendre conscience de l’importance du travail qu’il y a à accomplir ici. Car effectivement, si on veut s’attaquer au problème de la prise de conscience, le plus gros du travail est à faire en occident. Alors peut-être qu’elle est ici ma mission? Je n’en sais rien et l’important n’est pas de savoir.

racines

Tout pointe dans cette direction, alors je vais suivre et voir ce qu’il y a à découvrir, même si oui ça me fait un peu peur, car j’ai aussi un conflit interne. J’ai peur de m’enraciner justement, car j’associe la stabilité à de l’étouffement et au fait de passer à côté d’expériences. J’ai toujours du mal à faire des choix car j’ai peur de manquer quelque chose de mieux. C’est fou non ? Je me rends compte ces derniers temps que c’est absurde et que rester n’entrave pas ma liberté. J’ai d’ailleurs eu une récente conversation qui m’a beaucoup apaisée quant à ce malaise que j’ai. Donc tout ira bien !

Et puis, si ça ne marche pas, j’aurai toujours l’option de retourner dans la forêt ou près de l’océan ! 😉

Ce dont j’ai envie

Cette année j’ai vraiment envie de travailler sur mon équilibre. Je tâtonne depuis un certain temps sur certains sujets, en poussant parfois un peu les limites mais de manière irrégulière, et je souhaite profiter d’un peu de stabilité pour aller vers quelque chose de plus harmonieux. Me recentrer sur mon ressenti, travailler ma patience (j’ai tendance à vouloir tout, tout de suite!), et aller vers plus de souplesse !

J’ai déjà pensé à quelques thèmes sur lesquels je vais porter plus d’attention pour cette première moitié de l’année (penser au delà est encore trop flou pour moi!), et que vous retrouverez dans mes prochains articles :

-> Alimentation : Après une première expérience dans le cru, revenir à une base flexitalienne en intégrant des périodes de detox voire de jeûne. Je vous expliquerai très vite tout ça plus en détail !

-> Corps : Me remettre à une activité physique régulière pour renforcer mon énergie et surtout moins cogiter (grand objectif de 2016 que de moins réfléchir !)

-> Féminité : Depuis cette année j’ai appris l’importance de porter de l’attention à l’énergie féminine et j’aimerai beaucoup vous en parler !

-> Énergie/ Bien-être : Je me retrouve fascinée par les différentes méthodes de guérison dites “alternatives”, que ce soit du corps et de l’esprit et je compte approfondir ma compréhension de sujets tels que la naturopathie, la médecine chinoise, l’ayurveda et les massages.

-> Écologie : J’ai déjà balayé pas mal la thématique mais je voudrais bien ancrer mes nouvelles habitudes de vie avant de pousser plus loin, notamment en terme de zéro déchet et de minimalisme.

-> Blog : Une peau neuve et une petite réorganisation viendront prochainement, pour être plus en phase avec mon évolution.

MY WAY

Donc pas de grand voyage en vue pour l’instant, ce qui ne veut pas dire que je ne vous offrirai pas quelques articles d’évasion ;).

***

Que 2016 soit encore meilleure que 2015 ! Très bonne année à tous !

Et toi, quels sont tes envies pour 2016 ?

Pinterest - objectifs 2016

Planet Addict

Blog Voyage et Écologie autour du monde d'une globetrotteuse soucieuse de trouver des solutions pour préserver la planète par les gestes du quotidien. Rejoignez-moi sur mon profil: Google+

Cet article a 10 commentaires

  1. Mmmm, j’aime ce que je lis ! 😀 Well done ! <3 Tu viens par là même de résumer mon année, LOL. J'ajouterais ceci : un des gros points forts de cette année a été cette semaine passée à tes côtés, l'une des plus riches de ma vie, alors merci, profondément. I want to be the octopus on your face for a long time. 🙂 Tu es une personne tellement belle, riche, intéressante, et ce depuis toujours. C'est une réelle chance de te voir avancer, évoluer… Tu es une vraie source d'inspiration pour moi, et tu m'aides toujours à aller de l'avant. Par ailleurs, je suis heureuse de lire que tu vas rester sur nos terres pendant quelques temps encore. Je t'aime de tout mon cœur. <3

    1. Awww! T’es trop mimi! Moi aussi cette semaine avec toi a été superbe! J’espère qu’on pourra refaire ça bientôt! Je suis heureuse de t’avoir dans ma vie aussi, tu es une personne unique et magnifique et je t’aime de tout mon cœur aussi! 28 ans plus tard, on est toujours là, toujours amies, toujours sœurs de cœur, à se retrouver à vivre des expériences et intensités similaires, même lorsque des milliers de kilomètres nous séparent! Merci d’être dans ma vie, little octopus 🙂

  2. Salut Emma ! J’adore ton blog !! Comme je te comprends : moi aussi, l’enracinement était synonyme d’enfermement ! J’ai eu beaucoup de mal à mon retour du Québec il y a déjà plus de 2 ans. en plus, je n’ai pas tout de suite été stable niveau logement. Je suis donc en France depuis plus de 2 ans et parfois, j’ai l’impression que j’ai perdu beaucoup de temps. J’ai l’impression d’avoir survécu ici, sans me donner de vrai projet ! Maintenant, j’ai enfin un appart à moi, calme, ensoleillé… et en fait, comme tu le dis, la stabilité, ça fait parfois beaucoup de bien ! Décorer son intérieur, faire du yoga le matin dans un salon décoré… mais ça m’a fait très peur aussi au début : j’ai meublé au minimum, comme si je ne voulais pas m’ancrer ici, comme si me faire un nid me faisait peur ! Je rêve aussi de voyager et de découvrir en Amérique latine. Tes récits m’inspirent d’ailleurs ! J’ai peur de la routine. Mais en même temps, je sais qu’un voyage au long cours n’est pas de tout repos pour le corps. Prendre soin de soi, pouvoir cuisiner sain (avec les ustensiles pour !)… tout ça est important… Même s’inscrire dans une activité sportive régulière, prendre un engagement associatif… tout cela que j’avais mis de côté(en partie) en partant 2 fois en expat (Québec et Italie), s’enraciner… et oui ! Tes contradictions me rassurent ! Je te souhaite de trouver ta voie ! J’espère te lire encore. Prends soin de toi et tous mes voeux d’accomplissement. Audrey

    1. Merci Audrey! Ça me fait du bien de te lire, tu as tout à fait compris ce que je ressens! Je suis heureuse que tu aies réussis à trouver ton nid, et tout ce que tu décris, c’est ce dont je sens que j’ai besoin maintenant. Alors oui cela prend du temps. Enfin… moi cela ne fait que 3 mois que je suis rentrée, et déjà j’ai envie que ça se concrétise! Le voyage est tellement en vitesse accélérée qu’on y prend goût et quand les choses ralentissent, ça fait peur!
      Comme tu dis, le voyage ce n’est pas de tout repos et je le sens bien maintenant. On a toute une vie pour explorer! Et j’en ai déjà vu tellement, je peux me permettre de m’ancrer un peu 😉
      J’espère trouver un équilibre où je peux partir quelques mois par an!
      Merci en tout cas pour tes jolis mots! A très vite!

  3. Chaque article que je lis reflète beaucoup de positivité.
    Je ne sais plus si je t’avais raconté mes voyages au Canada et en Inde, en tout cas tes conseils furent très utiles.
    Je suis en train de préparer mes prochaines destinations :
    -l’Ecosse, j’espère cet été
    -la Russie cet automne ou cet hiver, cela dépendra de mes progrès en russe ^^)
    -et j’aimerais faire un parcours dans toute la Scandinavie en 2017.
    Bon courage et continue, j’aime vraiment ton blog.
    Edo

    1. Merci Edo!
      Non tu ne m’avais pas raconté au final mais je suis ravie si j’ai pu t’aider un peu!
      Quel programme! Je n’ai encore jamais visité l’Écosse ou la Russie, tu me raconteras?!
      Merci pour tes encouragements, cela me touche beaucoup!
      Bons voyages 😉

      1. Oui pas de soucis, merci, je prendrai le temps de prendre quelques photos et te les partager…On peut t’en envoyer via ton blog?
        Au fait…très bonne année et très bonne santé à toi et à ta soeur.
        A bientôt.

        1. Merci! Pour les photos, tu peux me les envoyer par mail 😉
          Bonne année aussi!
          Bises

  4. Que de chemin parcouru en une année! Tu es une vraie inspiration pour moi, sauf que j’ai une grande tendance à m’enraciner. J’arrive quelque part et hop, quelques jours aprés j’ai posé mes valises, créé un petit nid douillet et formé un chez moi. Meme si ce n’est qu’en posant 2 photos et une lampe à coté du lit (toujours une lampe, pour lire).
    Bon courage et plein de belles chose pour cette année à venir!

    1. Merci Kellya!
      Moi j’ai du mal à m’enraciner, je peux créer un environnement vivable, mais j’ai du mal à “investir” car j’ai toujours l’idée que je ne reste pas longtemps.
      Je te souhaite plein de merveilleuses choses aussi!

      Bises

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu