La Magie du Rangement !

La Magie du Rangement !

Le rangement pour changer sa vie, c’est ce que nous raconte Marie Kondo dans son best seller : la Magie du Rangement. Plus qu’une méthode de rangement, elle nous propose une nouvelle philosophie de vie pour nous libérer de nos poids et repartir du bon pied. J’ai tout bonnement adoré ce livre car il est pour moi un bel outil de réflexion sur soi, sur notre rapport aux choses et sur le minimalisme.

Pour la seconde fois, je participe à un éco-défi organisé par Natasha du blog Echos-Vert, visant à vous donner des idées de cadeaux de Noël. L’année dernière, nous étions plus de vingt blogueuses à vous proposer chaque jour un DIY récup’ (le mien était un kit de relaxation). Cette année, nous vous présentons chaque jour un livre répondant à la thématique “Découvrir des lectures engagées et inspirantes” ! Retrouvez d’ailleurs la présentation de La Femme Feuille de Charles Hervé-Gruyer publié hier par Natasha, et demain nous vous donnons rendez-vous chez A Glowing Yogini, où Marie nous fera découvrir le livre 365 idées vertes pour vivre au naturel.

Ranger comme art de vivre

Marie Kondo est une amoureuse du rangement. Cette japonaise a commencé son obsession à l’âge de 5 ans et a testé toutes les techniques de rangement imaginables. Elle est aujourd’hui consultante en rangement (et oui c’est un métier!) et aide de nombreuses personnes à réduire drastiquement leurs possessions grâce à sa redoutable méthode: La méthode KonMari ! Elle a tellement de succès qu’elle a une liste d’attente de 3 mois et même une liste d’attente pour être sur liste d’attente !

Son procédé est conçu pour n’effectuer qu’un seul raz-de marée du rangement et éviter les effets de rebond, c’est à dire le retour permanent du désordre. Objectif: garder son espace rangé pour toujours ! Sa méthode est utilisable par tous quelque soit notre personnalité, notre degré de paresse et notre tendance à mettre le bazar car elle est ne repose que sur deux décisions: garder quelque chose ou non et où le ranger.

Mais si Marie Kondo a appelé son livre “la Magie du Rangement”, c’est que selon elle le rangement peut  transformer notre vie. Quand on met sa maison en ordre, on met ses affaires et son passé en ordre aussi. Pour elle, si notre environnement est encombré c’est le signe que notre profond intérieur l’est aussi. D’ailleurs, le désordre physique devient une distraction car on s’attache à ranger plutôt que de s’occuper de ce qui se passe en nous.

livre-magiedurangement

Commander la magie du rangement sur la Fnac.

La méthode en bref

La japonaise divise donc sa technique en deux étapes : jeter d’abord, puis organiser son espace. Alors je vous préviens tout de suite, dans un souci d’éthique je vous suggère de remplacer les termes “jeter” par “se débarrasser”, “vendre” ou “donner” (pensons économie collaborative) et “sac poubelle” par “carton”. Car si j’ai adoré ce livre, son unique grand défaut est le fait qu’elle parle de tout jeter à la poubelle, ce qui m’a hérissé le poil et fait grincer les dents.

konmari2

Prendre ce rangement comme un événement spécial. Pour changer ses habitudes, il faut changer sa façon de penser et donc toucher à ses émotions profondes. Pour cela il est important d’effectuer le rangement de manière radicale, d’une seule traite. Elle préconise de se créer un environnement méditatif (silencieux et introspectif) plutôt que distractif (au son de la télé ou de notre musique préférée).

Mais avant de commencer la tornade, elle nous invite à nous poser la question suivante: “pourquoi ai-je cette nécessité de ranger ?” , afin de visualiser le cadre de vie dont on rêve et comprendre pourquoi on le veut de cette façon.

Que garder ? Demander à son cœur

La première étape du rangement, donc, c’est de choisir que garder. Pas ce dont on veut se débarrasser, mais ce que l’on veut conserver. Pour cela on doit prendre en main chacune de nos possessions et se poser la question: “est-ce que cela me procure de la joie ?”.

Pour trier, il faut ranger par catégorie en respectant un ordre bien précis, étudié, testé et approuvé: les vêtements, les livres, les papiers (hors ceux ayant une valeur sentimentale), les divers (électronique, produits de beauté, échantillons, cadeaux, et toutes les petites choses qui trainent), et enfin, les objets à valeur sentimentale (lettre, journaux, photos).

Elle est intransigeante sur le facteur “joie” qui est le seul critère de choix. Pas la fréquence d’utilisation, pas l’utilité. Elle est convaincue qu’une vie entourée uniquement de choses qui nous procurent de la joie est une vie meilleure.

20151017-konmari-079

Au revoir chers livres, et merci !

Attendez-vous donc à dire Adieu à tous vos papiers, à vos livres non lus, à tous vos objets que vous gardez “au cas où”, aux cadeaux que vous n’aimez pas, à 95% de vos photos et à vos stocks de survie en papier toilette ! Cela parait extrême, mais pour être en plein test de la méthode, cela procure un soulagement et une libération intense ! Et pas de triche: on n’envoie pas tout chez maman ! 😉

L’idée est de réduire jusqu’à arriver au moment de déclic et de certitude: j’ai tout ce qu’il faut pour être bien. Souvent ses clients ont peur de trop épurer et de se retrouver avec rien, et je vous avoue avoir ressenti la même chose (on a tous cette peur de manquer ?) !

Où ranger ? Demander à sa maison

Une fois que l’on a déterminé ce que l’on garde, il est essentiel de trouver une place pour chaque chose, en suivant son intuition et en demandant conseil à sa maison. Selon Marie Kondo, la clé pour ne pas s’encombrer de nouveau réside dans le fait que chaque chose à une place bien définie. Elle nous donne également ses conseils sur comment ranger de manière optimale : rangement vertical, techniques de pliage de vêtement et d’organisation de garde robe, emplacements pour les produits de la salle de bain et de la cuisine etc. Des conseils dans le but de nous faciliter la vie, le ménage et de respecter nos choses qui souffrent de nos méthodes actuelles de rangement (comment ose-t-on mettre nos chaussettes en boule ?).

Qu’en pensent les objets?

Marie Kondo a une approche bien particulière quand il s’agit des “choses”: le but des choses est de nous rendre service. Une fois que ce service est rendu, elles peuvent veulent partir.

Dans le livre, on revient souvent à la notion de culpabilité au moment de se séparer d’un objet. On se sent coupable de ne pas l’avoir utilisé, de l’avoir acheté pour rien, de trahir un ami qui nous l’a offert, ne l’avoir négligé etc. Marie Kondo nous fait comprendre que cette culpabilité vient de nous et non des objets eux-mêmes.

Chaque objet est entré dans notre vie pour une raison et cette raison n’implique pas toujours une utilisation fréquente. On peut se séparer d’un livre à moitié lu, son but était de n’être lu qu’à moitié. On peut se débarrasser d’un cadeau, son but était d’être offert. On peut donner un vêtement jamais porté, son but était la joie procurée à l’achat, ou de nous faire réaliser que ce type de vêtement n’est pas pour nous.

Le but du rangement est de vivre dans l’état le plus naturel possible

En voyant les choses de cette façon, on réalise qu’un objet préfère partir que de rester caché, car il sait qu’il ne nous procure pas de bonheur. Une fois que l’on réalise que l’objet a rempli son rôle, on peut le remercier, lui souhaiter bon voyage et à bientôt! Oui, car chaque chose ayant une énergie, en s’en débarrassant on libère leur énergie qui nous reviendra sous forme d’autre chose qui nous procurera du plaisir quand le moment sera venu.

Changer sa vie

En quoi tout cela change une vie me direz-vous ? Et bien de plusieurs façons !

* Se confronter à ses émotions. A chaque fois qu’il nous est difficile de nous débarrasser d’un objet, on doit chercher à comprendre pourquoi. Ce que cet objet représente, si cela nous fait sentir coupable, si nous avons peur du futur ou n’arrivons pas à lâcher le passé. Le choix des possessions permet un vrai questionnement sur comment on veut vivre sa vie.

* Se valoriser. Exit la nostalgie des temps passés, on se concentre sur la personne que l’on est aujourd’hui. Nous réalisons que nous ne perdons pas notre identité en lâchant prise des expériences passées.

* Se (re)découvrir une passion. de nombreux clients ont changé de carrière ou monté leur entreprise car ils ont pris conscience de leurs vrais centres d’intérêts (à travers des livres qu’ils conservaient par exemple).

* Prendre confiance en soi et en ses décisions. Le fait de choisir ses possessions et de se questionner sur notre relation avec elles nous aide à voir ce qui est important pour nous, à identifier nos valeurs et réduire nos doutes. On dédramatise face à une erreur de choix et on agit plutôt que de rejeter la faute sur une cause externe ou sur quelqu’un.

* Se désintoxiquer ! Marie Kondo dit avoir observé des modifications physiques chez ses clients après ses cours sur le rangement, et que certains passaient par une phase de purification.

* Apprécier ce que l’on a et être plus reconnaissant. On s’en retrouve moins frustré et insatisfait de ce que l’on n’a pas car on aime ce que l’on a. On trouve plus de sens dans le lâcher prise que dans l’accumulation. On éprouve de la gratitude envers nos objets pour leur accompagnement et notre maison pour nous offrir un toit.

Passer à l’action !

J’ai lu ce livre il y a plusieurs mois, lorsque j’étais encore au Mexique. Une chose m’obsédait à mon retour: enclencher le processus de rangement ! Je l’ai fait avant de relire le livre pour pouvoir vous le décrire. Par conséquent, il y a des concepts qui m’avaient échappés et qui expliquent pourquoi je sens toujours le besoin d’épurer mes affaires, n’ayant pas encore trouvé mon point d’équilibre. Je ne me suis pas posé les bonnes questions, j’ai parfois ignoré le facteur joie au détriment du facteur “utilité”, j’ai fait mon rangement en musique (bouuuuh!), bref il me manquait des outils. Je me suis déjà débarrassée de 2/3 de mes possessions, mais je compte faire une deuxième vague prochainement! Je vous raconterai tout ça en détails très vite !

A lire aussi :: Se désencombrer avec KonMari

20151017-konmari-076

Au final je n’ai jeté “que” ça! Plus un autre sac qui est parti à la déchetterie.

En attendant, je vous conseille vivement ce livre à offrir !

Cet article contient des liens affiliés.

***

Et toi, as-tu déjà testé la méthode Marie Kondo ?

Pinterest-Magie du rangement

Planet Addict

A 24 ans, j'ai plaqué mon CDI pour partir voyager. Un voyage qui m'a emmené plus loin que ce que je pensais : il m'a ouvert des portes pour suivre mes rêves, m'engager à adopter un mode de vie minimaliste et plus éthique, et élever ma conscience. Depuis 6 ans je partage mon cheminement et mes changements d'habitudes de vie avec vous, en espérant planter des graines !

Cet article a 18 commentaires

  1. J’avais lu un article (mais où) sur le terme “jeter” dans ce genre de livre. L’idée est que certaines personnes font des cartons pour “donner” et finalement ne savent pas à qui / comment et les affaires n’ont pas disparu elles ont juste été déplacées.
    Je n’ai rien quasiment jeter lorsque j’ai fait notre tri, et maintenant que nous avons 6 mois de vie sédentaire derrière nous, je devrais recommencer. Mais je pense que les personnes qui ne sont pas dans cet état d’esprit risque d’être bloqué avec cette simple étape (donner et non jeter). J’en connais plus d’un autour de moi !
    Je connais entre autre une personne qui ne veut ni jeter, ni donner, mais vendre et qui est coincé dans son rangement depuis presque 6 mois…

    1. Je me suis faite la même réflexion! C’est vrai que de donner ralenti un peu le processus. Mais pour moi il était hors de question de jeter. Pour ce qui est de vendre, cela ralenti encore plus et c’est un processus long et chronophage. Pour ma part, il n’y a que quelques articles électroniques que j’ai décidé de vendre.

      1. Je ne suis pas nécessairement d’accord avec le fait de ne garder uniquement les objets qui nous procurent de la joie. Par exemple, mon imprimante ne me procure pas de joie (sauf le jour où j’ai pu remplacer l’ancienne capricieuse…) mais elle m’est extrêmement utile, ne serait-ce que pour imprimer mes candidature de stage, les innombrables papiers administratifs…. De même, ma lampe de chevet ne me procure pas de joie, elle m’évite pourtant de me casser la figure quand je me lève le matin. Autrement la méthode a l’air intéressante. Merci pour cet article détaillé. Vivement que ce livre soit disponible à la bibliothèque.

        1. Oui effectivement 🙂 Pour ce qui est papiers et électronique, elle a un discours un peu différent, je n’ai pas intégré toutes les nuances. Par exemple pour les papiers, elle conseille de ne garder ce qu’il faut conserver pour toujours, pour un temps, ou qui sont en cours d’utilisation.
          Merci d’avoir lu mon article 🙂

  2. J’adore toujours autant la structure de tes articles qui les rend si agréables à lire 🙂
    Tu nous as dressé une superbe présentation du livre, c’est motivant je trouve d’y découvrir tes impressions, et ta propre expérience.
    Je t’avoue que chez nous, on manque surtout d’espaces de rangement. Du coup, on a l’aspirateur qui se case comme il peut dans une encoignure de porte avec le séchoir à linge et les armes médiévales diverses et variées de mon amoureux (latex, PVC, vraies épées) ^^
    Un peu folklorique, mais on fait avec l’espace qu’on a !

    1. Ton commentaire m’a fait super plaisir!!! Merci Émilie! Je te le conseille vivement si tes placards sont pleins à craquer, parfois ce n’est pas que l’on manque d’espace mais que nous avons trop. En tout cas c’est ce qu’elle explique dans le livre 😉

  3. Tu as très bien décrit l’esprit du livre.
    En effet, c’est un vrai changement de vie qu’elle propose. Désencombrer à fond pour simplifier notre vie. Et garder cet esprit dans le futur pour refuser (tel Béa Johnson) et acheter mieux.
    J’aime beaucoup. Mais j’avoue que je ne me suis encore pas lancée dans un désencombrement géant par manque de temps…. Sans doute que je ne suis pas assez mûre. 😉

    1. C’est marrant que tu mentionnes Béa Johnson car j’ai lu son livre aussi et je pensais coupler un peu de ses conseils avec ceux de Marie Kondo!
      Ton envie de ranger viendra au moment voulu 😉
      Merci pour ton commentaire!

  4. Merci pour ton retour sur ce livre. Ça fait presque 6 mois qu’on range la maison selon ses principes et franchement je revis ! Bonne idée de l’offrir pour noël. Bises.

  5. Très bonne présentation de ce livre et de la méthode KonMari. J’aime beaucoup la fluidité de tes articles, merci beaucoup ! 🙂

  6. très bon article, très bonne présentation de ce livre, depuis le temps que j’en entends parler ça donne vraiment envie de se lancer pour sa maison et pour ses habitants!

    1. Merci! Oui c’est une belle lecture et un expérience très intéressante à vivre!

  7. A force de lire des articles élogieux sur ce livre, je vais finir par me sentir obligée de l’acheter. pour e moment, j’attends avec une impatience grandissante que l’on finisse de consttuire notre bibliothèque avec mon chéri. Nous avons démßenagé en Mars dernier dans un appartement avec un grand mur, et comme nous adorons faire nos meubles, nous avons créé une bibliothèque sur mesure. Nous en sommes presque à la fin (demain on faitle montage, ensuite je n’aurais plus qu’à passer la dernière couche de peinture). Avec ca, je pourrais enfin donner une place qui leur convient aux objet que j’aime. C’Est un vrai supplice pour moi de laisser ces objets aimés dans des cartons. Ce sera aussi l’occasion de faire le tri entre ceux qui m’ont vraiment manqué et les autres!

    1. Le livre t’appelle alors!!! N’hésite pas, c’est vraiment une super méthode si on l’applique bien 😉
      Si tu l’as fait, raconte nous ton expérience! Bonne chance!

  8. Après avoir faire un grand tri, j’ai jeter des affaires mais je ne pouvais pas me séparer de toutes j’ai donc du stocker mes biens dans un garde-meubles, grâce à une nouvelle solution entre particuliers avec une assurance multirisques (incendie, dégâts des eaux, Vol..) http://www.ouistock.fr, j’ai pu stocker moins cher mais sans la crainte des arnaques Leboncoin. A essayer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu