La Nef, banque éthique

La Nef, banque éthique

C’est bientôt la semaine de la finance solidaire, et comme je vous parlais tout récemment des banques éthiques, je voudrais vous offrir un petit focus sur la banque qui fait l’unanimité en terme d’éthique : La Nef.

L’éthique chez les banques

2 mots qui côte à côte sonnent un peu étrange… Dans mon article sur les banques éthiques, je vous parlais des comparatifs des banques, notamment celui des Amis de la Terre, qui étudie les implications directes et indirectes des grandes banques françaises dans le financement de projet pas très responsables.

Ce sujet est assez complexe, sans dire décourageant, car il ne s’agit pas seulement de regarder les rapports publiés par les banques, qui mettent en avant les engagements de finance responsable ou solidaire. Il ne suffit pas non plus de regarder les financements des banques de grands projets charbon. Il faut creuser un peu, et aller aussi voir les soutiens qu’elles peuvent apporter à de grandes entreprises, qui elles font ou financent des projets irresponsables d’un point de vue environnemental.

Heureusement, des associations ont déjà fait ce travail pour nous, en nous donnant une vue d’ensemble des banques actuellement. Une banque semble se démarquer clairement des autres : la Nef.

Je suis allée à la conférence de presse de la Nef début Octobre, qui à l’occasion de la semaine de finance solidaire lance une grande campagne pendant 2 mois pour lancer un mouvement citoyen, mobiliser les gens à travers l’ouverture d’un livret pour montrer que c’est aujourd’hui que les gens veulent une banque éthique.

Je précise que cet article n’est pas sponsorisé et ne se veut pas publicitaire, je relate simplement mon opinion suite à mes recherches récentes.

Guide Banque Amis de la Terre

Le guide se télécharge sur le site des Amis de la Terre

 

Qui est la Nef ?

Déjà, j’ai appris que la Nef existe depuis 30 ans. Cette banque est en coopérative avec 40 000 sociétaires, ce qui veut dire que 40 000 personnes détiennent un titre de propriété et un droit de vote en Assemblée Générale, et n’importe qui peut le devenir.

Aujourd’hui, la Nef propose un livret à terme, un livret classique, un compte pour les professionnels et des prêts pour les projets solidaires. 2/3 des projets soutenus ont une vocation environnementale, le reste est partagé entre la culture, le social, le solidaire. Ce que j’apprécie c’est la totale transparence des projets financés, qu’on peut consulter dans leur guide “où va mon argent ?” qui permet de voir concrètement à quoi sert notre argent.

Le bémol, c’est que la Nef ne propose pas encore de compte courant pour les particuliers, et c’est la demande qu’elle reçoit le plus. C’est pour ça qu’on parle plutôt de finance éthique que de banque à proprement parler. En fait, ce n’est pas si facile de mettre en place un compte courant semble-t-il. Il faut des agréments et des autorisations, qui sont difficiles à obtenir car les petites banques seraient défavorisées par rapport aux grosses banques. Et justement, un des objectifs de cette campagne est de montrer que nous sommes nombreux.ses à vouloir une banque 100% éthique, et d’avoir un levier d’action pour pouvoir permettre la mise en place de comptes courant.

Aujourd’hui, la banque comptabilise 10 000 livrets ouverts, gérant autour de 170 millions d’euros et a octroyé 88 millions de crédits en 2017.

Nef banque

 

On s’entend, on reste dans un établissement financier. Mais franchement, je trouve la démarche assez unique et vraiment engagée. Notamment, on peut choisir de partager ses intérêts avec des associations, ce que font 35% des clients. Aussi, en terme de salaires, les écarts sont limités de 1 à 5 entre les différents salariés. C’est un point non négligeable ! Combien de fois voit-on de grandes banques se faire renflouer après les crises mais qui continuent de verser des salaires exorbitants à leurs dirigeants, sans compter les bonus et autres parachutes dorés ?

Bref, après 30 ans d’existence, la banque est aujourd’hui prête à changer d’échelle pour s’imposer plus dans le milieu bancaire. Aujourd’hui, elle reste petite face aux bolides nationaux, et pour prendre plus de place, pour offrir plus de services, pour proposer une alternative qui a du poids, elle doit grandir.

 

L’importance de l’épargne

Si aujourd’hui la Nef ne propose pas de compte courant, ce qui est je l’avoue un vrai frein pour beaucoup, ce n’est pas pour autant qu’on ne peut pas envisager d’ouvrir un livret. Car un livret permet de déposer de l’argent de son épargne pour aller financer des projets – et nous avons le choix de quels projets (quelle société ?) nous voulons financer.

Les français.es, apparemment, épargnent beaucoup. L’épargne, c’est de l’argent qui dort, alors autant s’en servir pour une bonne cause non ? L’argent reste aujourd’hui un levier important pour envoyer un signal au marché, c’est un bulletin de vote pour la société qu’on veut voir.

De mon côté, j’ai enfin sauté le pas suite à la goutte de trop : la réalisation que ma banque, le Crédit Agricole, finançait un projet de pipeline au Canada, mettant en danger l’environnement mais aussi la survie des orques et par ce biais de tout l’écosystème marin. C’était le déclic qu’il me manquait, car cela faisait des années que je voulais changer de banque mais que je procrastinais par dégout de tout ce qui est administratif.

ouvrir un livret à la Nef

Et en fait, ça m’a pris moins de 10 minutes pour ouvrir un livret en ligne chez la Nef, j’ai simplement envoyé un chèque de 10 euros et maintenant je transfère progressivement mon épargne chez eux, avec pour objectif d’avoir vidé mes comptes d’ici Noël (non, je suis pas riche, juste un peu lente !). Je conserve pour l’instant une partie de mon épargne qui est chez la Caisse d’Épargne, et je dois aussi me pencher sur ouvrir des comptes courants ailleurs pour définitivement fermer la porte Crédit Agricole. Je procède par étapes.

Parce que j’ai un besoin profond de cohérence et j’ai réalisé une chose : cela ne servait à rien que je sois engagée dans mes actions au quotidien, et dans ce cas précis que je signe des pétitions et relaye des appels pour sauver les orques, si de l’autre côté du rideau mon argent sert potentiellement à financer les projets que je combats au quotidien. ça n’a tout bonnement pas de sens !

 

Une mobilisation citoyenne

Alors vu qu’on parle finance solidaire en ce moment, je me suis dit que je pouvais donner un coup de pouce en plus et parler de cette alternative. Si on veut que la banque grandisse, et puisse proposer un service de compte courant, elle a besoin de plus de clients. Pour ça, ouvrir un compte avec 10 euros suffit déjà à démontrer qu’on encourage cette démarche et que nous voulons à présent une banque vraiment éthique.

J’espère seulement que la banque conservera son éthique et sa transparence en grandissant, et qu’elle ne s’associera pas à une banque véreuse pour proposer des comptes courants. Quoi qu’il en soit, à ce jour, aux vues des différents comparatifs, c’est l’option la plus pertinente. Je reprécise que vous pouvez aussi choisir de placer votre argent chez des organismes de micro-crédit pour financer des projets identifiés, un peu comme le crowdfunding. J’en parle dans mon précédent article sur les banques.

***

Et toi, que penses-tu de la finance solidaire ?

Pinterest - la Nef

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *