Lessive écologique : 3 solutions simples

Lessive écologique : 3 solutions simples

À présent que nous avons vu ensemble les différentes façon d’aborder sa garde robe éthique, écologique et minimaliste, il est temps de s’attarder quelques minutes sur l’entretien de nos précieux vêtements. Pour qu’ils durent mais aussi pour que les produits qu’on utilisent soient en accord avec notre démarche. Ce serait dommage de laver notre beau coton biologique avec du détergent chimique non ? Alors voici 3 solutions ultra faciles, accessibles et économiques pour entretenir son linge en respectant la planète et sa santé !

Sur le même sujet :

Il y a deux ans, je vous avais présenté des alternatives simples pour fabriquer son nettoyant mutli-usages à base de vinaigre et un liquide vaisselle à base de savon. J’en avais profité pour expliqué pourquoi il était important de s’orienter vers l’écologique. Les produits conventionnels n’échappent pas aux mêmes problèmes écolo-sanitaires classiques : des tensioactifs agressifs qui altèrent la surface de l’eau et les organismes qui y vivent, des ingrédients parfois issus de la pétrochimie (comme la fabrication des vêtements ou des cosmétiques), des perturbateurs endocriniens et cancérigènes probables, sans oublier les tests sur les animaux. Bref, si seulement on pouvait faire autrement !

Solution 1 : Les noix de lavage

Les noix de lavages, aussi appelées noix indiennes, sont des fruits issus du sapindus mukorossi, surnommé l’arbre à savon, originaire d’Asie. La particularité de ces noix, est que leur coque est riche en saponine qui se dissout dans l’eau à partir de 30°C et agit comme un détergent doux. En plus de bien nettoyer, les noix de lavages ont des propriétés antibactériennes et adoucissantes. Utilisées pour le linge, elles lavent en douceur et respectent les tissus et les couleurs.

Les noix sont entièrement naturelles et utilisées tel quel, donc biodégradables et compostables. En outre, les arbres ne sont pas exploités pour le bois donc consommer des noix de lavages n’entraîne pas de déforestation. Hormis le fait qu’il faut les faire venir de loin, l’impact écologique est donc assez maîtrisé.

Comment ça marche ?

Rien de plus simple : il suffit de placer un petit sachet de coton (livré avec les noix) remplit de 4 à 6 demi coques de noix dans le tambour parmi le linge sale. Lorsqu’elles sont fissurées, les noix libèrent plus de saponine. On utilise généralement 6 demi coques lorsque le linge est plus sale.

  • Pour un lavage à 30°C, on pourra réutiliser le même sachet 3 à 4 fois
  • Pour un lavage à 60°C, on pourra réutiliser le même sachet 2 fois
  • Pour un lavage à 90°C, les noix contenues dans le sachet ne serviront qu’une fois.

Personnellement, je m’en suis procuré il y a 5 ans et elles sont toujours efficaces : mon linge est propre et doux, je suis très satisfaite.

noix-de-lavages-2

Les avantages des noix de lavage

  • Elles nettoient efficacement et en douceur
  • Elles remplacent le détergent et l’adoucissant
  • Elles ne laissent aucune odeur
  • Elles se conservent longtemps
  • Elles sont écologiques et compostables
  • Elles sont économiques : 1 kg coûte environ 10 euros et peut durer un an selon la fréquence des lavages
  • On peut aussi s’en servir pour le lave vaisselle, le liquide vaisselle, et même en shampoing !

 

Les inconvénients des noix de lavage

  • Elles sont moins efficaces sur les tâches : il conviendra de traiter la tâche au préalable avec du bicarbonate de soude, du sel ou du savon de Marseille
  • Elles ne laissent aucune odeur : pour ceux que ça dérange, il est possible d’ajouter quelques gouttes d’huile essentielle de lavande, de pamplemousse ou de fleur d’oranger sur un gant à placer dans le tambour
  • Elles viennent de loin et il n’est pas toujours simple de trouver un label équitable
  • Elles viennent souvent dans un sachet en plastique contenu dans un sac en coton, ce qui fait un déchet

Où les trouver ?

Avec les années elles deviennent de plus en plus accessibles. Vous en trouverez facilement dans un magasin bio spécialisé comme les biocoop, ou sur aroma-zone. A présent, la mention Bio existe donc privilégiez les labels ecocert.

 

Solution 2 : la recette maison au savon de Marseille

Le fameux savon de Marseille, savon à tout faire. En réalité, le savon de Marseille est un détergent utilisé auparavant pour la vaisselle, le nettoyage des sols et la lessive. Donc quoi de plus naturel que de l’utiliser dans une recette maison pour laver son linge ?

La recette de base est ultra simple et contient deux ingrédients : de l’eau et du savon de Marseille râpé. Il faut compter 50g de savon pour un litre d’eau. Comme pour faire son liquide vaisselle maison, la recette consiste à porter l’eau à ébullition puis de la verser sur le savon râpé dans un saladier et de bien mélanger jusqu’à dissolution totale. Et c’est tout ! Il suffira de verser la préparation dans une bouteille en verre et le tour est joué !

A chaque lessive, on secoue la bouteille et on verse environ 10cl dans le compartiment de la machine. Cette recette est utilisée par Natasha et a fait preuve de son efficacité.

Une recette plus élaborée comprend 2 ingrédients supplémentaires : 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude pour le calcaire et quelques gouttes (4 – 5 pour un litre) d’huiles essentielles pour une odeur parfumée (les mêmes que celles mentionnées pour les noix de lavage). Il faudra simplement ajouter ces ingrédients au savon râpé avant de verser l’eau !

savon-marseille

Les avantages de la recette maison

  • Elle utilise des ingrédients naturels, disponibles en vrac ou en grande quantité
  • Elle nettoie efficacement
  • Elle est simple et rapide à préparer
  • Elle est économique : un bloc de savon de Marseille coûte environ 5 euros et pourra aussi servir 1 année selon la fréquence des lavages
  • Le savon de Marseille pourrait aussi servir de détachant pré-lavage
  • Le savon de Marseille est fabriqué en France

Les inconvénients de la recette maison

  • Elle se conserve moins bien que les noix, il est préférable de renouveler la recette tous les 2 mois
  • Le savon peut laisser un dépôt un peu visqueux à la surface, c’est pourquoi il faut bien secouer avant d’utiliser
  • Il faut s’assurer de prendre un vrai savon de Marseille ! Comme je vous l’expliquais dans mon article sur comment choisir son savon, un savon de Marseille traditionnel c’est de l’eau, de l’huile d’olive et de la soude et c’est tout. Parfois on y ajoute de l’huile de coprah (de coco), mais au delà nous ne sommes plus dans la recette d’origine

Où trouver les ingrédients ?

Dans les magasins biologiques, des boutiques spécialisées et les boutiques de vrac. En ligne, vous pouvez en trouver sur ZoEssentiels.

Solution 3 : le détergent écologique en vrac

Bien sûr, il existe une multitude de marques écologiques qui utilisent des ingrédients naturels et biologiques, qu’on pourra trouver dans tous les magasins biologiques, voire dans les supermarchés. Si les noix et les recettes ne vous conviennent pas et que vous souhaitez conserver un produit qui se rapproche du détergent qu’on a pour habitude d’utiliser, optez pour une lessive certifiée.

Mais le must, c’est de choisir des produits disponibles en vrac. Ils sont de plus en plus accessibles dans les Biocoop et les Day by Day. Il faut généralement acheter un premier contenant (question de réglementation d’hygiène) et le remplir, ensuite vous pourrez le ramener à chaque fois. Cela vous permet d’avoir un détergent naturel et zéro déchet, car n’oublions pas que les contenants en plastique mettent 400 ans à se dégrader.

vrac

Les avantages du détergent écologique en vrac

  • Il est zéro déchet
  • Il a une texture à laquelle on est plus habituée
  • Il permet un nettoyage efficace sur les tâches
  • Il n’y a pas besoin de préparer quoi que ce soit à l’avance
  • Il se conserve facilement

Les inconvénients du détergent écologique en vrac

  • Il ne permet pas de maîtrise sur les ingrédients et leur provenance
  • Il utilise plusieurs ingrédients.
  • Il n’y a pas toujours des informations disponibles sur les tests sur les animaux

Les petits plus

Avant de terminer, voici 3 produits naturels que l’on peut utiliser pour encore plus d’efficacité sur le linge, mais aussi préserver sa machine à laver :

  • le bicarbonate de soude peut être saupoudré sur le linge sale pour neutraliser les odeurs, ou versé dans le tambour de la machine pour une action anticalcaire.
  • les cristaux de soude ont une action nettoyante et anticalcaire, on peut en ajouter 2 cuillères à soupe dans le tambour de la machine.
  • le vinaigre blanc a des propriétés adoucissantes et détartrantes, on peut en mettre 10cl dans le compartiment prévu à chaque lavage.

Enfin, il existe aussi une dernière solution pour laver son linge sans détergent du tout : la boule de lavage qui agit en désincrustant la saleté simplement par son mouvement dans le tambour de la machine !

Cet article contient des liens affiliés.

Pour en savoir plus

Faire le ménage au naturel avec les noix de lavages – Gala’s Blog
J’ai testé les noix de lavage – Antigone XXI
Comment faire de la lessive écologique – Save the green
Lessive écologique, recette et astuces – Echos verts
Lessive au savon de Marseille – Green me up

***

Et toi, c’est quoi ta lessive ?

Pinterest-Lessive ecologique

Planet Addict

Blog Voyage et Écologie autour du monde d'une globetrotteuse soucieuse de trouver des solutions pour préserver la planète par les gestes du quotidien. Rejoignez-moi sur mon profil: Google+

Cet article a 11 commentaires

  1. Merci pour cet article super clair et instructif, comme d’habitude !

  2. la recette au savon de Marseille parait la mieux

  3. Merci pour cet article très intéressant qui est le dernier coup de pouce qu’il me fallait pour tester la solution numéro 2!
    Pour mes lessives classiques, j’utilise depuis 2 ans les noix de savons (avec quelques gouttes d’huile essentielles de lavande). C’est top aussi bien au niveau de la qualité du lavage qu’économique.
    En revanche, comme tu le disais, toutes les tâches ne partent pas et je me sers dans ce cas de la lessive en vrac de chez biocoop qui est très efficace … mais dont effectivement je n’ai pas de maitrise sur les ingrédients et leurs origines. C’est pourquoi j’ai prévu depuis quelques temps de faire la recette n°2, j’ai déjà les bouteilles de verre réservées pour, ne me reste plus qu’à acheter le savon de Marseille !
    Ton article tombe donc à point nommé 🙂
    Et je profite de ce premier commentaire pour te dire à quel point j’apprécie la qualité de tes articles, aussi bien sur le fond que sur la forme. Ton blog réunit un de mes centres d’intérêt ancien (les voyages) et un plus récent (le zéro déchet) et m’amène à réfléchir sur d’autres sujets. Belle journée à toi !

    1. Merci ma chère Marie, ton commentaire me va droit au coeur ! Je suis ravie de voir que tu apprécies le blog et que cet article puisse t’aider.
      Très belle journée à toi !

  4. Je ne connaissais pas les noix de lavage merci de l’astuce ^^ à la maison je fais ma propre lessive car je ne peux pas en trouver en vrac.

  5. Bonjour,
    Merci pour ce comparatif de solutions !
    J’avais essayé les noix et je n’avais pas du tout été convaincue. Cela lavait mal et j’avais eu plusieurs fois des traces sur mon linge (j’ai peut-être loupé un truc dans l’utilisation).
    Les détergents en vrac, je trouve que c’est une bonne alternative pour les gens qui n’arrivent pas à se résoudre à faire eux-même.
    Pour ma part testé et approuvé la lessive au savon de Marseille (façon il faut toujours secouer le bidon de lessive avant utilisation, non ?) : http://ecologie-citadine.com/comment-faire-sa-lessive-maison-au-savon-de-marseille/

  6. Je n’ai pas encore testé les noix de lavage, mais un jour je le ferai.
    J’utilise ma propre préparation à base de savon noir et elle est plutôt efficace, sauf contre les grosses tâches, malheureusement… Je vais publier ma recette sur mon blog aujourd’hui d’ailleurs !

  7. Bonjour et merci !
    j’ai testé les noix de lavage ; il faut laver à haute température pour obtenir un lavage satisfaisant. De plus, elles viennent de loin,
    je me méfie du savon de Marseille (je vis dans le coin…) très difficile d’en trouver sans huile de palme.
    En ce moment, j’utilise du savon noir liquide (le même que pour laver le sol, et pratiquement tout d’ailleurs),
    ou du savon d’Alep vérifié sans saloperies et je fais la recette n°2 !!!!

  8. Notre fille a 9 mois et était farcie d’eczéma depuis l’age de 2 mois. Tous les professionnels de santé que nous avons vu nous on dit que la meilleure lessive était celle au pur savon de Marseille. On a acheté celle de lessive-naturelle.fr et depuis plus rien ! Les parents de Mirtille (Var).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu