Le no poo et moi #3: un an plus tard…

No poo 3

Il y a un peu plus d’un an, je me lançais à mon tour dans l’aventure du no-poo. Le but: se passer de shampoing, plein de méchants produits ! Après une année d’aventures, déboires, espoirs et ratages, l’heure est au bilan… Et à la réconciliation !

 

Retour sur un an d’essais

Si vous avez suivi mon aventure, je vous racontais mes débuts avec la version « classique » du no-poo : un lavage au bicarbonate de soude, suivi d’un rinçage au vinaigre de cidre, en ayant recours à un shampoing sec à la fécule de maïs entre deux lavages. Cela fonctionnait bien au début pour moi, à raison d’un lavage par semaine.

Super enthousiaste, j’ai vite voulu tester le célèbre « mois sans rien« : un mois sans lavages, juste du shampoing sec et des rinçages à l’eau, censé libérer le cheveu et aider à réduire considérablement les lavages. J’avais fait chou blanc, et le mix bicarbonate/ fécule de mais m’a asséché le crane et cela me démangeait (vive les pellicules). De plus, j’ai remarqué l’apparition de boutons dans le cou, je ne sais pas si cela avait rapport, mais ils n’apparaissent pas lorsque j’utilise d’autres produits…

 

20140725-no poo-010
Après de nombreux tests, mon cœur s’est arrêté sur le Rhassoul, qui fonctionnait à merveille! Mais voilà, avec le départ en voyage, il fallait que je trouve un solution. Ne voulant pas voyager avec trop de poudres (j’emmenai déjà un mix de shampoing sec, de l’orme rouge et de l’argile), j’ai choisi de me contenter d’un shampoing en barre qui est aussi un savon: le savon de Castille.

Malheureusement, avec un climat différent, de l’eau très riche en calcaire, et une exposition fréquente à l’eau de mer et au soleil, cela n’a absolument pas fonctionné pour moi ! Rebelote les expériences sur ma tête, en repassant pas le bicarbonate qui ne fonctionnait plus, je devenais désespérée. Si bien que j’ai craqué. J’ai acheté un shampoing. Malgré la culpabilité, c’était la fête sous la douche ! Mousse, parfum et cheveux propres et brillants, je revivais ! Mais ce n’était que transition, car je n’allais pas abandonner comme ça. Finalement ça a payé !

20140718-savon-001

 

La solution qui marche pour moi  !

J’ai profité du passage de ma sœur en France pour lui demander de me ramener du rhassoul. Des le premier essai : Réussit ! Cheveux propres, texture agréable, volume et surtout, ils le restent pendant 6/7 jours sans problèmes.

Oui parce que le shampoing m’a instantanément fait revenir en arrière: mes cheveux étaient gras au bout de 3 jours ! Comme quoi, c’est pas de bêtises tout ça ! Ya vraiment des produits agressifs là-dedans !
Avec le Rhassoul, je réussi à tous les coups, si bien que je me demande bien pourquoi j’ai voulu changer au départ ! Une solution qui marche partout, moi je suis conquise ! Car tout le reste n’a pas marché : œuf, argile, citron, miel, aloe vera, hibiscus, rien à faire ! En revanche, le bicarbonate refonctionne, allez comprendre… Mais je sens que mon cuir chevelu ne le supporte plus. Du coup, je n’en fait qu’une fois par mois, histoire de varier un peu.

image

 

Mais au fait, c’est quoi le Rhassoul ?

Le Rhassoul, ou Ghassoul est une argile volcanique originaire du Maroc, dans la région du Moyen Atlas (plutôt local donc si on s’en procure en Europe…). Cette « terre qui lave » est composée de fines particules qui absorbent les impuretés et les graisses, éliminées lors du rinçage.

Cette argile peut s’utiliser autant pour les soins des cheveux ou du corps, et elle est écologique car ne contient pas de tensioactifs (vous vous souvenez, qui altèrent la tension de l’eau et menacent l’écosystème marin qui en dépend), ni de composants polluants.

De plus, le Rhassoul respecte le film hydrolipidique de la peau et des cheveux (le film qui protège l’épiderme notamment composée de sébum), au contraire des produits classiques qui les étouffent. Ainsi, il procure un lavage doux qui n’irrite pas la peau et est particulièrement recommandé pour les peaux sensibles.

Bref, tout pour me plaire !

20140805-blog-038

 

Et la suite ?

Finalement je me suis demandé ce qu’était mon objectif ? Aller jusqu’au water only (n’utiliser plus que de l’eau) ? Ne plus me laver les cheveux ? Me les laver deux fois par mois ? Une fois ? Quatre fois ?

En fait, pour le moment, je continue avec ce qui marche. Je me lave aujourd’hui les cheveux tous les 10 jours environ (selon l’exposition à la mer), en utilisant un peu de shampoing sec au besoin. Et cela me convient bien comme ça.

J’aime me laver les cheveux, pas juste les rincer. D’autant plus que l’eau n’est pas toujours de bonne qualité et que je n’ai pas envie d’entrer dans un processus de filtrage ni de passer 10 minutes à faire un water only (j’ai l’impression que cela fait utiliser beaucoup d’eau, ce qui perd un peu son intérêt écologique selon moi).

image

 

Également, je laisse tomber le brossage à répétition, car je me sentais frustrée de laver ma brosse mais pas ma tête ! Donc un petit brossage rapide pour mettre en pli tout ça le matin, et rien de plus. Seulement en fin de cycle, j’accentue un peu pour nourrir les cheveux en étalant le sébum, et je m’attache les cheveux si je veux gagner une journée.

Pour être honnête, je ne suis pas contre le fait de retourner à un shampoing ultra bio rechargeable dans le futur. Car les seuls petits inconvénients du Rhassoul, c’est qu’il faut le préparer et le poser à l’avance (oui, c’est vrai parfois logistiquement, faut prévoir le coup !), et accessoirement j’aimerai pouvoir en trouver en vrac comme lorsque je vivais à Montréal! Car n’oublions pas que je cherche aussi à réduire mes déchets ! 🙂

 

Ma routine

Allez, assez de blabla, ce qui vous intéresse c’est la recette, non ? Celle que j’utilise est fortement inspirée de celle d’Hélène, du blog Green me up !

En Lavage

* 3 cuillères à soupe de Rhassoul
* 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
* Quelques gouttes d’huile végétale (ortie, ricin, olive, coco ou argan)
* 2 gouttes d’huile essentielle (Ylang Ylang ou Menthe Poivrée sont mes préférées)
* Un peu d’eau pour en faire une pâte onctueuse

En Rinçage

* 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
* 2 gouttes d’huile essentielle d’Ylang Ylang
* Un verre d’eau froide

Mouillez-vous les cheveux et appliquez la pâte sur les racines (pas sur les longueurs, ce n’est pas utile), en faisant bien attention d’aller dans tous les recoins! Massez ensuite un peu le cuir chevelu puis laissez poser 15/ 20 minutes (cela m’est arrivé de laisser plus, environ 30 minutes).

Ensuite, sous la douche vous allez passer un peu d’eau sur la tête, et massez pour que le mélange gonfle. Moi j’aime bien ce moment, c’est agréable comme texture. Ensuite rincez abondamment et terminez par le rinçage au vinaigre de cidre, pas besoin de rincer plus !

Et voilà !

 

*** 
Rhassoul, élu produit de l’année chez Planet Addict !
Et toi, tu en es où dans ton histoire de no-poo ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *