Voyager en Suède sans avion

Voyager en Suède sans avion

A Noël, ma sœur m’a offert un super cadeau : une place pour le concert de Pink, à Stockholm. Un concert qu’il me tardait de voir ! Mais voilà, la Suède, c’est loin et je ne voulais pas y aller en avion. Alors, on est parties en bus !

Pourquoi en Suède ? Tout simplement parce que les places pour Paris étaient sold out et que celles de Londres étaient hors de prix. Comme nous avons un cousin qui vit près de Stockholm, et qu’on ne lui a pas rendu visite depuis plus de 10 ans, c’était l’occasion de faire d’une pierre deux coups !
Ma sœur a donc opté pour Stockholm, pour le début du mois d’Août. Initialement, j’avais en tête de repartir dans l’Europe de l’Est suite à mon coup de cœur de l’année dernière. Voyage sans avion oblige, le choix était tout fait. Cette année, ce sera plutôt le Nord !

Voyager en bus jusque Stockholm

Le gros avantage de l’Europe, c’est que c’est grand et majoritairement accessible par la terre.

Suite à ma découverte des pass Interflix de Flixbus – pour lesquels on obtient 5 trajets pour 99 euros – j’ai opté pour le bus. Bien sûr, je n’ai rien imposé à ma sœur. Si elle souhaitait s’y rendre en avion, elle avait le choix. Elle a décidé de tenter l’aventure avec moi et je la remercie ! Car pour arriver à Stockholm, c’est environ 30 heures de bus.

Interflix

Il n’y a pas de trajet direct, donc on a opté pour 2 bus : 18h de Paris à Copenhague, puis 10h de Copenhague à Stockholm. On a choisi des bus de nuit, pour profiter de nos journées et économiser sur le logement, car le Nord de l’Europe, ce n’est pas bon marché !

On pouvait également choisir de faire un break à Berlin mais cela nous faisait faire un détour et il était plus simple de visiter Copenhague en 1 jour que Berlin.

NB : il est tout à fait possible de faire des arrêts dans d’autres villes, mais cela implique de prendre plus de 2 bus et donc rallonge l’aventure.

Bilan-suede

Voir comment calculer l’impact de ses voyages


Les découvertes en chemin

Le voyage n’est pas la destination ! Cette phrase prend tout son sens lorsqu’on voyage en bus ! La destination, c’était le concert de Pink à Stockholm, qui au final nous aura emmené dans plusieurs villes, à la campagne et au bord de la mer !

Copenhague

Près un premier bus de nuit de 18h, on a fait une journée d’arrêt et de visite de Copenhague pour se dégourdir les jambes.

=> A venir, mon article sur Copenhague

Gnesta

Notre première destination suédoise, à 60km au Sud de la capitale, là où vit notre cousin et sa famille. Une jolie ville en bord de lac avec de belles maisons en bois. J’étais dans mon élément et j’ai grandement apprécié la tranquillité de ce petit havre de paix après tant de route !

Stockholm

On a visité la ville en deux fois, la première en week-end car on avait notre concert, et la seconde quelques jours plus tard, avant de repartir pour la France. J’ai adoré le fait que la ville soit en bord de mer et divisée en îles, ainsi que ses grands espaces verts et baignade. Ca et l’usage naturel du vélo, caractéristique des pays nordiques. Sans mentir, on oublie rapidement qu’on est dans une ville !

Et bien sûr, le concert était génial ! Voir Pink était un rêve d’ado, c’est une artiste que j’adore tant pour son talent musical et acrobatique que pour les valeurs féministes et solidaires qu’elle défend depuis ses débuts. Je suis vraiment heureuse (et gâtée) d’avoir pu assister à son spectacle !

A lire : mon article sur Stockholm

Visiter-Stockholm

Stendörrens

A notre retour à Gnesta, notre cousin nous a fait découvrir la côte avec un paysage magique de criques suédoises. Petite randonnée, pique nique et baignade si le temps le permet sont de mise.

Malmö

Au retour, plutôt que de revoir Copenhague on a décidé de s’arrêter juste avant, côté suédois. C’est une ville très agréable, qui encore une fois offre un parc incroyable en pleine ville. La ville se visite assez rapidement à pied, donc on a vraiment pris le temps de se poser régulièrement.

Depuis la plage, on aperçoit l’immense pont qui lie la Suède au Danemark, qu’on emprunte le soir par train pour prendre notre bus de retour depuis la capitale danoise.

Malmo-4


Voyager en Suède sans avion

Moins d’avion pour le Climat

C’était vraiment important pour moi de partir en bus et non en avion. Quand on la possibilité de faire autrement – que ce soit en termes de temps, de budget, de santé, ou autres contraintes – je pense qu’il est désormais incontournable de le faire. Le changement climatique, c’est une réalité et quoi qu’on puisse faire, je pense qu’il faut le faire.

Je sais bien que ce geste peut paraître anecdotique, comme toute action individuelle. Je suis pourtant convaincue que si on est nombreux.ses à s’y mettre, on change la donne, on inspire.

Lire mon article sur moins prendre l’avion pour le climat

Des milliers d’avions volent dans le ciel chaque jour (200 000 le même jour en 2018). Le trafic aérien ne cesse d’augmenter, la population mondiale et les touristes aussi. On peut chercher toutes les alternatives qu’on veut au pétrole, une telle croissance n’est pas viable.

Carte-avions

Les avions en temps réel sur FlightRadar

Prendre le bus ou le train

En Suède, on parle de honte de prendre l’avion et on privilégie de plus en plus le train. D’ailleurs, mon cousin, sa femme et leurs deux enfants ont pris train et bateau pour aller en France cet été. Bien qu’ils aient pris l’avion au retour, je leur tire mon chapeau pour leurs 36 heures de trajets : train en Suède, puis ferry de nuit jusqu’en Allemagne, puis série de trains jusque Paris, Orléans, puis Bordeaux.

Le train est également une belle alternative à l’avion. J’ai personnellement opté pour le bus car je n’ai pas le budget pour le train, encore bien trop cher à mon goût. Mais tout ça pour dire que : c’est possible. Ça se fait et des milliers de personnes voyagent aussi comme ça.

Interflix


Le choix d’un voyage différent

Je ne vais pas mentir, voyager en bus n’est pas des plus confortables. Je repense à chaque fois aux chers bus couchettes asiatiques qui étaient bien plus adaptés à des longs trajets. Mais je suis encore en capacité de le faire, j’aime ce mode de transport, c’est abordable, alors je le fais.

Le temps de trajet me fait prendre conscience de la distance. La Suède, c’est LOIN ! Le temps de trajet me permet d’apprécier mon temps sur place et de rester plus longtemps. J’aurai pu prendre l’avion, aller au concert, faire 3 jours de visites et repartir. Au total, l’aventure m’aura pris 10 jours et m’aura permis de découvrir des villes au passage. J’aurai pu rester encore plus, mais le budget ne suivait pas !

De plus, le fait de faire ce choix m’a incité à ne choisir qu’une destination pour cet été. J’aurai aimé aller en Grèce fin Août / début Septembre. Mais c’est à l’opposé, donc ce sera pour une autre fois. Plutôt que de multiplier les destinations, profiter pleinement d’une aventure est déjà bien.

Je précise que je ne me prive pas. Si je le fais, c’est parce que j’en ai envie, que je comprends pourquoi et que c’est dans mes valeurs. Les prévisions de l’avenir de l’humanité me dépriment. Je ne cherche pas à la sauver, mais je ne veux pas non plus contribuer à accélérer le processus. Tout ce que je peux et ai envie de faire, je le fais. Pour être en accord et en paix avec moi-même. Et si en parler permet de donner des idées aux autres, alors j’en serai encore plus heureuse !

Lire mon article sur l’éco-anxiété

Pour ne rien gâcher, le mode de vie de notre cousin et sa famille et très branchée écologie, égalité dans les tâches et parentalité positive. Qu’est-ce que c’est agréable et reposant d’être dans un environnement et un cadre qui nous ressemble, où on ne se sent pas en lutte, pas en opposition, pas en besoin de se justifier. Simplicité.

Cet article contient des liens affiliés.

***

Et toi, tu es plutôt train ou bus pour éviter l’avion ?

Pinterest-voyager-en-suedePinterest-voyager-en-suede-en-busPinterest-voyager-en-suede-sans-avion

Planet Addict

A 24 ans, j'ai plaqué mon CDI pour partir voyager. Un voyage qui m'a emmené plus loin que ce que je pensais : il m'a ouvert des portes pour suivre mes rêves, m'engager à adopter un mode de vie minimaliste et plus éthique, et élever ma conscience. Depuis 6 ans je partage mon cheminement et mes changements d'habitudes de vie avec vous, en espérant planter des graines !

Cet article a 2 commentaires

  1. Très intéressant, merci pour ces explications sur ton itinéraire !
    J’ai regardé les itinéraires en train et finalement le bus n’est pas beaucoup plus long à ma grande surprise.
    Par contre, j’avoue que même si c’est plus cher je penche plus souvent pour le train pour les longs trajets, question de confort 🙂
    J’ai fais long trajet en bus de nuit en Amérique du sud et je n’en garde pas un très bon souvenir.

    1. Merci Laura ! Effectivement, le bus n’est pas la solution pour tou.te.s, c’est juste une bonne alternative pas trop cher face au prix des avions qui sont aberrants ! C’est encore mieux de prendre le train en terme d’émissions donc si tu peux opter pour ça c’est top !
      J’adore le train aussi 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu