2018 : mes objectifs

Koh samui

Bonne résolution n°1 de 2018 : reprendre un peu d’activité sur le blog ! L’année 2017 a été particulièrement chargée pour moi et ça n’a pas été facile de tout suivre. Pour bien commencer l’année, rien de tel qu’un petit bilan de cette année charnière. J’aime bien moi, faire des bilans 🙂

Ce que j’ai kiffé en 2017

2017 n’aura pas été de tout repos et est passé terriblement vite je trouve. Pourquoi est-ce qu’à partir d’un certain âge, on a l’impression que le temps passe plus vite ? En tout cas, je me souviens encore très bien du nouvel an 2017, où poser des résolutions (ou intentions comme je préfère les appeler 🙂 ) me semblait vraiment difficile.

J’abordais l’année avec très peu de confiance, beaucoup de doutes, encore trop de questions et des débordements émotionnels encore trop présents. Mais voilà, j’aime bien les challenges et apprendre sur moi alors j’ai entamé un coaching de 8 mois qui m’aura bousculé dans tous les sens, j’ai poursuivi ma formation en shiatsu, j’ai trouvé un travail sur mesure pour moi, je suis un peu partie m’évader le temps de quelques vacances et je me suis lancé des défis sur l’alimentation et le bien-être. Plus précisément, voici ce que j’ai vraiment kiffé en 2017 :

1x1.trans - 2018 : mes objectifs

  • Commencer et terminer un coaching duquel je suis sortie remuée mais libérée, plus centrée, beaucoup plus confiante et “assise en moi”. J’ai aussi appris à gérer mes émotions, comprendre et mieux définir mes besoins, adopter un regard sur moi et non à travers les autres.
    Plus que tout, je prends conscience de tous les bienfaits quelques mois plus tard, en réalisant que j’ai envie de plus m’écouter, que je m’accepte comme je suis, que je suis plus indulgente et plus patiente avec moi même, avec l’envie de prendre mon temps pour accomplir le milliard et demi de choses que je veux faire dans la vie.
    Plus apprécier l’instant, ce que j’ai, ne plus me mettre une pression inutile. Je sais que le chemin me réserve encore des défis, mais je les aborde avec plus de sérénité.

  • J’ai décroché un boulot top, dans une association qui sensibilise aux dangers et solutions liées aux perturbateurs endocriniens. J’ai fait un gros travail pour sortir une boutique en ligne à Noël, qui mets en avant des produits sains que je connaissais déjà depuis mon entrée dans le monde sans fin de l’éco-consommation. J’y apprends aussi des méthodes de gouvernance innovantes, qu’on appelle “sociocratie”, où tout le monde participe aux décisions, où le mot d’ordre est “bienveillance”, où on utilise des méthodes ludiques pour avancer et communiquer.
    J’ai d’ailleurs eu droit à une formation en gestion de projets vraiment chouette, qui peut me servir autant dans ma vie pro que perso.
    J’en ai pour encore au moins 6 mois dans ce travail, je suis en CDD, mais je ne m’inquiète pas. Je suis heureuse de ce que j’y fait aujourd’hui, même si ce n’est pas évident tous les jours, et on verra ce que la vie me réserve 🙂

  • Aller au salon des blogueurs en Avril. Même si je ne me considère pas encore vraiment comme blogueuse professionnelle, j’ai adoré mon escapade à Saint-Malo pour aller à ma deuxième édition du salon, rencontrer de nouveaux blogueurs, me retrouver avec des accros du voyage et m’évader le temps de quelques jours. Depuis la création de mon blog il y a maintenant… 4 ans (!), je suis un peu hallucinée de voir comment la blogosphère a boomé, et parfois un peu perdue je vous l’avoue, face à la montée de l’influence des blogs et des partenariats.
    J’ai pu faire quelques partenariats cette année, certains rémunérés mais c’est trop anecdotique pour le moment pour aborder le sujet. Je vous ferai certainement un article un peu plus détaillé à ce sujet très bientôt, parce que je m’interroge sur l’avenir de mon blog, sa place dans tout ça, la compatibilité entre l’éthique et la promotion de marques ou destinations, la professionnalisation de ce métier.

    1x1.trans - 2018 : mes objectifs

  • J’ai commencé le défi des 100 jours pour une alimentation conscience de Lilou Macé, dont je vous reparlerai très prochainement. Suite à de nombreuses expériences, entre le flexitarisme, le végétarisme, le véganisme, le crudivorisme, je me suis retrouvée un peu pommée face à la jungle alimentaire et j’avais pour idée de m’écouter plus. Et synchronisation oblige, je reçois le livre de Lilou pour le tester pour le blog. J’ai un peu tardé à le démarrer, mais j’en suis à présent à 50 jours et ça avance bien.

  • J’ai entrepris des travaux dans mon appart, que je loue mais qui était d’un inconfort pas permis. Comment je reste souvent dans l’incertitude de ce que je vais faire, rester ou pas, j’ai toujours considéré qu’être dans cet appartement que je loue depuis 10 ans était temporaire. Mais bon, les faits sont là, 2 ans après mon retour de voyage, j’y suis toujours. Et marre d’avoir l’impression d’y camper, de ne pas le façonner à mon image, j’ai décidé de changer quelques trucs.
    J’ai fait appel à l’amie d’une amie formée en feng shui qui a clarifié mon appartement et a défini mes différentes zones, puis j’ai fait faire des meubles sur mesure par une amie de ma soeur. Il reste quelques trucs à peaufiner, mais je suis contente de ce renouveau. J’ai longtemps cherché des personnes pour m’aider et ça bloquait, pour ensuite se débloquer complètement dès que j’ai décidé de recontacter celle qui “fengshuisera” mon appartement.
    Je ne sais pas combien de temps je resterai là, mais l’important c’est le présent. J’y suis pour l’heure, et même si je pars dans 3 mois, j’aurai kiffé 3 mois dans un lieu qui me ressemble plus.

  • Enfin, je me suis octroyé quelques vacances. Je suis allée voir ma soeur une semaine au Mexique, dans notre belle île de Cozumel, avec 2 amies à elles que je connais bien, c’était incroyablement ressourçant. Je suis aussi partie à Dublin et au festival Sziget quelques jours avec mon amoureux, j’ai redécouvert le pays basque avec des amis, étendu mon séjour à Saint-Malo et j’ai remis les pieds sur des skis en fin d’année pour dévaler les pistes. Que ça m’avait manqué !  Et puis faire du sport dehors, en kiffant, c’est vraiment comme ça que j’aime le faire !

  • Le retour de ma soeur du Mexique en milieu d’année ! Cela n’a pas été de tout repos pour elle, mais je suis tellement heureuse de l’avoir de nouveau dans mon quotidien.

1x1.trans - 2018 : mes objectifs


Ce qui a été dur en 2017

Alors bien sûr, 2017 n’a pas été tout rose non plus. Comme j’ai envie de plus positiver, je ne vais pas m’étendre sur les détails, d’autant plus que les difficultés sont souvent assez personnelles. Mais disons, que 2017 a commencé difficilement, j’étais au chômage et plus du tout confiance en moi, complètement perdue dans mes émotions et mes envies.
J’ai eu énormément de mal à me trouver une place. M’adapter à un nouveau travail où je devais à la fois faire mes preuves et gérer plein de choses nouvelles pour moi m’a valu bon nombre de stress et le classique “syndrôme de l’imposteur“. Je me suis longtemps sentie pas à la hauteur dans ma vie pro comme dans ma vie perso cette année.

J’ai accusé de gros coups durs dans mon couple et des difficultés à gérer tous les aspects de ma vie, entre le nouveau travail, mon blog que j’ai complètement laissé de côté en deuxième partie d’année, ma formation en shiatsu. Vraiment, je ne me facilite pas toujours la vie !

J’ai aussi eu de grosses remises en questions sur mon mode de vie, comment adapter toutes mes nouvelles habitudes dans une vie plus sédentaire. C’est drôle parce que je blogue à la base sur la manière d’être plus écolo dans le voyage et une vie nomade, ce qui est au premier abord paraît plus compliqué que le faire lorsqu’on est chez soi. Or pour moi c’est l’inverse.
Je ne suis pas entourée de beaucoup de personnes sensibilisées, ma vie active chargée rend difficile la préparation de repas et je me retrouve souvent à manger dehors, la gestion des déchets n’est pas aussi avancée qu’au Canada et j’ai donc décidé d’acquérir un lombricomposteur que j’ai du mal à gérer, ajoutée à des questions de sens plus profondes à tout ce que je fais, mais là encore, un article dédié serait nécessaire pour exprimer toutes mes pensées !

Quoi qu’il en soit, le bilan reste positif, puisque j’ai pu accomplir quasi tous mes souhaits pour 2017 : lâcher prise, stabiliser ma situation professionnelle et équilibrer mon mode de vie.

Mes intentions pour 2018

Donc voilà, on y vient ! Après tout le remue ménage de 2017, j’en arrive à me poser la question de ce que je souhaite pour 2018.

2018, cela fait un moment que je le conçois comme une année importante, une année d’ancrage et d’équilibre dans ma vie. Il y a quelques années, avec ma soeur et deux amies (les mêmes avec qui je suis partie au Mexique en début d’année et avec qui j’avais voyagé en Australie il y a 7 ans), on s’était dit qu’on monterait bien une affaire ensemble, et on avait noté des idées sur un bout de papier qu’on avait titré “Marco Polo 2018”. Aujourd’hui, même si on a des perspectives différentes, l’idée d’accomplir des choses en 2018 est restée.

1x1.trans - 2018 : mes objectifs

En y réfléchissant, je n’ai pas envie de me souhaiter de me lancer dans un grand défi cette année. Je pense que j’ai déjà suffisamment d’activités, de passions et d’envies pour me durer encore quelques années. Cette année, j’ai envie de stabilité et de simplicité heureuse. Dans mes émotions, dans mes relations, dans mon travail. Cela ne veut pas forcément dire faire la même chose que ce que je fais actuellement, ni même forcément de rester sédentaire. C’est plutôt un état d’esprit. À mon retour il y a deux ans, je fêtais mes 30 ans avec cette envie de construction.
Finalement, en 2017 j’ai en quelque sorte fait le point sur mes fondations, mes richesses, mon parcours que je valorise à présent fièrement, quand il me provoquait de l’inconfort auparavant. Donc 2018, c’est entamer cette construction, avec notamment :

  • Préciser mes choix alimentaires, et ce qui est bon pour moi (en faisant appel pourquoi pas à l’expertise d’un professionnel)

  • Terminer ma formation en Shiatsu et passer ma certification à l’été prochain

  • Me mettre à un sport qui me défoule, comme la danse (ça fait tellement longtemps que je me le dis mais que je ne le fais pas ! )

  • Coccooniser mon intérieur et me sentir chez moi

  • M’accorder la place que je mérite en ne courant pas partout, m’organisant mieux, prenant des temps de pause, de bien-être, dire les choses que j’ai sur le coeur. Bref, me faciliter la vie.

  • Vivre pleinement mes relations en me focalisant sur l’instant et donner la priorité aux personnes les plus importantes pour moi.

  • Me conforter dans un équilibre de pratiques durables qui me conviennent, sont compatibles avec ma vie et me rendent heureuse.

Au final, c’est déjà pas mal non ? Et puis, comme d’habitude, on est jamais à l’abri d’un chamboulement !

1x1.trans - 2018 : mes objectifs

***

Et toi, quelles sont tes bonnes résolutions pour 2018 ?

Pinterest 2018

1x1.trans - 2018 : mes objectifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *