Le no poo et moi

Le no poo et moi

En perpétuelle quête de minimiser mes possessions, de réduire mes déchets et mes impacts négatifs sur l’environnement, je ne pouvais pas échapper à la tendance “no-poo “. Le “no-poo ” est un terme utilisé en opposition au “shampoo ” – shampoing donc – et se présente comme une alternative non toxique pour nos cheveux. Alors, ça marche vraiment ou pas ?

 

Pour commencer je dois avouer que même si je suis une fille, j’ai toujours eu la main légère sur les produits de beauté. Alors oui, je me suis bien laissée tentée par la pub machin ou le produit miracle truc, mais chaque nouveau “geste beauté” ne dure pas très longtemps chez moi.

Je n’aime pas vraiment passer mon temps dans la salle de bains à me tartiner de la tête aux pieds. Et concernant ma tête justement, je suis loin de chouchouter mes cheveux! Je suis toujours en guerre contre ma tignasse parce que j’ai les cheveux super fins et que je ne sais jamais comment les coiffer, qu’ils graissent vite et qu’ils sont tout plats. Et puis surtout :  j’ai la flemme !

Donc, quand je suis tombée sur cet article d’Ophélie, du blog Antigone XXI, décrivant la technique du no-poo, je me suis dit “Youpi, voilà ce qu’il me faut !”. Une technique qui est censée désintoxiquer les cheveux, révéler leur vraie nature, et surtout diminuer la nécessité de les laver. Moins d’entretien, c’est parfait pour moi ! euh pas si vite !

 

Qu’est ce qui cloche avec le shampoing ?

Tout d’abord, pourquoi le shampoing est-il mauvais pour les cheveux ? En fait, dans le shampoing (comme dans de nombreux produits de beauté), il y a tout un tas de produits méchants : paraben, phtalates, SLS (Sodium Lauryl Sulfate) ou SLES (Sodium Laureth Sulfate), silicones, alcool,  PolyEthyleneGlycol etc. Traduisez : étouffants, irritants, décapants, allergènes, mais aussi cancérigènes et perturbateurs endocriniens (qui interfèrent avec le système hormonal et accusés d’être à l’origine de maladies cardiovasculaires ou respiratoires, cancers, diabètes…).

En fait, le shampoing, c’est LE produit marketing dans toute sa splendeur : plus on se lave les cheveux, plus on a besoin de les laver. En agressant le cuir chevelu le shampoing enlève le sébum, l’huile naturelle du cheveu qui le protège, et en réponse notre crinière en produit encore plus pour se défendre, ce qui rend nos cheveux gras et nous pousse à les laver. T’as suivi ?

Exit shampoing, donc.

 

 

La méthode “no-poo” d’Antigone XXI

20140725-no poo-010

 

J’ai donc suivi les instructions de la belle blogueuse à la lettre, à savoir :

1. Espacer ses shampoings pour arriver à un lavage par semaine.

2. Se brosser les cheveux quotidiennement avec une brosse à poils (de sanglier ou synthétiques si on veut laisser les bêtes tranquilles 😉 ) pour répartir le sébum sur l’ensemble de sa crinière. Ne pas oublier de laver sa brosse après chaque brossage (avec de l’eau, du savon, ou un peu de bicarbonate de soude).

3. Passer au cœur du sujet: supprimer son shampoing ! A la place, on se lave avec sa recette miracle composée de bicarbonate de soude et de vinaigre de pomme :

– Mélanger 1 à 2 cuillères à soupe (selon sa longueur) de bicarbonate ultra-fin à un peu d’eau pour faire une pâte à appliquer sur son cuir chevelu mouillé et masser (inutile de laver les longueurs) puis rincer.

-> Les bienfaits du bicarbonate ? Il nettoie et est anti-pelliculaire. Mais attention, il ne faut pas l’utiliser plus d’une fois par semaine, sinon il risque d’assécher le cuir chevelu.

– Se rincer avec 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre diluées dans un verre d’eau en le versant sur les longueurs (cette fois, on laisse le cuir chevelu tranquille) et en laissant agir quelques minutes. C’est un peu un “après no-poo “. Ensuite, rincer à l’eau.

-> Les bienfaits du vinaigre de cidre ? Il a un Ph proche de celui de la peau, a un effet anti-pelliculaire et brillance! On peut aussi ajouter quelques gouttes d’huile essentielle (je vous laisse aller voir son article pour plus de détails).

4. Continuer d’espacer les no-poo jusqu’à s’en passer pendant un mois entier, et libérer ses cheveux! Ensuite, normalement on aura de moins en moins besoin de se les laver, jusqu’à même supprimer totalement le lavage et n’utiliser que de l’eau !

 

Les astuces :

Le “shampoing sec” naturel. Pas besoin d’acheter un produit chimique, car en fait deux ingrédients naturels font office de shampoing sec: la fécule de maïs et l’argile verte. Elles ont toutes deux la propriété d’absorber le sébum, et donc de permettre de repousser les lavages ;). Attention à ne pas en abuser: à force cela peut assécher le cuir chevelu ! Donc l’équivalent d’une ou deux cuillères à soupe à masser sur la tête, pas plus d’une fois par semaine !

Le rinçage à l’eau ou à l’eau + vinaigre de cidre permet également de rincer ses cheveux sans vraiment les “laver” et donc de repousser le prochain no-poo.

No poo étapes

 

-> Pour plus d’informations sur cette technique, vous pouvez consulter la FAQ sur le blog Antigone XXI !

 

Expériences et résultats

Pour le moment, disons que le bilan est mitigé.

Je suis passée au no-poo vers le 15 mars et dès le premier lavage, mes cheveux sont nickel: propres, doux, souples. Je suis convaincue. Je commence les shampoings à sec, cela fonctionne mais je ne suis pas super fan de la texture un peu farinée de mes cheveux. Ils ne sont plus gras, ils sont propres, mais me donnent un effet un peu “rêche”. Mais bon, je continue.

Je commence à prendre le pli de me brosser les cheveux 2 fois par jour pendant plusieurs minutes (moi qui n’aime pas passer de temps sur mes cheveux, j’ai fait un gros effort). J’essaye le lavage à l’eau mais je ne m’en sors pas du tout, mes cheveux gardent l’aspect gras et je me sens poisseuse, donc je passe.

J’ai continué ma routine pendant plusieurs semaines, et, à la mi-mai, étant en plein road trip, je décide de passer au “mois sans”. C’était le bon moment d’après moi. J’ai tenu le coup, grâce aux shampoings secs, mais dès que j’ai fait mon no-poo à mon retour (avec soulagement), j’ai découvert un cuir chevelu qui gratte et … des pellicules! De plus, 3 jours plus tard, mes cheveux re-graissent. J’ai raté quelque chose.

No poo Moi

 

Je suis allée beaucoup trop vite (et je crois que j’ai un peu abusé de la fécule de maïs). Mouais, la patience, c’est pas ma plus grande qualité ! Du coup, je me retrouve avec des cheveux tous secs et ternes.

Me revoilà à éplucher les blogs, forums à la recherche de solutions. Je découvre tout un monde consacré au no-poo, des soins naturels et d’autres techniques de lavage. Malgré ce premier échec, j’ai décidé de persister. De ralentir, et d’alterner différentes méthodes pour requinquer tout ça. C’est en faisant des erreurs qu’on apprend !

Et en regardant bien, je me rends compte qu’Ophélie est passée au “mois sans rien” après bien 6 mois. Et c’est au bout d’un an qu’elle arrive aujourd’hui à ne plus se laver les cheveux pendant plusieurs mois! Natasha, du blog Echos Verts, a aussi mis 8 mois avant de passer au lavage à l’eau. Et moi je m’y suis mise après… 2 mois. Bon ok.

Pourquoi est-ce que je veux toujours aller trop vite ?

 

Les autres méthodes à l’essai

Première découverte, il n’y a pas qu’une seule manière de faire le no-poo. Certaines utilisent de l’après-shampoing, à condition qu’il soit sans silicone, car il contient suffisamment d’agents lavants et serait moins agressif pour les cheveux. C’est une méthode qui conviendrait particulièrement aux cheveux bouclés ou frisés. D’autres se font un “shamp’oeuf“, en utilisant un jaune d’œuf mélangé à de l’eau et de l’huile végétale.

Ne souhaitant pas retomber dans l’achat d’un cosmétique, ni utiliser un œuf pour me laver les cheveux (je ne suis pas vegan, mais je limite ma consommation d’œufs, donc ce n’est pas pour me les mettre sur la tête), c’est dans les poudres et les soins naturels que je vais trouver mon bonheur.

No poo

 

Les poudres

Il y a quelques temps, on m’avait donné du henné naturel, une poudre aux merveilleuses propriétés : Il renforce la fibre capillaire, rend les cheveux souples et brillants, limite la sécrétion de sébum, apaise et assainit le cuir chevelu et gaine le cheveu. Tout ce qu’il me faut ! Après un premier essai, mes cheveux sont plus épais, ont plus de tenue, et sont propres. Même si je les trouve encore un peu ternes à mon goût, je suis contente du résultat !

Et puis, j’ai découvert une autre poudre lavante : la poudre de Ghassoul (ou Rhassoul), une argile qui vient du Maroc. Et comme ils en vendent en vrac près de chez moi: Bingo! Enfin, c’est pas donné tout de même (environ 6$ les 210 grammes). Je n’ai pas encore essayé, mais ça ne saurait tarder (à force d’espacer les lavages, il faut attendre avant d’expérimenter !).

No poo poudres

 

Les soins

Au cours de mes recherches, j’ai trouvé plein de solutions pour prendre soin de ses cheveux avec des produits simples. D’un côté, les hydratants, tels que le miel, l’avocat, la banane et l’aloe vera, et de l’autre les nourrissants comme l’huile de coco et l’huile de noisette. J’ai déjà essayé d’enduire mes cheveux d’huile de coco pendant une nuit et résultat: des cheveux doux et soyeux mais alors quelle galère pour enlever tout ça! J’ai dû me résigner à ajouter un peu de savon pour m’en débarrasser. A perfectionner…

No poo soins

 

Sur ce, je m’en vais continuer mes expériences sur ma tête, et je vous en dirais des nouvelles 🙂

Un seul mot d’ordre: PA-TIEN-CE !!

Pour en savoir plus :

L’article d’Ophélie et sa FAQ
L’article de Natasha
Le groupe Facebook (promis c’est pas une secte!)

No poo mania

 

Edit : Retrouvez mes expériences en voyage et ma poudre de référence pour un no poo réussi  et mes 3 conseils pour se laver les cheveux au naturel.

***

Un nouvelle page s’ouvre devant moi: celle de la beauté naturelle. Re-découvrir les remèdes de grand-mères pour prendre soin de soi sans polluer ni s’intoxiquer !

Et toi, as-tu déjà testé le no-poo ?

Pinterest-no poo 1

Planet Addict

Blog Voyage et Écologie autour du monde d'une globetrotteuse soucieuse de trouver des solutions pour préserver la planète par les gestes du quotidien. Rejoignez-moi sur mon profil: Google+

Cet article a 35 commentaires

  1. Oh je me reconnais bien là aussi! Commencer quelque chose et avoir le résultat juste après … ce serait bien dis? 🙂 De mon côté j’ai porté des extensions (style dread) pendant un bon mois ce qui m’a permis de considérablement espacer les shampoings, environ toutes les deux semaines. Par contre je ne les brosse pas deux fois par jour car je ne suis pas convaincue encore de l’utilité … mais je n’ai pas essayé très longtemps! Le shampoing sec j’ai essayé une fois et pareil je ne suis pas sûre d’y adhérer … Tout ça pour dire que je vais te suivre dans cette expérience avec plaisir pour découvrir ta solution!

    1. Merci Caroline, je me sens moins seule dans la bataille capillaire! Le brossage est utile pour nourrir le cheveu avec le sébum de la racine, mais c’est un peu fastidieux et il y a des jours où je zappe … Et le shampoing sec, c’est une bonne solution d’appoint pour repousser le lavage un peu plus, mais je ne suis pas fan de la texture de mes cheveux…

      Courage, on va y arriver ^^

  2. Haha, trop drôle. Quand je lis ton expérience, je m’y retrouve… La patience pas notre fort, hein ? Mais je suis contente car je fais seulement un shampoing (bio etc etc) par semaine, donc c’est déjà ça. Je persiste en tous cas, surtout après lecture de ton récap. Merci ma puce ! Bisous ! <3

    1. Coucou lili, je savais pas que tu te lançais dans l’aventure! C’est d’ailleurs toi qui m’avais envoye le lien vers l’article d’ophelie si je me souviens bien 🙂
      Courage, je compatis, on n’est pas les plus patientes du monde hein!

  3. J’espère que tu finiras par trouver la routine et les soins naturels qui te conviennent; en tous cas, si tu as définitivement renoncé au shampooing malgré tes quelques tracas, tu es bien partie 🙂 Merci pour le lien!

    1. Merci Natasha, c’est pas encore gagné mais je vais bien trouver mon équilibre!

  4. roh punaise ! je me sens moins seule !!! merci

    1. Oh non tu n’es pas seule! Je pense qu’on est nombreuses(x) a galerer!! Pas facile les debuts! Je vais essayer d’écrire un nouvel article sur mon évolutionm car ouf il y en a un peu! Courage Lyu!

  5. 1 shampoing (bio type bébé) / semaine pour toute la famille. On fait ça depuis presque 10 ans. Simple (pas besoin de réinventer l’eau tiède), efficace (peu ou pas de pellicules, pas de cheveux gras même dans le cas où on saute un shampoing) économique, plutôt écologique et pour les filles pas patientes, ça marche pareil que pour les autres 😉

    1. C’est une bonne solution, j’avoue que je me penche sur la solution shampoing archi bio une fois par semaine aussi… Merci de partager!!

  6. Un bel aperçu du no poo 🙂 Mais attention au bicarbonate de soude, qui est assez “costo”. C’est pas mal pour laver les bains d’huile mais de ce que j’ai vu, il ne faut pas l’utiliser plus d’une fois par semaine.

    1. Effectivement, le bicarbonate ne doit pas s’uriliser plus d’une fois par semaine. Pour ma part, mon cuir chevelu n’aime pas trop donc je préfère l’utiliser avec grande parcimonie!

  7. Coucou !

    Je viens t’apporter mon témoignage 🙂

    Moi aussi je suis une fainéante des routines beauté et j’ai eu envie de simplifier mon shampooing, dans le but de me rendre compte que nous sommes envahis par la société de consommation !

    N’ayant pas de budget pour investir dans les poudres ( en fait, je ne peux pas me permettre d’acheter et de ne pas utiliser suite à un échec ), j’ai décidé de commencer par le shampoeuf 🙂

    J’ai commencé en Janvier, et au début, pour que le shampoeuf fasse effet, il me fallait le laisser poser plusieurs heures !!

    Cela fait un mois à peine que je n’ai besoin de le laisser poser le temps de me savonner… Comme quoi, il faut de la patience !

    Je suis à environ un no poo semaine, et j’espace justement grâce au shampooing sec ( maïzena ou farine de pois chiche).

    Longue vie au no poo!!

    1. Merci pour le partage! J’ai essayé une fois le shampoeuf et l’odeur après ne m’a pas plue du tout, et cela n’avait pas fait grand chose… Je n’ai pas essayé de le laisser poser par contre! Contente que tu es trouvé ta routine! 🙂

  8. salut,
    j’ai l’impression d’avoir lu un copier-coller de mon expérience ! No-poo pendant 3 mois et demi, cheveux, fins, sans volume, à tendance grasse, shampooings secs à la maïzena + cacao (pour éviter l’effet farine, je suis brune), je souhaitais tester le rhassoul car pas ravie du bicarbonate. Et là, c’est le drame : il n’est vendu qu’en paquets de 1 kg ici. Du coup j’ai craqué et acheté un shampooing bio, bouh 🙁

    1. Merci Nine! Je pense qu’on est nombreux(ses) à galerer avec le no poo! Pour ma part, je suis restée au rhassoul et au final c’est ce qui marche le mieux pour moi pour le moment! Tu peux lire tout ça ici
      A bientôt et courraaaaaggggee!!

  9. Bonjour tout le monde,
    Ca fait trois semaines que je suis sur no poo et tout est nickel!! Par contre, j’utilise une autre méthode que je ne trouve nul part sur les sites français. Donc je vous apporte une idée “d’ailleurs” 🙂 Au fait, j’utilise depuis le début la farine de seigle pour me laver les cheveux. J’ai lu que le bicarbonate est effectivement trop agressif et donc je l’ai évité dès le début.
    La farine lave très bien!! Après je fait rincage avec le vinaigre de cidre (dilué of course) et c’est super.
    Je dois tout de même (pour l’instant) laver les cheveux 2-3 fois par semaine, mais je sais qu’il faut être patiente pour voir l’effet. En tout cas quand je vois que la farine lave aussi bien que le shampoing, ce dernier n’est vraiment pas nécessaire dans ma salle de bain 🙂
    Sinon pour le moment je les brosse seulement un peu avec ma brosse en bois mais je me suis déjà commandé la brosse sanglier et le rhassoul pour le tester aussi:)

    Donc mon tip: essayer d’arrêter le bicarbonate et essayer la farine de seigle (=faire une pate/crème avec un peu d’eau).

    1. Merci beaucoup Veronika! Je ne connaissais pas du tout la méthode farine de seigle! Je tâcherai d’essayer!
      J’ai arrêté le bicarbonate, néanmoins je m’en ressers de temps en temps lorsque je n’ai plus de rhassoul.

  10. Bonjour,
    J’ai lu vos articles et les commentaires associés, et vous parlez beaucoup de brossage et de shampoing secs. Malheureusement pour moi, avec mes cheveux bouclés, la grosse n’est pas la bienvenue chez moi alors je me demande comment fonctionne le shampoing sec? En effet, j’ai pour principe de ne pas me laver les cheveux plus d’une fois par semaine (alors autant vous dire que parfois, souvent, ça fini bien gras)
    Je serai ravie d’avoir vos astuces et conseils pour remédier à ça.

    1. Coucou Audrey, alors très honnêtement, vu que j’ai les cheveux “plus-plats-tu meurs”, je ne connais pas du tout la routine pour les cheveux frisés. Il me semble qu’il y a des techniques de brossage adaptées. A l’origine le no-poo était pour les cheveux bouclés et se faisait (et se fait toujours) avec de l’après shampoing qui est dépourvu du fameux SLS.
      Pour t’aider, je te conseille de te tourner vers la Communauté No-poo, où tu trouveras tout un tas de docs et de personnes dans ton cas qui sauront te répondre avec plus de certitude: c’est ici.

  11. Bonjour,
    J’ai lu tous vos articles, c’est bon de ne pas se sentir seule!! J’ai commencé le no poo depuis plusieurs semaines. Je me lave les cheveux avec du rassoul trouvé dans une boutique orientale. Je suis contente du résultat “sans pellicules” et “sans démangeaisons” mais je trouve mes cheveux poisseux et ternes…unes solution miracle?? Merci merci 😉

    1. Hello! Cela peut dépendre de la recette que tu utilises. Tu peux peut-être essayer juste Rhassoul + eau et voir si cela lave mieux. D’expérience, il faut tâtonner et tester plusieurs choses pour voir ce qui va plaire à TES cheveux, car on est tous différents! Je te conseille vraiment de t’inscrire sur le groupe et de leur poser tes questions, c’est une source inépuisable d’information!!
      Bon courage! Et n’hésite pas à revenir partager ton évolution ici!

  12. Bonjour JE trouve très important que des jeunes femmes comme vous s’engagent pour la planète et se mettent à vraiment changer leurs habitudes. C’est encourageant…Mon fils de 4 ans vous remercie car c’est grâce à des gens comme vous qu’il aura une petite chance d’hériter d’une planète encore un peu vivable…et vivante…Il faut en effet tout faire pour moins consommer…consommer peu et mieux. Etre moins gourmand en tout mais plus exigent sur la qualité et la provenance des produit en prenant soin, évidemment à ne pas acheter de produits lointains même s’ils sont supposés être bio comme c’est le cas des épices et sucre de canne…Pire: l’huile de palme. Bravo donc et je vais essayer moi aussi le shampoing minimaliste.

    1. Alors vous ne savez pas à quel point votre message me fait plaisir, c’est une excellente façon de commencer la semaine! Merci à vous d’avoir pris le temps de me dire ces mots, ils m’encouragent à continuer !
      Très bonne journée à vous et bienvenue sur le blog 😉

  13. Pour ma part, le no poo a été un échec (je trouvais mes cheveux gras et ternes, sans volume). j’ai d’ailleurs été obligée de les couper ! donc je pense que j’ai raté quelquechose !
    Je suis revenue à un shampoing du commerce mais bio et très très léger, à l’argile, dans un flacon d’un litre.
    Bravo pour ta persévérance !

    1. Il faut vraiment y aller à son rythme et même au bout de presque deux ans maintenant, je suis toujours au Rhassoul une fois par semaine. Il faut arriver à ressentir ce qu’aiment nos cheveux, on a toute une tignasse différente! Tu peux toujours essayer de faire un bicarbonate ou un rhassoul par mois et voir si tu vois une différence. Mais si ton nouveau shampoing te convient et qu’il est clean, c’est très bien aussi!

  14. Bonjour.
    Je me pose juste une question, celle du coiffeur. Il ne réduit pas à néant tous les efforts quand vous allez vous faire couper les cheveux et qu’il utilise du shampooing? C’est quoi votre solution? Si vous vous coupez les cheveux naturellement… 😉

    1. Bonjour Delphine,

      Alors je dois mettre cet article à jour car je ne suis plus vraiment au no poo mais pour répondre à ta question tu peux très bien te laver les cheveux toi même avant d’aller chez le coiffeur qui se contentera de les remouiller. De plus en plus de coiffeurs proposent des tarifs sans lavage.
      Personnellement je vais chez un coiffeur à domicile et je me lave les cheveux avant ! Comme ça je suis sure de pas me retrouver avec des produits bizarres. Sinon, quand je vais en salon (1fois par an tout au plus) j’en choisi un qui utilise des produits naturels.
      J’espere Que ça t´aidera !

      1. ha chouette, merci de l’idée.
        Je teste en tout cas et je ne voudrais pas que mes efforts soient ruinés. C’est plaisant de reprendre le pouvoir sur son corps.
        Belle journée à toi

  15. Je m’en vais aller lire la suite des épisodes, mais perso, je suis passée à huile de coco 10 minutes avant lavage, puis shampoing solide Lamauna et cela a été une vraie révélation! Je pouvais déjà tenir une semaine facile sans me laver les cheveux, mais en une fois je suis passée à 15 jours, waouh, impressionnant! Je vais persister dans mes efforts, mais ce que je trouve géniale c’est que je n’ai plus besoin de démêlant pour ma tignasse et ça c’est un énorme pas!

    1. Merci Lucie ! Je vais essayer l’huile de coco avant lavage 🙂 Je suis aussi passée aux shampoings solides mais depuis j’ai plutôt réduit ma durée :/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu