Comment gérer le stress ?

Comment gérer son stress

Aaahh le stress ! Pour certains ça donne un coup de fouet pour avancer et accomplir des choses, pour d’autres c’est un frein énorme qui paralyse et empêche d’aller de l’avant. Il y a quelques temps, je vous demandais sur ma page Facebook quelles étaient vos bottes secrètes pour gérer le stress. Je ne m’attendais pas à avoir plein de réponses, et donc j’ai décidé de rassembler toutes vos méthodes dans cet article !

C’est quoi le stress ?

Le stress est un état d’alerte du corps qui vise à nous prévenir d’un danger pour pouvoir s’en protéger, et il opère en 3 phases :

>> L’alarme : suite à un facteur d’alerte, le corps va réagir pour placer la personne en état d’éveil, en activant les fonctions de fuite ou de combat. Les glandes surrénales libèrent de l’adrénaline, les rythmes respiratoire et cardiaque s’accélèrent pour mieux oxygéner les organes, la transpiration augmente, les pupilles se dilatent, le cerveau passe en mode « réflexe ».

>> La résistance : si le facteur d’alerte est toujours présent, le corps se maintient en mode vigilance tout en restaurant l’équilibre grâce à la sécrétion de cortisol qui calme l’emballement impulsé par l’adrénaline. Les systèmes cardiaque et respiratoire se calment et l’organisme est protégé de la surchauffe.

>> L’épuisement : si la phase résistance perdure, les facteurs de stress maintiennent leur pression sans que la personne ne trouve de solution. La production de cortisol ne parvient pas à ramener l’équilibre, l’organisme se fatigue, le cerveau sature et la réaction de stress devient incontrôlable. Cela peut entraîner des conséquences importantes sur le corps : perte de sommeil, nervosité, dépression, sautes d’humeur, voire maladies cardiovasculaires !

Le stress provoqué par des situations réelles de danger permet d’activer l’instinct de survie, particulièrement pratique lorsque l’on vit dans des conditions dangereuses ou précaires.

L’ennui c’est qu’aujourd’hui, le stress dit « moderne » est plutôt apparenté à des facteurs psychologiques que physiques, mais provoque les mêmes effets physiologiques. Les situations stressantes trop fréquentes vont alors entraîner des effets indésirables sur l’organisme de manière répétée, voire chronique, en drainant toutes ses réserves énergétiques.

 

Comment gérer le stress ?

Vous l’aurez compris, il est donc hyper important de ne pas se laisser envahir par le stress de manière répétitive. Suite à vos différents commentaires, voici plein de petites astuces pour se réguler quand on fait face à des facteurs ou un périodes stressants.

Miser sur sa respiration

Tout simplement parce que comme on l’a vu, le stress modifie notre rythme respiratoire et cardiaque. On peut donc déjà porter une attention immédiate à sa respiration.

>> A faire tout de suite : la respiration abdominale.
C’est la respiration normalement naturelle du corps, qui est relaxante, apaisante et qui calme les nerfs. On gonfle le ventre à l’inspiration et on l’aplatit à l’expiration. On a tendance à respirer de manière inversée, ce qui a plutôt un effet tonique.

>> A faire dans un endroit calme : la méditation ou la cohérence cardiaque.
Méditation : s’assoir tranquillement et fermer les yeux. Prendre au moins trois minutes pour faire le vide, en respirant profondément et en observant ses pensées sans les laisser s’accrocher.
Cohérence cardiaque : peut se faire allongé, c’est une inspiration de cinq secondes suivie d’une expiration de 5 secondes, à faire durant 5 minutes.
Pour ces deux pratiques on peut se faire guider par un audio ou des applications.

>> Pour aller un peu plus loin : la sophrologie.
C’est plutôt une pratique de développement personnel, mais elle est basée sur des techniques de relaxation et de respiration particulièrement bénéfiques pour lâcher prise, gérer les émotions et le stress. Personnellement, j’ai déjà fait deux séances et ce n’est pas ma pratique préférée mais c’est tout de même très intéressant.

Je peux aussi vous conseiller de tester une séance de Reiki, pratique que je vous ai détaillée ici.

Bali_antistress

 

Miser sur des calmants

Ancres calmantes : Là c’est un peu selon les préférences de chacun, mais voici quelques visuels ou actions qui peuvent rapidement ramener l’esprit dans un état de sérénité, qui peut se pratiquer plutôt lorsque le stress est prolongé.
Astuce : Notez les choses qui ont tendance à vous calmer pour les pratiquer dans les moments difficiles.

Observer la mer
Sortir en forêt ou en montagne
S’allonger dans l’herbe
Prendre un bain chaud
Caresser son chat et pratiquer la « ronron thérapie »
Écouter de la musique

Potions antistress : Certain.e.s vont aussi avoir leurs petites potions à ingérer pour détendre le corps et l’esprit, comme par exemple :

Les Fleurs de Bach (notamment Rescue)
La gemmothérapie (notamment les bourgeons de figuier)
L’homéopathie
Les huiles essentielles (en application ou diffusion, par exemple la lavande vraie, le petit grain)

A noter  : Dans le cas des huiles essentielles, attention toutefois à les utiliser avec précaution en respectant bien les doses recommandées. Les huiles essentielles ont beau être naturelles, elles sont aussi très puissantes et peuvent avoir des effets indésirables si mal utilisées. Par ailleurs, elles sont déconseillées aux enfants et femmes enceintes.

Certain.e.s seront tenté.e.s de s’adonner à d’autres types de substances qui apportent un effet immédiat de décompression, comme l’alcool ou les drogues. Bien entendu, ce n’est pas ce que je vais vous recommander, car en dehors du fait que c’est pas top pour la santé, cela peut laisser des dégâts plus importants lorsque les effets s’atténuent, ce qui remet le corps en état de stress. Alors un petit verre avec les copain.e.s pour décompresser ça ne fait de mal à personne, mais sombrer dans la surconsommation ne va pas vous aider.

Gili Island plage

 

Miser sur l’accueil des émotions

Une lectrice a partagé cette petite BD sur l’accueil des émotions, qui explique en quelques bulles ce qu’est une émotion, pourquoi elle se manifeste, et comment l’observer et la laisser s’en aller toute seule.
Une autre a partagé une méthode qui s’appelle TIPI et qui repose un peu sur le même principe : observer et laisser l’émotion s’exprimer sans essayer de la contrôler ou canaliser, puis lâcher. En 30 secondes, observer ce qui se passe dans son corps sans chercher à relaxer, soulager, laisser même si c’est désagréable.

Alors ça paraît simpliste vu comme ça, mais ça vaut le coup de tenter afin de laisser le stress passer son chemin. Aussi, je précise qu’il ne s’agit pas de laisser l’émotion devenir incontrôlable et exploser. Ce sont des processus à faire avec l’intention de se calmer.

Les petites pratiques utiles : testées et approuvées par votre rédactrice !

Pratiques antistress

 

Miser sur l’action

Se mettre en mouvement, porter son esprit sur autre chose permettent aussi de se calmer, voire de relativiser sur le stress qu’on ressent.

Le sport : on peut se mettre au sport, qui en plus est un excellent régulateur hormonal, qui permet en plus de transpirer donc de détoxifier le corps, de se tonifier, se remettre en forme et de vider sa tête.
On peut choisir un sport pour se défouler, comme la danse, le footing, la boxe, les sports de raquettes etc., ou bien des activités pour travailler le rapport corps esprit, comme le yoga, le Qi Qong ou autre pratique plus douce mais tout aussi efficace.

L’art : on peut enfin choisir de s’adonner à une activité plutôt artistique comme la peinture, la musique, le jardinage etc., qui sont à la fois un mode d’expression et une pratique permettant de porter son attention sur autre chose.

A chacun.e sa ou ses méthodes, l’essentiel est de faire quelque chose pour ne pas laisser son stress devenir le maître de la maison !

 

Questions de survie en cas de stress

« On stresse parce qu’on a une perception des choses plus dramatique qu’elles ne le sont réellement » souligne un des lecteurs. Et c’est vrai ! On se laisse happer par des événements ou des réactions du quotidien qu’on n’arrive pas à contrôler, et on se laisse envahir par des émotions.

C’est donc important de relativiser, de mettre les choses en perspective en prenant de la hauteur. Dans quelques jours, on ne se souviendra même plus de ce moment de stress, et très probablement on sera préoccupé par un autre. Mais bon, la vie ne passe-t-elle pas trop vite pour perdre du précieux temps à stresser pour des choses qui n’en valent pas la peine ?

C’est justement ce point que je voudrais souligner : est-ce que le facteur du stress en est vraiment un ? ou comme l’a mentionné un autre commentaire «  y a t il des choses que tu crois urgentes et qui en fait ne le sont pas ? Peux-tu faire autrement et te libérer du temps pour respirer ? ».

Je pense que la clé réside dans ce temps de pause. Prendre quelques secondes, une minute pour respirer et juste se poser la question : « Est-ce que vraiment ça vaut la peine que je me stresse ? ».

Buddha_Borobudur

Quels sont les facteurs de stress ? Travail, couple, transports, argent, bruit, monde, informations, santé… en fait tout le monde partage ces sources de stress, bien que certains les vivent mieux que d’autre. Et si on s’en réfère à la fonction primaire du stress, celle du danger, on peut plus facilement faire la part des choses.

La première question à se poser est donc : « est-ce que ma vie ou celle des autres est en danger ? ». Parce que c’est ça, en vrai le plus important.
>> Si la réponse est oui : il va falloir s’armer de courage, s’entourer des bonnes personnes et tout faire pour rester dans un environnement positif.
>> Si la réponse est non : il y a forcément des solutions. Attention, cela ne veut pas dire que certains problèmes ne sont pas importants. Il y a bien sûr là aussi une échelle de plus ou moins grave, mais tant qu’on est en vie, on peut plus facilement affronter les choses.

La seconde question sera « est-ce que je peux agir dessus, contrôler quelque chose, ou changer ma façon de faire ? »
>>
Si la réponse est oui, entreprendre tout de suite une action ou la planifier !
>> Si la réponse est non, alors ne peut-on juste pas laisser couler ? Si je n’ai aucun moyen d’agir de quelque manière c’est que, probablement, je me fais du mal pour rien.

Alors oui, parfois entreprendre une action invite au changement. Et le changement, on n’aime pas trop ça ! Mais rester continuellement dans une situation de stress sans modifier quoi que ce soit ne va que nous faire du mal.

Parfois il faut changer d’état d’esprit, parfois il faut aussi accepter de devoir laisser tomber certaines choses, un travail, une personne, une ambition, pour calmer son organisme et retrouver de la sérénité.

En tout cas, on peut se rappeler qu’on a déjà eu des situations stressantes et qu’on s’en est bien sorti, et qu’il y a de grandes chances que ce soit pareil. Tout passe. Le tout c’est d’essayer, de s’entraîner dans toutes les situations qui nous stressent pour nous habituer à décompresser. Cela ne se fait pas en un jour, mais il faut bien commencer quelque part ! Surtout, soyez gentil.le.s avec vous même !

J’espère que cet article vous aura semblé utile, j’ai tâché de réunir tout un tas d’information qui en tout cas me servent à moi aussi au quotidien !

***

Et toi, comment gères-tu ton stress ?

Remèdes anti-stress

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.