Natasha Tourabi, fondatrice et autrice du blog Échos-Verts, a récemment publié son livre « 21 éco-défis pour prendre soin de soi et de la planète ». Je lui pose mes questions sur son livre et son expérience. A la fin de l’article, un exemplaire à gagner !

J’ai eu le plaisir de rencontrer Natasha lorsque je vivais au Canada. Elle vivait alors sur l’île de Vancouver et je suivais son blog depuis peu. Nous avons commencé nos blogs à quelques mois d’écarts, et avons tout de suite suivis nos articles respectifs qui étaient souvent alignés.

Échos-verts reste mon blog green de référence et je suis super heureuse d’accueillir Natasha sur le blog pour nous parler de son livre ! C’est quelqu’un pour qui j’ai une grande admiration, tant pour son engagement que pour la qualité de son travail, des contenus qu’elle propose sur son blog, et de sa capacité à créer de l’engagement avec sa communauté.

Lorsque j’ai reçu son ouvrage, la première remarque que je me suis faite est « bon et bien je peux fermer le blog, tout y est ! » ^^. Vraiment, on voit qu’elle y a mis du cœur et le contenu est extrêmement riche.

J’ai notamment eu l’honneur et la fierté d’y apporter une mini contribution dans la section « voyager de manière responsable » sur le sujet des envers du volontourisme. Merci à toi Natasha de m’avoir sollicité pour cette partie 🙂

Place à l’interview ;).

Natasha, qu’est-ce qui t’a poussé à écrire ce livre ?

J’ai commencé à réfléchir à l’écriture d’un guide écolo lorsqu’un éditeur m’a contactée en 2014… Le projet dont nous avions parlé n’a finalement pas vu le jour mais depuis notre échange, la possibilité d’écrire un livre a continué à faire son chemin dans ma tête et à mûrir au fil des mois et des années suivantes. Je ne souhaitais toutefois pas écrire un livre à tout prix : je voulais avant tout écrire un guide qui soit réellement utile et pour cela, il se devait d’être différent de ceux existant, aussi bien dans le fond que dans la forme.
Non que le mien serait mieux que les autres : je tenais simplement à ce qu’il leur soit complémentaire et non similaire. Écrire un livre représente un travail titanesque pour une rémunération absolument ridicule : il fallait donc que mon investissement en vaille la peine et permette d’enrichir plutôt que d’alourdir le rayon écolo déjà bien garni des librairies.


À qui s’adresse-t-il ? Est-il adapté à des novices comme des avancés ? 

J’ai conçu ce livre avec le souhait qu’il puisse être utile au plus grand nombre et je pense qu’il intéressera notamment :

  • Des personnes pas du tout sensibilisées à l’écologie – la première partie permettant de comprendre les conséquences de nos choix sur l’environnement, les autres humain·es et les animaux, j’aime à penser que cette lecture pourra éveiller les consciences sur l’importance de faire des choix sains, éthiques et écologiques au quotidien.
  • Des personnes sensibilisées qui ne savent pas par où commencer – les éco-défis sont structurés de manière à ce que chacun·e se sente guidé·e tout au long de son cheminement.
  • Des personnes sensibilisées qui ont déjà entamé leur cheminement mais qui se sentent démotivées ou perdues – elles devraient y trouver de nouvelles pistes pour approfondir leur réflexion et progresser dans différents domaines.

Au départ, je ne pensais pas que ce livre intéresserait les personnes engagées dans une démarche « écolo » depuis de longues années, mais plusieurs des retours que j’ai eus jusqu’à présent m’ont prouvé le contraire. Il faut dire que même moi qui m’applique à réduire mon impact négatif sur l’environnement, les humain·es et les animaux depuis des années, j’ai appris beaucoup de choses à travers l’écriture de mon livre et je n’ai pas fini de relever complètement certains éco-défis.

Enfin, certaines personnes déjà très avancées dans leur cheminement m’ont dit qu’elles étaient contentes d’avoir sous la main un livre riche en informations, en faits et en chiffres sur lesquels s’appuyer lors de leurs discussions avec des écolo-sceptiques.

Natasha-tourabi-echos-verts

Natasha Tourabi


Qu’est-ce qu’un éco-défi ? Combien de temps cela prend à mettre en place ?

Les 21 éco-défis présentés dans mon livre ont été inspirés du concept développé sur mon blog ces dernières années. Ces défis se basent sur les sept piliers d’un mode de vie durable que j’ai identifiés et décryptés dans la première partie de mon guide : la bienveillance, le minimalisme, l’agriculture biologique, le commerce équitable, la consommation locale, la protection animale ainsi que la réduction des déchets.
À travers chaque éco-défi, j’invite les lecteur·rices à remettre en question leurs croyances, leurs repères et leurs habitudes afin d’adopter de nouvelles habitudes saines, éthiques et écologiques dans chaque sphère du quotidien. Revoir nos habitudes dans un domaine à la fois et à notre rythme est, à mon sens, le meilleur moyen de mettre en place des changements individuels durables.

C’est pourquoi j’ai divisé les éco-défis en thématiques précises – « Prendre soin de soi au quotidien », « Manger bio sans dépenser plus » ou encore « Choisir une banque et un fournisseur d’énergie éthiques » – et identifié des étapes et objectifs précis pour chacun d’entre eux.
Par exemple, les objectifs de l’éco-défi « Prendre soin de soi au quotidien » sont les suivants : identifier nos besoins et nos clés personnels pour y répondre, saisir chaque opportunité pour nous ressourcer au quotidien et, enfin, nous libérer des influences négatives.

Ainsi, chaque éco-défi est un ensemble d’opportunités à saisir pour gagner en bien-être et vivre dans le respect du vivant.
Quant à leur durée, tout dépend de la thématique, de notre disponibilité voire de nos moyens : alors que changer de fournisseur d’électricité prend à peine dix minutes, réduire sa consommation de produits animaux peut nécessiter plusieurs mois de transition et remplacer ses casseroles en Téflon usées par des matériaux plus sains peut demander des années.


Quels sont les thèmes abordés dans le livre ?

Après avoir présenté les 7 piliers d’un mode de vie durable (la bienveillance, le minimalisme, l’agriculture biologique, le commerce équitable, la consommation locale, la protection animale ainsi que la réduction des déchets), je propose 21 éco-défis autour de la vie quotidienne :

1. Prendre soin de soi au quotidien
2. Se reconnecter à la nature
3. Prendre le temps de cuisiner
4. Manger local et de saison
5. Manger bio sans dépenser plus
6. Cuisiner végétalien
7. Faire ses courses en vrac
8. Cuisiner sans s’intoxiquer
9. Prendre soin de son corps avec des produits sains
10. Choisir des protections menstruelles et des couches saines et réutilisables
11. Soulager les petits maux du quotidien grâce aux plantes
12. Entretenir sa maison et son linge au naturel
13. Se composer une garde-robe durable
14. Limiter sa consommation d’eau et d’énergie
15. Choisir une banque et un fournisseur d’énergie éthiques
16. Limiter son empreinte numérique
17. Être écolo à l’école et au bureau
18. Voyager de manière responsable
19. Célébrer sans gaspiller
20. Offrir des cadeaux utiles et écologiques
21. Semer des graines vertes autour de soi

Vous dire qu’il s’agit d’un livre exhaustif sur l’écologie du quotidien ne serait pas tout à fait vrai. En revanche, je pense avoir fait le tour des questions essentielles de manière suffisamment approfondie, offrant ainsi un guide assez complet pour verdir chaque domaine de son quotidien.

livre-eco-defis-2


De quoi es-tu la plus fière dans l’expérience d’écriture de ton livre ?

Comme je l’expliquais dans cet article sur les coulisses de mon livre, ce projet a mis beaucoup de temps à voir le jour, et ce notamment parce que je ne souhaitais pas faire de compromis sur deux aspects : la longueur du projet et l’usage de l’écriture inclusive.

Plusieurs des éditeurices à qui j’avais présenté mon projet m’ont dit qu’un guide ne pouvait être aussi dense mais étaient prêt·es à le publier à condition que je le divise par deux. Or, cela n’était pas envisageable pour moi : il existe déjà bien assez de très bons « petits » guides pratiques en librairie.

Quant à la langue inclusive, ça fait des années maintenant que j’écris ainsi et je ne peux aujourd’hui concevoir d’invisibiliser une partie de la population (les femmes comme les personnes non-genrées) en appliquant une règle d’accord dérivée d’une société patriarcale et discriminatoire envers certains sexes et genres.

Je suis donc fière de n’avoir fait aucun compromis sur ces aspects qui me tenaient à cœur, en refusant de travailler avec des maisons d’édition souhaitant raccourcir mon projet et trop frileuses à l’idée de publier un ouvrage en langue inclusive.

Je vous recommande vivement la lecture de ce précieux livre, aussi pratique qu’explicatif, qui vous accompagnera longtemps dans votre démarche écologique !

** CONCOURS POUR GAGNER UN EXEMPLAIRE ***

Natasha vous offre un exemplaire de son livre ! Pour participer, il vous suffit de :

Laisser un commentaire à cet article en précisant quel thème de défi vous souhaitez explorer;
Liker la page du blog;
Partager ce concours pour faire connaître ce précieux guide !

+ Une chance supplémentaire si vous commentez le post sur ma page Facebook !

Le concours dure du mardi 14 juillet au samedi 18 juillet. Le ou la gagnant.e sera tiré.e au sort le 19 Juillet !

Edit : Le concours est terminé, la gagnante est Gwenaël ! Bravo à toi !

Pour commander le livre de Natasha, rendez-vous sur le site des éditions Ulmer.

***
Et toi, quel(s) éco-défi(s) souhaiterais-tu explorer ?

Pinterest-eco-defis

À propos de l’autrice

A 24 ans, j'ai plaqué mon CDI pour partir voyager. Un voyage qui m'a emmené plus loin que ce que je pensais : il m'a ouvert des portes pour suivre mes rêves, m'engager à adopter un mode de vie minimaliste et plus éthique, et élever ma conscience.
Depuis 6 ans je partage mon cheminement et mes changements d'habitudes de vie avec vous, en espérant planter des graines !

10 commentaires

  1. Bonjour et tout d’abord merci pour ce concours ! 🙂 J’ai déjà exploré son site et le livre a l’air très intéressant. Je m’intéresserai en particulier à la rubrique 11. Soulager les petits maux du quotidien grâce aux plantes

  2. Bonjour. Je découvre votre blog et je sens qu’il va être une source d’inspiration pour moi. et Merci pour ce concours. Je connais le travail de Natasha et j’aimerais beaucoup lire son livre pour approfondir les connaissances écoles et éthiques. Et ensuite semer des graines vertes en le prêtant à mes proches. J’aimerais surtout approfondir la constitution d’une garde robe éthique. J’aime votre page sur Facebook et j’ai partagé votre profil en story sur Instagram. Je croise les doigts

  3. Bonjour, ce petit interview est très intéressant ! Je suis le blog de Natasha depuis de nombreuses années et il me tarde de découvrir son livre, je tente donc ma chance ici 🙂 Pour les éco-défis, celui dans lequel j’ai envie de m’améliorer est le 18, voyager de manière responsable. Covid oblige, cet été les vacances seront locales et je veux tenter une première aventure en cycle-tourisme, donc en ce moment je me penche sur les équipements vélo et camping les plus pratiques, durables ET écolo… tout un programme !

  4. Bonjour ! Super concours ! J’ai trop envie de découvrir ce livre, je participe. 😉
    Et en ce moment j’ai envie d’explorer à fond le défi « se reconnecter à la Nature »……
    Je croise les doigts !

  5. Coucou! super sympa ce concours, je tente ma chance pour gagner le livre et explorer les themes « se reconncter à la nature » et « cuisiner vegetalien » hihi

  6. Je tente ma chance aussi, j’ai découvert vos deux blogs à peu près en meme temps et le livre de Natasha est sur ma liste d’envie depuis sa sortie, mais comme je n’ai pas pu rentrer en France depuis, je n’ai pas pu me le procurer.
    Le défi qui m’appelle aujourd’hui est le 11, Soulager les petits maux du quotidien grâce aux plantes. J’ai commencé à m’intéresser aux plantes pendant le confinement, et il y a tant à découvrir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.