Upcycling : Des créations qui cartonnent !

C’est toute enthousiaste que j’écris ce premier article de la série “Upcycling”. Rien ne se perd, tout se transforme… en quelque chose de durable !  Après n’avoir rien jeté pendant un mois, je cherche toutes les façons de redonner une seconde vie à mes résidus pour en sortir le moins possible de la maison. Cette semaine, on s’occupe des arbres !

 

L’importance des arbres

On le sait, la forêt constitue un des poumons de notre planète, sans lequel la vie sur Terre ne pourrait exister.

Mais connaissez-vous vraiment tout ce qu’elle nous apporte ? L’association Envol Vert, mon asso chouchou, à recensé les services rendus par la forêt afin de nous rendre compte de sa valeur sous estimée. En voici une idée.

 

La forêt nous nourrit

De manière directe, elle produit notre alimentation grâce à la diversité d’espèces animales et végétales qu’elle abrite. Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’elle est aussi l’habitat des espèces pollinisatrices (papillons, abeilles, chauves-souris, colibris…) qui stimulent la production agricole (on leur doit 1/3 de la production mondiale de nourriture quand même !), et d’insectes permettant de lutter contre les ravageurs, destructeurs de récoltes.

DSC_0645

 

La forêt purifie l’eau

Elle agit comme une station d’épuration en filtrant les polluants, métaux lourds, et autres substances à travers leurs racines. C’est ainsi que ¾ de l’eau douce accessible vient des bassins versants des forêts !

 

La forêt régule le climat

Les forêts sont des puits de carbone, emprisonnant le CO2 grâce à la photosynthèse, dont une partie inférieure à celle absorbée est rejetée. Ce sont 15% des émissions de CO2 générées par l’homme qu’elles sont capables d’éliminer chaque année !

De plus, les forêts contribuent aux précipitations en évaporant d’énormes volumes d’eau, permettant ainsi de refroidir la Terre et d’éviter les sècheresses. Pour vous donner une idée, la forêt amazonienne rejette 8 milliards de tonnes de vapeur d’eau dans l’atmosphère tous les ans !

 

La forêt soigne

Elles fournissent de nombreuses plantes médicinales, dont dépendent une grande partie des individus des pays en développement. La forêt tropicale abriterait 70% des plantes à caractéristiques anticancéreuses.

20140531-victoria-004

 

La forêt fait vivre les populations

Outre l’approvisionnement en nourriture, la forêt est une grande source d’énergie, d’habitat et de ressource économique. Elle est particulièrement importante pour les pays en développement, qui en dépendent souvent directement pour leur subsistance.

 

Pourquoi faire attention à sa consommation de bois et de papier ?

Énergie renouvelable, biodégradable et recyclable, le bois est souvent mentionné comme une alternative durable face au plastique pour les emballages, ou comme ressource noble pour les meubles. Est-ce une raison pour ne pas s’en soucier ?

 

Histoires de déforestation

La première source de déforestation au monde, c’est l’exploitation agricole. À travers l’élevage, les cultures de soja et d’huile de palme, nos pauvres forêts tropicales en voient de toutes les couleurs.

Mais saviez-vous que l’exploitation illégale du bois constitue également l’une des principales menaces qui pèse sur les forêts, et principalement les forêts tropicales d’Amazonie, du bassin du Congo et d’Asie du Sud-Est ? Le WWF estime que 40% du bois coupé dans les forêts tropicales serait illégal.

C’est quoi du bois illégal ? Tout simplement un bois récolté sans permis légal ou en violation des lois existantes. Et lorsqu’il n’est pas illégal, le bois est souvent récolté de façon non responsable, en ne respectant pas le processus de régénération des forêts et en n’assurant pas le maintien de la biodiversité.

20140604-Forêt olympique seattle-003

 

Illégal ou non responsable, le bois ainsi exploité est utilisé pour l’industrie de l’ameublement et du papier/carton principalement.

En Indonésie par exemple, l’industrie du papier est l’une des principales causes de déforestation (avec l’huile de palme), notamment à travers la très célèbre entreprise Asian Pulp & Paper qui ne manque pas de se faire rappeler à l’ordre par les ONG.

 

Pollution et toxicité

Outre la déforestation, il faut savoir que le procédé de fabrication du papier est aussi très gourmand en énergie. Pour faire du papier, il faut extraire la cellulose des fibres du bois et la transformer en pâte soit en cuisant le bois (processus chimique), soit en le laminant en fibres (processus mécanique).

Pour fabriquer une tonne de papier classique, il faudrait environ 2 à 3 tonnes de bois et 5000 kilos watt, et pour un kilo de papier on a besoin de 60 à 100 litres d’eau ! Sans compter les émissions de CO2 et les substances toxiques comme le chlore pour blanchir le papier.

20140605-Forêt olympique seattle-010

 

Cependant, aujourd’hui on utilise également du papier et carton recyclé dans la fabrication du papier classique, et de nouvelles techniques de blanchiment ont été mises en place, sans chlore ou à partir de dérivés du chlore, pour limiter l’impact environnemental.

De plus, on a de plus en plus accès à du papier recyclé, qui utilise au moins 6 fois moins d’eau et 2 fois moins d’énergie et réduit considérablement les émissions de CO2 ! A noter cependant: le papier ne peut se recycler à l’infini et nécessite l’introduction de papier vierge dans le processus de fabrication. Surtout que la France est un peu mauvais élève, car seuls 43% des papiers et cartons seraient recyclés, et 76% du papier pour les livres, cahiers et le papier imprimante serait encore importé.

cartographie_papier

Cartographie WWF France

 

Vous trouverez une intéressante comparaison entre la production du papier classique et celle du papier recyclé ici.

Last but no least, il est important de mentionner que les encres utilisées pour les cartons d’emballage alimentaire contiennent des substances toxiques et potentiellement cancérigènes (dérivées du pétrole et huiles minérales) qui peuvent migrer dans l’alimentation. On doit donc dorénavant aussi faire attention aux emballages en carton, et indirectement au papier recyclé qui peut contenir ces encres !

image

 

A tout problème ses solutions !

L’exploitation du bois pour les meubles, emballages et le papier est un gros problème, autant écologique qu’humain. Entre autres, elle menace la biodiversité (très riche dans les pays tropicaux), augmente les émissions de gaz à effet de serre, pollue, aggrave les conditions de vie des peuples dépendants de la forêt, créé une source de conflits et une concurrence déloyale sur les marchés dans le cas du bois illégal.

Face à ce bilan un peu maussade, la première réaction serait la tempérance !

Consommons moins ! Moins de papier en privilégiant le recyclé, moins de meubles en bois exotique dont on ne sait d’où cela vient, et moins d’emballages en carton en se tournant vers le vrac ou du carton avec le moins d’encres possibles.

Consommons mieux ! Privilégions les sources durables, grâce à des marques mettant en avant la traçabilité de leurs produits (j’ai les lombricomposteurs de la boîte à terre qui me viennent en tête), ou des certifications comme la FSC qui assure de la bonne gestion forestière et le bien-être des populations locales notamment.

infographie_3

 Infographie WWF France

 

La seconde réaction : réutilisons et créons !

 

Nos idées créa pour le défi !

D’une part, j’avais besoin de meubles pour notre petit appartement, et je tenais à les construire ! D’autre part, après avoir séparé mes résidus papier et carton de mes déchets du mois, il a bien fallu les transformer en quelque chose de sympa et d’utile.

 

Construire des meubles en palettes et cagettes

Initiée en Octobre dernier, je suis tout simplement tombée sous le charme des meubles en palettes ! C’est gratuit ou à moindre coût (il suffit d’aller voir du côté des supermarchés et demander gentiment) et on peut tout faire avec !

Voici quelques unes de mes créations, dont je dois dire que je suis fort fière ! 🙂

image

Table de salle à manger

 

image

Commode

 

image

Lombricomposteur maison 🙂

image

Et autres petits objets bien utiles

 

Faire son papier recyclé

Cela me trottait dans la tête depuis un moment, ma sœur l’a fait ! Du papier recyclé toute seule comme une grande, avec à la clé un joli carnet !

Recyclage du papier

image

Le petit carnet de ma sœur en construction…

 

Les petites créations

Un peu plus en vrac, j’ai également fabriqué une décoration murale à partir de rouleaux de papier toilette, fait un bol en papier journal et des cadres avec des morceaux de carton et du papier toilette grâce aux techniques de mon amie artiste dont j’avais fait l’interview ici.

image

image

image

image

 

J’ai également préparé de petites perles et rouleaux avec les tickets de caisse et le papier décollé des conserves, que j’utiliserai plus tard pour orner je ne sais quelle nouvelle création farfelue ! Je les range dans une petite boîte récup’, customisée avec des chutes de tissus (teaser sur la matière de la semaine prochaine 😉 ).

image

 

Pour finir, moins créatif mais tout aussi pratique, j’ai recyclé mes bouteilles de lait végétal pour faire pousser les petites plantes sur ma fenêtre.

image

 

Créations du groupe

J’ai le plaisir de partager les créations publiées par quelques artistes en herbe sur le groupe dédié au défi (Si tu n’es pas encore inscrit, file vite!!): Les cartes de voeux et présentoirs à bijoux de Natasha, les rangements pour semences de Clémentine, les enveloppes de Tiphanya (avec les dessins de son bout de chou), l’arbre à chat et le bac en palettes de Ma Bulle.

Création groupe

 

***

Redonnons vie à nos déchets ! Rendez-vous la semaine prochaine pour le textile !!!

Et toi, quelles créations papelesques fais-tu ces jours-ci ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *