Prendre soin de soi avec les mots

Lorsque j’ai commencé à bloguer, mon œil est rapidement tombé sur le blog de Natasha, échos verts. J’ai tout de suite compris que nous partagions les mêmes valeurs et depuis, je prends grand plaisir à collaborer avec elle dans le cadre de ses défis. Aujourd’hui, dans le cadre du défi de Juillet “Prendre soin de soi grâce à des techniques naturelles”, je tenais à partager avec vous une méthode que j’utilise régulièrement, à travers ce qu’on pourrait appeler des “mantras”.

Prendre soin de soi

Nous sommes tous sujettes à avoir des coups de mou, des moments difficiles et de brouillard où nous ne savons plus trop où nous sommes ni où nous allons. Nous en devenons parfois exigeants, critiques, anxieux ou colériques, et nous oublions l’importance de s’accorder du temps et de la bienveillance.

Quoi que nous fassions, ce qui compte dans ce monde c’est d’être heureux. Pas juste satisfaits d’une situation, pas dans l’envie ou la jalousie, pas dans la lutte infinie, mais heureux. Avec sa vie, avec son entourage, avec soi. Alors quand nous constatons que nous sommes plus souvent dans la tristesse ou la rage que la joie, c’est certainement qu’il est temps de se concentrer sur son bien-être.

Lorsque je me sens submergée, c’est généralement le signe que je me suis négligée, et que j’ai me suis fait passer en dernier en décrochant de ce qui me fait du bien. Comme faire de l’exercice, lire un livre, aller me promener, méditer ou faire du reiki. Il est alors facile de faire porter le chapeau à des événements extérieurs ou au “manque de temps”.

20150625-sayulita-001

 

Pourtant tout part de soi-même. Dans n’importe quel contexte, nous avons le choix de subir ou de prendre de la hauteur.

Pour me recentrer, j’ai pour habitude de me répéter quelques phrases, issues de différentes lectures et apprentissages. Elles ont le mérite d’être rapides à penser, la question du temps ne pouvant plus être un obstacle. Ce sont aussi des phrases qui amènent à se concentrer sur les bonnes questions, relativiser, et se redonner du courage. C’est ma petite bible personnelle pour m’accompagner au quotidien.

 

Les 5 Principes Fondamentaux du Reiki

Tout a commencé pour moi avec le Reiki, il y a tout juste un an. Je n’oublierai jamais ma session d’initiation et l’apprentissage des 5 principes que je me répète quasiment tous les jours.

Ces principes débutent tous avec “juste pour aujourd’hui”, reprenant tout simplement l’idée que tout se passe maintenant. Demain n’existe pas encore, hier est déjà terminé.

reiki 2

 

Juste pour aujourd’hui, je ne me mets pas en colère

La colère est une émotion souvent destructrice qui provient généralement d’une insatisfaction ou d’un sentiment de douleur. L’idée n’est pas de rejeter la colère mais de l’admettre et de tenter d’en identifier la cause. Pour libérer sa colère, on peut prendre le temps de l’écouter et de l’appréhender en douceur.

Pour donner à ce principe une connotation positive, je lui préfère ‘”je lâche prise” ou “je suis en paix”.

 

Juste pour aujourd’hui, je ne me fais pas de souci

L’inquiétude est liée à la peur de l’inconnu qui nous plonge dans l’anxiété. Or, elle renvoie à une situation qui n’existe pas. C’est un modèle de pensée qui nous empêche d’avoir confiance et qui ne mène nulle part. L’angoisse ne fait pas partie du présent, nous avons donc le pouvoir de nous en libérer.

De la même façon que précédemment, une formulation plus positive serait : “J’ai confiance que tout ira bien.”

 

Juste pour aujourd’hui, je suis reconnaissant

La gratitude est un outil puissant car il nous aide à nous concentrer sur ce que l’on a et ce qu’il y a de bon dans notre vie. Même dans les pires moments, il y a toujours quelque chose pour lequel être reconnaissant. Tout ce qui est autour de nous est là pour nous faire grandir, et il est important de remercier les situations, les gens, la nature, sans oublier soi-même pour tout ce que l’on accompli.

 

Juste pour aujourd’hui, je vis et je travaille honnêtement

Honnêteté s’applique à soi et autres. Cela implique de faire ce que l’on désire et d’y prendre plaisir. Cela demande du courage, d’être à l’écoute, de reconnaître ses attentes et de prendre conscience de ses limites. L’honnêteté implique également le respect.

 

Juste pour aujourd’hui, j’aime et je respecte toute forme de vie

Ce principe est lié au concept que nous sommes un et que toutes les formes de vies sont interconnectées. De la même manière, nous sommes tous élèves et professeurs et nous avons tous à apprendre les uns des autres. Respectons et honorons tout ce qui vit, y compris soi-même.

 

 

Les Quatre Accords Toltèques

Ce livre est pour moi une vraie petite mine d’or que je vous recommande vivement (je vous en avait déjà un peu parlé ici).

Les accords Toltèques se présentent comme un code de conduite pour passer outre nos croyances limitatrices, partant du principe que nous sommes les propres créateurs de notre réalité, pour accéder à la paix et au bonheur.

Les quatre accords sont là pour nous aider à nous détourner de la peur pour accéder à l’amour et toutes les émotions qui en découlent.

Accords toltèques

 

Que ma parole soit impeccable

Parce que les mots sont puissants et s’implantent dans l’esprit des gens. Pour rester dans un univers positif, il convient de revoir son vocabulaire. Nous cédons facilement à des mots de plainte et de difficulté. Se répéter “je suis fatigué”, ‘j’en ai marre”, “c’est trop dur”, ne va pas nous baigner dans une ambiance positive. Alors la première clé est de revoir ses formulations, pour nous conduire vers là où l’on veut aller : “je vais y arriver”, “j’ai de l’énergie”, “c’est facile” etc.

 

Quoi qu’il arrive, je n’en fais pas une affaire personnelle

Si chacun est le créateur de sa réalité, alors nous ne sommes pas responsables de ce que les autres font ou disent. Cela dépend d’eux même, de leur histoire, de leur situation, de leur émotions. A partir du moment où l’on arrive à mettre en application ce principe, on se libère de nombreuses tensions. Cela n’empêche pas de se remettre en question si cela nous semble juste, mais nous ne devrions pas prendre à cœur et se gâcher la vie pour ce que les autres pensent ou font. Cela n’a rien à voir avec nous.

 

Je ne fais pas de suppositions

De la même manière, nous ne pouvons prétendre que les autres pensent et agissent comme nous. Ce qui pourrait nous paraître évident ne l’est pas pour tous, c’est pourquoi il est primordial d’avoir une communication claire, mais aussi d’accepter les différences. Nous n’avons pas le pouvoir de changer les autres, seulement de se changer soi-même.

 

Je fais toujours de mon mieux

Personne n’est parfait, et la recherche de la perfection n’est pas une fin en soi. L’idée n’est pas d’en faire trop et de s’épuiser, mais de faire son maximum pour se rapprocher de son idéal, en acceptant ses erreurs. L’essentiel est de passer à l’action. Mais passer à l’action par choix, par envie et non dans l’attente de quelque chose en retour. Agir, c’est être vivant et prendre le risque d’exprimer ses rêves.

 

La Sagesse Hawaïenne Ho’ponopono

C’est un livre que je n’ai pas encore terminé et dont je vous parlerai très certainement plus en détails prochainement.

Ho’ponopono est une philosophie hawaïenne qui vise à effacer les “mémoires erronées” qui sont à l’origine de nos croyances et valeurs. Cette tradition part du principe que tout vient de l’intérieur de soi et que tout ce qui est à l’extérieur est de notre création.

sagesse hawaienne

 

Cela implique que si quelque chose ne nous convient pas à l’extérieur, alors nous avons la responsabilité de guérir les mémoires qui ont créé cette situation. Une pensée erronée va créer une réalité erronée.

Pour y parvenir, on se récite cette petite formule dès qu’une situation désagréable apparaît :

Désolé, pardon, merci, je t’aime.

“Désolé” se rapporte à la prise de conscience de la mémoire : “je suis désolé car je ne savais pas que j’avais cette mémoire en moi.”

“Pardon” est là pour nous libérer du passé : “”Pardonne-moi de m’être laissé mené par ces mémoires”

“Merci” se réfère à l’opportunité de nettoyer cette mémoire : “Merci de m’avoir fait prendre conscience de cette mémoire”

“Je t’aime”, tout simplement pour s’adresser de l’amour.

Le principe est de répéter ces mots autant que possible, et au fur à mesure observer les changements positifs dans sa vie.

Paroles qui font du bien

Mémo à télécharger

 

Ces phrases ont le mérite de m’apporter du réconfort, de relativiser et de prendre le temps de sentir d’où pourraient venir mes sentiments désagréables.

Alors, vous n’avez plus qu’à essayer! Je serai ravie d’avoir votre retour d’expérience si vous les avez déjà pratiqué, si elles vous ont servies, ou si vous en avez d’autres à suggérer !

Je vous invite à lire également mon article sur les 13 graines du bonheur, qui vous donneront d’autres pistes de bienveillance envers soi-même.

 

***

Et toi, comment t’apaises-tu dans les moments de doute ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *