Voyage : Trousse beauté zéro déchet

Voyage : Trousse beauté zéro déchet

Être un voyageur écolo ne veut pas dire être un voyageur crado ! Les règles d’hygiène de base s’appliquent en toutes circonstances ! Rester propre, prendre soin de sa peau et de sa beauté ne devraient pas être mis en pause pendant la vadrouille, et c’est tout à fait possible de le faire en respectant la planète. Voici quelques idées pour vous faciliter la vie sans trop vous encombrer !

cosmetiquebio-mellebio

Ma règle à moi, c’est de ne pas perdre mes bonnes habitudes green quand je voyage. Car après tout, ce que je fais à la maison je peux le faire partout, pour la plupart, en adaptant les quantités et en simplifiant encore plus mes astuces.

Je dirais même plus, le voyage est pour moi une raison supplémentaire de trouver des solutions. On se retrouve plus souvent confronté à la nature, à se laver dehors, à faire sa vaisselle de manière rustique, à se baigner, et forcément les liens entre nos actions et leurs conséquences se resserrent. A la maison, on a tendance à oublier certaines choses car on ne les voit pas. Après tout, les poubelles se rangent sur le trottoir, les eaux usées coulent loin de nous, et on ne voit jamais “l’autre côté” ce qui biaise souvent notre jugement.

3 étapes de réflexion dans le choix de ses produits

Choisir des produits respectueux de l’environnement en accord avec le zéro déchet est un peu plus compliqué que pour la nourriture. La plupart des produits d’hygiène et de beauté se vendent dans des emballages en plastique, bien que l’on trouve de plus en plus de produits liquides en vrac dans les boutiques bio. Pour m’en sortir, j’applique ces 3 petites règles, dans l’ordre.

1. Utiliser ce que l’on a déjà

Avant d’aller acheter quelque chose de neuf, voyons déjà ce que j’ai dans mes placards. Si j’ai des crèmes à terminer, c’est le moment de les utiliser !

2. Choisir des produits écologiques

S’il me manque quelque chose, direction rayon écolo! Je vais chercher des produits aux ingrédients non toxiques pour la planète, et pour moi au passage! Voici un petit visuel récap’ des produits à éviter dans vos produits. Attention, vous ne verrez plus jamais une étiquette de la même façon et vous risquez de vous rendre compte que beaucoup trop de produits contiennent au moins une de ces substances, ce que je trouve scandaleux !

produits à éviter

Sources: Zéro déchet, Béa Johnson – Fondation David Suzuki, 12 ingrédients à éviter – Cosmétiques non toxiques, Sylvie Fortin

Pour le choix de nouveaux produits, deux options s’offrent à nous :

-> Opter pour un produit en vrac (shampoing, savon, liquide vaisselle …).

-> Opter pour un produit emballé (dentifrice, crèmes, déos…). Dans ce cas, essayons de privilégier des emballages en verre, ou en plastique de catégorie 2, 4 ou 5 qui sont non toxiques (contrairement à la catégorie 1 souvent utilisée pour les flacons de cosmétiques).

(Pour rappel, en France, seuls les 1 et 2 se recyclent, alors qu’au Canada seul le 6 ne se recycle pas encore !).

=> Consultez mon référentiel de marques de cosmétiques écologiques !

3. Faire ses produits soi-même

Personnellement, pour les produits emballés que je cherche à éviter, je me suis mise à regarder du côté des recettes maisons. J’ai retroussé mes manches et fait quelques expériences !

image

Révélation 1 : ce n’est pas si compliqué à faire, mais il faut que je trouve mes ingrédients en vrac, sinon ça ne résout pas vraiment mon problème.

Révélation 2 : c’est vraiment cool de faire ses produits, je sais ce qu’il y a dedans et c’est super ludique!

Révélation 3 : souvent, un produit maison se conservera moins longtemps qu’un produit emballé pour manque de conservateurs, manque de stérilisation ou pour accès à l’air trop important (pour les conservations en pot notamment). Et comme je n’emmène pas de frigo avec moi dans mon sac à dos, il a fallu que je me creuse la cervelle.

Mes solutions green

Après réflexions, tests, échecs et réussites, voici une petite sélection des possibilités qui s’offrent à nous, en voyage comme à la maison !

La propreté

* Le savon magique du Dr Bronner : un savon écologique à tout faire, fait à partir d’huiles biologiques et produites de manière responsable. On se lave le corps et les cheveux avec, mais aussi sa vaisselle, sa lessive et enfin, les dents (bien qu’il faille s’habituer à un petit goût de savon…) ! On peut aussi opter pour un vrai savon de Marseille.

-> NB : Étant donné que cela fait maintenant 5 mois que j’ai commencé ma routine No poo, je prends aussi une petite bouteille de vinaigre de cidre avec moi pour mon rinçage.

20140718-savon-001

* Une brosse à dent écologique : en matière de brosse à dent, je n’ai pas encore trouvé la solution parfaite. Au choix: brosse à dent à tête interchangeable, brosse à dent à manche en bambou ou biodégradable, ou encore un simple bâtonnet. Tous viennent emballés, à moins de les acheter en gros sur Internet.

* Un dentifrice écologique ou maison : pour les dentifrices du commerce, il est possible de trouver des marques sans produits toxiques et sans sur-emballage (seulement le tube). Pour le DIY, voici une bonne recette que vous pouvez tester qui se conservera bien pendant un mois. Personnellement, elle me convient très bien, et j’y rajoute 6 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse pour la conservation.

20140908-hygiene-001

* Un déodorant naturel: dans la même idée, on peut trouver de bons déos sans produits toxiques ou le faire soi-même.

=> Consultez mes suggestions en matière de dentifrice et brosses à dents écologiques.

Les produits de beauté

* Une crème hydratante pour tout le corps : là aussi vous pouvez essayer le fait maison, mais pour ma part, j’ai décidé de terminer une crème bio que l’on m’a offert, qui contient du beurre de karité, excellent pour la peau exposée au soleil.

* Une crème solaire écologique : Je pense que je vous ferai un article complet sur la crème solaire car s’il y a bien un produit à ne pas négliger, c’est celui-ci. Protéger sa peau du soleil est primordial, et le must, c’est de le faire sans que cela soit néfaste pour les océans. Je me suis procuré une crème de la marque Badger qui est écologique et non toxique pour la vie marine, mais assez chère (20$ le flacon !) et un peu épaisse à appliquer. Je suis aussi en train de perfectionner une recette maison, que j’espère pouvoir partager avec vous bientôt !

20140908-hygiene-002

* De la poudre d’argile verte : J’en emmène environ 100g avec moi, me permettant de faire un occasionnel masque avec huiles essentielles pour nettoyer ma peau car les tropiques ne pardonnent pas! Je vous reparlerai de mes huiles essentielles bientôt aussi, promis 🙂 Et puis comme ça je peux me refaire du dentifrice ;).

… et oui c’est tout ! Je ne m’encombre pas plus, ça deviendrait trop lourd à porter! Mais si vous êtes adeptes des gommages, du gros sel et de l’huile d’olive feront très bien l’affaire! Astuce de Miss Laura, my sister :).

Pour vous mesdames

* Un épilateur électrique : compagnon de voyage pratique, pour se débarrasser du plus visible (jambes, aisselles, et pour les plus courageuses, le maillot!). Point de rasoir jetable, et pour la cire on peut aller dans un institut sur place ou le cas échéant en acheter.

-> Ceci dit, messieurs cela s’applique aussi à vous ! Choisissez plutôt un rasoir durable, où il vous suffira de changer la lame.

* La coupe menstruelle : le meilleur pour la fin, l’accessoire INDISPENSABLE à toute femme et toute voyageuse ! Fini la galère de trouver ses produits hygiéniques, de les stocker et de les jeter. Cette petite perle est une révolution ! Une coupe dans un sac en coton et c’est tout ! On l’a met, on la vide, on la lave et on l’a remet. On peut faire du sport et dormir avec, bref, je ne m’en sépare plus depuis 2 ans !

Voici une petite vidéo très connue pour vous expliquer tout cela avec humour.

Edit : je n’utilise plus la coupe menstruelle pour être passée au flux libre instinctif.

cosmetiquebio-mellebio

Voilà ! Finalement, ce n’est pas si compliqué !

Edit : Retrouvez d’autres recettes maison par ici, et de crème solaire ici !

Cet article contient des liens affiliés.

***

Prendre soin de soi partout dans le monde sans s’intoxiquer ni faire de mal à la planète, c’est possible!

Et toi, quelles sont tes astuces green pour ton hygiène en voyage?

Pinterest - Trousse beauté

Planet Addict

A 24 ans, j'ai plaqué mon CDI pour partir voyager. Un voyage qui m'a emmené plus loin que ce que je pensais : il m'a ouvert des portes pour suivre mes rêves, m'engager à adopter un mode de vie minimaliste et plus éthique, et élever ma conscience. Depuis 6 ans je partage mon cheminement et mes changements d'habitudes de vie avec vous, en espérant planter des graines !

Cet article a 20 commentaires

  1. Super article, bravo pour tes engagements pour la planète, et merci pour toutes tes astuces.
    M’autoriserais-tu à publier ton tableau des ingrédients toxiques sur un de mes prochains articles, évidemment en mettant un lien vers ton blog et en te présentant à mes lecteurs?
    Ton tableau est vraiment clair et complet et je pense que ça pourrait être vraiment bien de le partager au maximum, en tout cas super travail!
    J’adore ton blog, merci pour ta générosité 🙂
    Amitié

    1. Coucou Alice!
      Merci beaucoup, je suis contente que l’article t’inspire. Pas de souci pour publier le tableau dans les conditions que tu mentionnes! 😉

  2. Tu vas finir par me maudire car je ne viens poster des commentaires qu’avec des questions.
    Ce coup si, c’est le DIY qui me pose problème. Je voulais faire mon dentifrice, mais je dois prendre l’avion pour l’Asie et n’ayant aucune idée du niveau de sécurité à l’arrivée, je n’avais pas envie d’avoir du DYI à expliquer dans mes bagages en cas de fouille.
    Tu as déjà testé pour des voyages en avion à l’international ?

    1. Tu ne m’embêtes pas du tout, je suis contente si je peux t’aider! C’est marrant, car moi c’était trimbaler du bicarbonate de soude et autres poudres blanches qui me posait souci 😉
      Je n’ai jamais testé, mais je le ferai dans une semaine ;). Je ne pense pas que cela pose problème car on transvase souvent des crèmes et savons liquides dans des petites bouteilles spécial avion, ce n’est pas écrit ce que c’est non plus et jamais eu de problème. En passant, je n’ai jamais la fameuse trousse transparente pour qu’on voit ce qu’il y a dedans, et ça passe toujours tranquille.
      Je sais pas si ça t’aide…

  3. Génial cet article ! J’adore l’emballage de ton savon. Oui, je sais, ce n’est pas vraiment le sujet de l’article… Mais il a un côté rétro que je trouve adorable.
    Comment fais tu pour savoir si de l’argile est “extra fine” pour le dentifrice ? J’en ai acheté (de la verte) en vrac dans notre magasin mais rien n’était précisé.
    Bon voyage 🙂

    1. Merci, oui il est cute le savon! J’ai pas précisé que c’était un emballage écolo, ils ne se trouvent pas en vrac ceux là mais on peut trouver du savon de Marseille en vrac 😉
      Pour l’argile, en fait tu le vois à la texture, il faut que ça fasse un peu “farine”. Il ne faut pas que tu y vois des cristaux ou des petites particules qui se baladent!

  4. Super article avec plein de bonnes idées qui prouvent qu’on peut voyager tout en restant propre, beau et écolo! Tu ne seras certainement pas surprise si je te dis que j’en prépare un sur un sujet similaire 😉 J’espère que la suite du voyage se passe bien! Bisous.

    1. Merci Natasha!
      Non ça ne m’étonne pas du tout 🙂 Hâte de le lire !

  5. Super article ma Ems, well done !
    J’adore faire mes produits, c’est carrément plus sympa ! 🙂
    Big kisses ! xoxox

    1. Hey cool, je ne savais pas que tu faisais tes produits! Tu fais quoi?
      Merci ma lili 😉

  6. Bonjour,

    Je viens de passer quelques agréables moments à parcourir votre site.

    Je me permets d’ajouter mon grain de sel, puisque vous êtes à la recherche d’alternatives aux produits d’hygiène classique:

    – le bicarbonate de soude fait un très bon déodorant
    – la marque “lush” (qui ne teste pas ses produits sur les animaux, est vegan et très pro-active en matière de protection de l’environnement) fait de petites pastilles de dentifrice qui sont formidables. Elles viennent dans une boîte en carton (no plastic –> bon point), elles ne prennent pas de place et ne pèsent pas lourd, et je n’ai besoin que d’une demi-pastille à chaque brossage. Elles sont à base de bicarbonate de soude aussi, d’ailleurs.

    J’ai moi-même testé et approuvé ces deux astuces lors de mes voyages :).

    Continuez avec le contenu de qualité, et bonnes pérégrinations !
    Bien amicalement
    Emée

    1. Merci pour ta contribution Emée et bienvenue!!

      Oui je connais bien le bicarbonate de soude, j’étais juste un peu sceptique sur le fait de me trimballer de la poudre blanche en voyage en Amérique du sud 😉
      Pour les produits lush, je connais aussi mais je t’avoue que j’ai été déçue de voir qu’ils utilisaient quand même des substances chimiques dans la composition de leurs produits… Argh à quand la marque parfaite ^^

      Merci encore pour tes suggestions! Je te souhaite une bonne année!!

    1. Ah oui bon article aussi Vincent ! Le mien a été écrit il y a un moment, je ne connaissais pas encore les savons saponifiés à froid et ces marques n’existaient pas encore ! Effectivement, je suis passée au dentifrice solide, au déo maison, au shampoing solide et à ces savons. Je ne connaissais pas zebulles. Il y a aussi la savonnerie Les essentiels qui propose un deux en un savon/shamp que j’aimerai bien tester. C’est sur que ce sont de meilleurs choix que le savon brönner à mon sens.

      1. Merci!
        Pour les savons Brönner, oui et non. Après avoir testé plusieurs savonsen voyage, pour le long terme je pense que le savon liquide de Brönner n’a pas d’équivalent. Les savons solides et saponifiés à froid ne sont pas forcément conseillés pour les cheveux (un type chez Zebulles ne m’en a conseillé qu’un seul pour les cheveux).
        Mais pour ce qui est des voyages inférieures à un mois, un savon comme ceux de chez Zebulles sont supers, et ça fait vivre une petite marque française et artisanale.

  7. Bonjour,

    Je vous contacte car j’aimerai vous proposer un partenariat en échange d’articles.

    Étant donné, que nous gérons à peu près des sites de même thématique, serait-il possible de
    collaborer ensemble ?

    Si vous êtes favorable à cet échange, je vous prie de m’informer afin de conclure ensemble les
    modalités à suivre.

    En souhaitant que ce partenariat soit de votre intérêt.

    Cordialement,

    Sarah

    1. Bonjour, pour toute demande de collaboration, veuillez visiter ma page contact. A noter que je ne fais pas d’échanges d’articles. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu