Ce que je mets dans mon sac à dos

Dans mon sac à dos

Il y a peu je vous parlais de ma difficulté à préparer de nouveaux départs et de m’enthousiasmer pour le voyage, après avoir accompli un premier chapitre de rêves. J’ai finalement réussi à retrouver une motivation pour un petit itinéraire pour partir à la découverte de nouvelles contrées les 3 prochaines semaines. Outre vous raconter mon périple prochainement, je me suis dit que c’était l’occasion de vous partager ce que j’emmène avec moi, afin de continuer d’être écolo, où que je sois !

Voyager responsable, c’est quoi déjà ?

Début Juillet, j’ai participé à une conférence sur le tourisme durable présenté par la Surfrider Foundation à la maison du zéro déchet. Même si je commence à bien connaître le sujet (lire mon article complet sur le voyage responsable), c’est toujours bon de se faire une piqûre de rappel et d’échanger avec des gens qui en savent plus, ou moins, que moi.

Cela faisait totalement écho avec mes réflexions du moment sur me motiver à organiser un voyage en prenant en compte mes « contraintes » idéologiques.

Le voyage responsable prend en compte une multitude d’aspects. Il y a le transport, la nourriture, la manière d’aborder une culture différente, l’hébergement, le respect de la nature, les activités qu’on choisit etc. Beaucoup de choses donc, ce qui laisse la place à une multitude d’actions possibles ! L’équation est donc bien plus complexe que de simplement prendre en compte l’empreinte carbone du transport.

Mode de transport écologie

La manière dont je vois les choses, c’est surtout de développer un mode de vie plus responsable, qui va s’appliquer partout ! Qu’on soit sédentaire ou nomade, qu’on soit sportif, qu’on soit parent, ou que sais-je encore.

Donc en dehors des choix de transports, d’hébergements et d’activités (dont je vous parlerai), voyager responsable implique aussi de bien s’équiper, pour emmener avec soi ce qu’il faut pour adopter (ou continuer) de bonnes habitudes écolo en voyage.

Et pour me faciliter la tâche, je me suis mis pour objectif de voyager avec un sac à dos de 40L, 10kg max.

 

Matériel pour manger en voyage sans faire de déchets

C’est l’une de mes premières habitudes pour adopter un mode de vie plus durable : la constitution d’un kit transportable partout, pour limiter les déchets liés à l’alimentation.

Ce kit me suis depuis plus de 4 ans, et j’emporte sa version minimaliste dans mon sac à main pour toujours avoir l’essentiel sur moi. Pour vous montrer qu’il n’y a pas grande différence entre les pratiques à la maison et en voyage !

  • 1 spork en bambou = éviter l’utilisation de couverts jetables, souvent en plastique
  • Une gourde en inox isotherme = transporter l’eau et éviter d’acheter des bouteilles en plastique. Le seul inconvénient c’est qu’on ne peut pas transporter beaucoup d’eau avec soi.
  • 1 steripen = nettoyer l’eau sans recours aux pastilles de javel. Cette année, j’embarque aussi une lifestraw pour comparer les deux et voir ce qui est le plus pratique / simple d’utilisation. Avoir ça avec moi me permet de remplir ma gourde facilement !
  • 1 serviette en tissu, cousue par mes petites mains =  évite les serviettes en papier. Vous me direz que le papier c’est pas très grave… mais quand on pense qu’on coupe des arbres pour faire des serviettes qu’on va jeter en moins de 5 minutes (alors que l’arbre il lui faut un peu plus de temps pour pousser),…
  • 4 sachets de vrac + 1 sac de courses = transporter noix, fruits & courses sans recours aux sacs en plastique
  • Un wrap en plastique réutilisable = éviter d’utiliser du papier, de l’alu, ou pire du film plastique pour les plats à emporter type quiche, viennoiseries, sandwichs.
  • Un sachet en tissu = transporter tout le kit et à la fois contenant supplémentaire pour des aliments secs.
  • Un gobelet rétractable = éviter les contenants jetables pour les boissons à emporter. C’est ma dernière acquisition !
  • Une paille en inox dans son bel étui = éviter les pailles en plastique. C’est ma grande lutte personnelle !

Pour en savoir plus : voir mon article complet sur manger zéro déchet en voyage.

 

Produits de beauté en voyage pour moins de pollution et de déchets

En plus de l’aspect plus écolo, l’idée est d’aller vers du léger et pratique ! J’évite d’utiliser des cosmétiques type échantillon pour des raisons évidentes d’emballages plastiques, mais aussi les produits liquides, qui risquent de couler dans mon sac.

Mon choix se tourne vers l’essentiel, le solide, et le bio – forcément. Ce sont des produits que j’utilise dans mon quotidien, et c’est à peu près tout ce que j’utilise d’ailleurs !

  • 1 shampoing solide bio, que j’ai fabriqué moi-même en suivant cette recette (instant fierté) ! Je suis encore en train de le tester et je vais en faire d’autres afin de voir ce qui marche le mieux pour moi. Auparavant, j’étais au no poo (plus de détails ici) mais à la longue, ça a abimé mon cuir chevelu (il est assez capricieux), et depuis je teste différentes alternatives – je n’ai pas encore trouvé une solution durable, je me retrouve à alterner entre shampoing solide, lavage au bicarbonate et dernièrement j’ai aussi essayé un shampoing liquide sans grande conviction.
  • 1 dentifrice maison, que je prépare la veille et qui me permet d’avoir juste la quantité qu’il me faut. Recette ici.
  • 1 savon bio issu de la saponification à froid.
  • 1 crème visage – pour le coup je n’ai pas reçu le bon format donc ce n’était pas intentionnel d’avoir un format voyage. C’est le seul cosmétique liquide que j’emmène, ma peau la kiffe.
  • 1 déo crème maison dans un mini pot. Recette ici.
  • 1 pot de crème solaire maison + 1 baume maison après soleil dans un sachet étanche. Il me reste du stock donc j’en profite mais l’inconvénient c’est que j’ai tendance à en mettre partout (la texture change avec la température) :D. Recettes ici.
  • 1 brosse à dent à tête interchangeable révolutionnaire.
  • 1 détachant solide pour laver mes vêtements, encore de ma marque chouchou ! Il est juste trop trop top !
  • 1 brosse à cheveux et 2 élastiques.

Côté santé, c’est assez minimaliste :

  • 1 HE menthe poivrée (mal des transports, indigestions, bains de bouche, antibactérien)
  • 1 antimoustique maison. Recette ici
  • 1 spray de biseptine et un baume (parce que je suis assez maladroite)
  • 3 pansements anti-ampoules (parce que j’en ai déjà, sinon j’aurai acheté sur place au besoin).
  • 1 crème tendinite (c’est mon combat du moment !)

Pour en savoir plus : voir mon article complet sur l’hygiène zéro déchet en voyage.

 

Vêtements et chaussures en voyage : l’essentiel.

On a tendance à vouloir tout emmener avec soi, pour couvrir toutes les éventualités possibles, que ce soit en terme de météo ou d’activités. Le fameux « au cas où » !

Si on a une garde robe bien fournie, il devient aussi compliqué de choisir les tenues à emporter. Je suis encore loin d’une garde robe minimaliste, et encore plus loin d’une garde robe à la Béa Johnson. La Guru du Zéro déchet peut facilement emporter toute sa garde robe avec elle lorsqu’elle voyage, tellement elle a poussé le concept.

Personnellement, je n’ai pas encore trouvé mon équilibre à ce niveau, mais là n’est pas le sujet 😉

Pour éviter de s’éparpiller voici 4 points que je garde en tête :

  • Je mets souvent la même chose quand je voyage (à la maison aussi, j’avoue…). Je me base sur ce que je mettrai sur 1 semaine.
  • Je jette un œil sur la météo prévue et liste les activités que je compte faire et à quelle fréquence pour anticiper le type de vêtements à emmener
  • Je privilégie le multifonction
  • En cas extrême, je peux toujours trouver sur place en empruntant ou en achetant ;).

Pendant mon séjour, je sais qu’il va faire chaud, potentiellement un peu de pluie, et que je vais faire un peu de rando, me baigner (peut-être même plonger !), et visiter des villes.

Je pars donc sur 4 tenues courtes pour les journées et 3 tenues longues pour les soirées.

Donc pour 3 semaines, j’emmène :

Vêtements & sous-vêtements :

  • 2 robes courtes (une bio – une achetée de seconde main)
  • 1 combishort (achetée de seconde main)
  • 1 short
  • 1 robe longue
  • 1 pantalon fluide
  • 1 combi-longue (achetée de seconde main)
  • 1 haut à manches longue
  • 1 pull léger
  • 1 pardessus imperméable
  • 3 débardeurs (dont 1 bio)
  • 1 maillot de bain + 1 sac à maillot (upcyclé moi-même – voir cet article)
  • 5 sous vêtements en bambou ou coton bio + 2 paires de chaussettes
  • 1 brassière pour le sport + 1 leggin ultra-fin
  • 1 tenue légère pour dormir
  • 1 paréo
  • 1 petite serviette
  • 1 ceinture

Chaussures :

  • 1 paire de chaussures de marche
  • 1 paire de sandales

Matériel informatique et administratif en voyage

J’ai longtemps hésité à si je m’offrais des vacances detox sans ordinateur, si je prenais mon appareil photo ou non.

Finalement, c’est le sac à dos qui a parlé, je n’avais de la place que pour l’un des deux et j’ai choisi l’appareil photo ! De quoi décrocher un peu ! Cela étant dit, il faut que je m’en trouve un plus léger et plus pratique à transporter, parce que c’est quand même pas le meilleur format !

    • 1 Reflex + chargeur
    • 1 smartphone + Chargeur
    • Passeport
    • Carte bleue
    • Montre de plongée et carte Padi
    • Lampe frontale
    • Cadenas
    • Lunettes de soleil et lunettes de vue
    • Et quelques accessoires perso (éventail, 3 petits livres, carnet, quelques bijoux, mouchoir en tissu …)

 

* Je n’ai pas besoin d’adaptateur là où je pars, sinon j’aurai opté pour un adaptateur universel. Un super site pour prévoir.

Voilà, et le verdict est … 9,2 kg ! Pas mal ! Je n’ai jamais voyagé aussi léger ! (J’ai pesé mon sac avec un petit pèse bagage, très pratique pour s’assurer facilement du poids de ses affaires !)

 

Edit du 27 Août : De retour, voici les choses dont je ne me suis pas servi :
– Le steripen et la paille filtrante Lifestraw (j’avais de l’eau potable partout)
– Ma paille en inox
– La brassière de sport (oups !)
– La lampe frontale
– L’imperméable 😀
– Un des débardeurs
– La biseptine et les pansements

Voilà donc au final, j’ai plutôt bien géré !

La lifestraw et le pèse bagage m’ont été offerts par Coolpix, que je remercie. Cet article ne contient pas de contenu sponsorisé. 

***

Et toi, que mets-tu dans ton sac à dos ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.