Mon avis La Fourche après ma commande. Je suis plutôt de celles qui aime se déplacer pour faire ses achats. Et je n’avais jamais – avant aujourd’hui – acheté mes courses alimentaires en ligne ! Avec le confinement, je me suis dit que c’était le moment de tester, d’autant plus que j’avais entendu parler de La Fourche, un magasin bio en ligne à des prix moins chers.

Le projet La Fourche

La Fourche est un magasin bio (et en vrac) en ligne créé par Lucas, Boris et Nathan dans la logique de démocratiser la consommation bio en tant qu’alternative crédible et plus accessible. Accessible en termes de prix, puisque les prix pratiqués sont en dessous de ceux des boutiques physiques (je vous explique plus bas pourquoi) et accessible en termes géographiques puisqu’on peut se faire livrer à son domicile en France Métropolitaine, en Belgique et au Luxembourg !

Pour les endroits qui ne disposent pas de boutique bio à proximité, c’est un vrai avantage.

Le projet repose sur 3 engagements centraux :

  • Respect de la santé : avec des produits bio, sains, peu transformés, sans OGM ni additifs
  • Respect de la planète : en favorisant la production locale, le zéro déchet et en limitant l’empreinte carbone
  • Respect des êtres humains : en privilégiant le commerce équitable et les relations directes avec les producteur.ice.s

Pourquoi les produits sont-ils moins chers sur La Fourche ?

Le modèle de La Fourche repose sur un système d’adhésion. L’adhésion coûte 69€ pour une année et permet d’économiser en coûts marketing mais surtout de mieux gérer les approvisionnements. En commandant de grosses quantités, ils peuvent bénéficier de prix plus avantageux sans toucher à la rémunération des producteur.ice.s.

En retour, les produits sont proposés à tarifs réduits : des prix jusqu’à -50% environ selon les produits. En moyenne, l’enseigne estime que les adhérent.e.s réalisent environ 250€ d’économies par an.

commande-lafourche


Avis La Fourche : ma commande en pratique

Pour me faire un meilleur avis sur le service, je me suis lancée dans la commande en ligne. Comme je vous le disais, ce n’est pas dans mon habitude d’acheter de l’alimentaire en ligne et franchement j’ai trouvé ça extrêmement simple et intuitif.

Recherche et commande de produits

La navigation est facile, on trouve rapidement des sélections de produits par catégorie.

En deux temps trois mouvement, j’ai trouvé ce que je cherchais. Petite remarque, il n’y a pas de produits frais en vente. La raison est simple : c’est pour favoriser le commerce de proximité sur ces produits qui sont généralement plutôt accessibles. Personnellement, je pense que pour des raisons logistiques c’est aussi plus pratique, puisque la conservation n’est pas la même pour les produits frais que les produits secs et conditionnés.

De toute façon, cela me convient : cela me permet de continuer de me fournir chez différents commerces et ne pas devenir complètement assistée !

J’ai même trouvé une recharge de mascara que je ne trouvais pas en boutique bio près de chez moi, ni sur mes boutiques de cosmétique en ligne (oui, on s’en fout ^^).

Pour les produits en vrac, ils sont disponibles avec un poids fixe et je me suis demandé ce que ça donnerait à la livraison.

Petit plus : pour certains produits il y a la note Nutriscore et Yuka lorsqu’elle existe. Je me surprise d’un petit « oh en plus y’a Yuka, c’est pas con ! ».

lafourche

Réception de la commande

J’ai choisi la livraison à domicile en 3-4 jours qui était moins chère. A noter, pendant le confinement la livraison en point relais est suspendue.

J’ai passé ma commande vendredi et je l’ai reçue le jeudi suivant, donc un peu plus long, mais bon il faut dire que nous sommes dans un contexte bousculé.

Pas de plastique dans le colis et mes produits en vrac sont emballés dans des sacs en papier. Pour le reste, les articles sont emballés avec des emballages et chutes de carton recyclés, notamment pour sécuriser les produits de type bocal qui sont fragiles. Pas de casse donc, sauf ma tablette de chocolat (ce qui est loin d’être dramatique).

Le carton de livraison aussi est recyclé et a un petit mot écrit par la personne qui a préparé le colis. J’ai tout de même trouvé qu’il y avait beaucoup de papier pour rembourrer le colis qui selon moi était un peu grand par rapport à ma commande. J’en ai discuté avec La Fourche et pour le moment c’est la meilleure solution pour éviter de caler avec du plastique. La marque broie elle-même de vieux cartons pour les réutiliser et bien caler les articles pour éviter la casse.

Et puis disons-le, on est souvent beaucoup plus exigeant.e.s / regardant.e.s avec les marques engagées !

colis-lafourche

Avis La Fourche : mes conclusions

Déjà convaincue que changer de lieux de courses était le plus simple pour éviter de faire la guerre aux étiquettes, j’ai particulièrement apprécié : la facilité de commande, la transparence nutritionnelle, la notion de proximité de production et de commerce équitable, la démarche de réutiliser des emballages pour les colis, la présence de produits vegan et l’absence d’huile de palme ! Ce dernier point est important pour moi car je constate avec désarroi le nombre de produits bio avec huile de palme sur le marché.

Ah et j’oubliais, La Fourche créé aussi ses propres produits en consultation avec ses adhérent.e.s, pour répondre aux mieux aux besoins.

En tout cas ce genre de projet me permet de me concentrer sur ce que je veux acheter sans me poser mille questions existentielles, ça me fait moins de charge mentale et ça fait du bien. Et ça me donne un peu d’espoir en ces temps difficiles, sur notre capacité à mettre en pratique des actions saines et durables !

▶ A lire aussi : Alimentation bio – mode d’emploi

Cet article est sponsorisé par La Fourche. Je sélectionne soigneusement mes partenaires et leur démarche éthique avant d’accepter un partenariat. Je conserve ma liberté d’écriture et suis sincère dans mes propos et mon retour d’expérience.

***
Et toi, que penses-tu d’acheter du bio moins cher en ligne ?

La-Fourche-Pin

 

À propos de l’autrice

A 24 ans, j'ai plaqué mon CDI pour partir voyager. Un voyage qui m'a emmené plus loin que ce que je pensais : il m'a ouvert des portes pour suivre mes rêves, m'engager à adopter un mode de vie minimaliste et plus éthique, et élever ma conscience.
Depuis 6 ans je partage mon cheminement et mes changements d'habitudes de vie avec vous, en espérant planter des graines !

4 commentaires

  1. Bonjour,
    Je viens donner mon avis. J’ai déjà acheté en ligne mais pas dans une enseigne écolo. Aucun soucis de prix du coup…Par contre, La Fourche, je ne peux vraiment pas y aller. J’ai voulu m’intéresser, il y a plus d’un an de cela, avec Aurore Market, à du bio engagé. J’ai par la suite été envahis par des publicités, minis reportages (Google sait tout et trace ta vie hélas). Un peu trop lourd à mon goût. Mais surtout, j’ai comparé les prix avec la boutique bio où je me servais. Déçu. Sans faire de pub sur la concurrence, c’était bien moins cher ( sur des produits équivalents ou pareil, ça va de soi).
    Je ne suis pas pour qu’on paye mal le producteur, et il est important d’être plus responsable de nos achats, mais là, la différence était trop importante.
    C’est mon ressenti, mon vécu, après tout dépends où l’on vit, des fois, c’est bien plus cher dans certaines régions, et le bio en ligne est une « affaire ». Après, ils ont de très bon produits, ça je n’ai rien à redire et ils sont bien plus éthique que nos grands industriels…
    Bref, le plus important est de trouver ce qu’il nous convient : )
    Bonne route vers le toujours mieux
    La Mer Rousse

    1. Merci pour ton avis Leone. Effectivement les expériences peuvent varier. Personnellement, j’ai trouvé ça moins cher que les magasins bio habituels (sachant que je ne compare pas non plus avec les enseignes de grande distrib’ qui vendent du bio). Il y a certainement aussi le choix des marques. Il faudrait que je compare ces mêmes marques en physique et sur ce site pour pouvoir vérifier.

      1. Je compare des produits présents en boutique bio et parfois de la même marque. Je pense que les prix fluctuent suivant où on est. Dans le Sud, le bio commence à prendre de la place, mais tout doucement.
        La grande distribution non merci, j’essaye d’y aller le moins possible, puis surtout m’en passer à terme. Puis un bio non éthique et qui pollue, aucun intérêt. Autant acheter local et moins bio…
        Après, les comparaisons que j’avais constaté étaient sur des produits et habitudes de consommation( je mange beaucoup sans gluten et c’est très très cher). On est tous différents à ce niveau.
        La mer rousse

  2. Je commandais pas mal sur Greenweez auparavant mais j’ai de plus en plus d’amies qui me conseillent La Fourche depuis quelques semaines. Je vais devoir faire une commande pour tester 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.