Comment choisir son savon ? (Les Belles de Savons)

Depuis que je me suis engagée sur la route du zéro déchet et que j’ai réalisé que la plupart des produits de beauté classiques étaient bourrés d’ingrédients nocifs pour la santé et l’environnement, je privilégie au maximum des produits naturels, biologiques et non emballés. Mais je ne suis pas experte pour autant et lorsque j’ai visité l’atelier de fabrication de savons de Cécilie, j’ai appris tout un tas de choses sur le sujet et découvert une créatrice passionnée. **Concours inside**

 

L’atelier de Cécilie

C’est dans les Combrailles que Cécilie a récemment installé son atelier de fabrication de savons. Originaire de la région parisienne, elle a de nombreuses fois changé de carrière (tiens, ça me rappelle quelqu’un…) pour finalement lancer sa marque de savons il y a 3 ans : Les belles de savon.

Des savons “slow cosmétique” et écologiques, sans huile de palme ni base industrielle, non testés sur les animaux et dont l’impact environnemental est faible tout au long de sa chaîne de production/consommation.

Ces savons sont saponifiés à froid, à partir d’ingrédients biologiques et naturels, d’huiles essentielles, de laits de production locale et biologique, et de laits végétaux pour des savons doux et naturellement glycérinés. Ils sont exempts de conservateurs, colorants artificiels, paraben ou tout autre ingrédient pétrochimique nocif pour la peau et l’environnement.

20161015-belles-de-savons-007

 

Distribuant d’abord ses savons dans des boutiques relais, elle décide d’avoir un lieu dédié, où elle peut produire et vendre. Le résultat : un superbe local à deux pas du belvédère donnant une vue plongeante sur le méandre de Queuille, avec un grand espace de fabrication visible depuis la boutique par des vitres séparant les deux salles. La boutique a un air vintage, à l’image de sa marque qui se veut dans le style “La Belle Époque” qui a marqué l’histoire de la région.

Je l’ai suivi dans son atelier, et j’y ai appris plein de choses utiles sur la fabrication de savon. Alors je partage.

 

Comment fabrique-t-on le savon ?

Le savon est une substance tensio-active nettoyante et dégraissante, résultat d’une réaction d’acides gras à des agents alcalins comme la soude. Cette réaction, que l’on appelle saponification, entraîne la sécrétion naturelle de glycérine, un composé chimique hydratant qui reconstitue le film hydrolipidique de la peau.

Le processus de fabrication se fait comme suit :

  1. Mélange d’ingrédients gras : huiles végétales et beurres
  2. Ajout de soude caustique
  3. Mélange de la pâte
  4. Ajout d’ingrédients selon les propriétés recherchées, ainsi que des ingrédients parfumants et colorants
  5. Moulage des savons
  6. Démoulage et découpage des savons
  7. Mise en cure des savons
  8. Séchage des savons, le temps varie en fonction du procédé de saponification.

Partant de là, il existe 3 façons de faire du savon, la différence majeure (en dehors de la qualité des ingrédients choisis), est la préparation du mélange de base.

20161015-belles-de-savons-003

 

Savon industriel à base de bondillon

Les fabricants utilisent une pâte de base du mélange huiles + soude préfabriquée (le bondillon) et y rajoutent leurs ingrédients. Cette base est faite à partir d’ingrédients bons marchés comme l’huile de palme, et souvent de qualité médiocre et dé glycérinée, obligeant les fabricants à ré-enrichir ensuite leur pâte à savon… ou pas.

Dépourvu de sa glycérine bienfaisante, ce savon est particulièrement asséchant pour la peau et ne présente que des qualités nettoyantes. Mais selon Cécilie, « la glycérine ainsi retirée n’est pas perdue pour tout le monde et ses propriétés hydratantes et émollientes en font un ingrédient de choix pour l’industrie cosmétique qui l’achète à prix d’or et en est grande consommatrice. Vous retrouverez donc ainsi dans votre crème hydratante pour le corps la même glycérine qui fait défaut à votre savon et vous a bien asséché la peau en amont ! ». Et oui, ils c’est bien pensé…

 

Savon artisanal saponifié à chaud

Le mélange des huiles et de la soude est “fait à la main” au four ou au chaudron, à une température pouvant atteindre les 90°C. Comme précédemment, on ajoute après d’autres ingrédients. L’avantage est que c’est plus rapide à faire : la période de cure est courte et le processus de séchage très raccourci.   L’inconvénient est que la chaleur peut entraver certaines propriétés des ingrédients et que l’on perd de la glycérine naturelle, car le processus de saponification à chaud et de travail en excès de la soude oblige ensuite à nettoyer plusieurs fois la pâte ce qui fait perdre la glycérine (le relargage, dans le jargon des savonniers).  Les savons de Marseille et d’Alep sont saponifiés à chaud. Pour éviter d’ajouter de la glycérine (qui ne fait pas partie des recettes traditionnelles), le mélange sera enrichi en huile pour devenir “surgras”.

 

Savon artisanal saponifié à froid 

Là aussi le mélange est fait “à la main”, mais à froid. Il est possible de faire chauffer un tout petit peu les huiles avec les beurres avant d’ajouter la soude puis les autres ingrédients, mais la température n’excédera pas 40°C et on arrête dès que tout est fondu. La mise en cure et le séchage sont plus long, pouvant mettre 8 semaines ! Toujours travaillé en surgras, les savons sont aussi particulièrement doux grâce à la préservation de la glycérine naturelle.

20161015-belles-de-savons-005

 

Comment choisir son savon ?

Si vous avez bien suivi, vous avez compris qu’il y a deux points sur lesquels être regardant au moment de choisir un savon : le procédé de fabrication et les ingrédients.

 

Évitez les savons industriels

Dès lors que vous voyez “huile de palme” (sodium plamate ou sodium palm kernelate) dans la liste des ingrédients, vous pouvez passer votre chemin. Cela signifie généralement que ce savon est fait à base de bondillon. De même, se méfier du terme « glycerin » qui indique qu’elle a été ajoutée comme un ingrédient, et non « naturellement fabriquée » dans le processus de fabrication, signalant que la base devait être desséchante. S’il s’agit de savons dits “traditionnels” comme l’Alep ou le Marseille, ces ingrédients n’ont rien à faire là. Cela élimine déjà pas mal de savons du commerce.

 

Privilégiez les méthodes artisanales

>> Savon de Marseille traditionnel

Le savon de Marseille traditionnel, c’est 72% d’huile d’olive, de l’eau, de la soude. Basta. Parfois on en trouve avec de l’huile de coprah (de coco). En dehors de ces ingrédients, oubliez : ce n’est pas du vrai. C’est un bon savon pour le quotidien et les peaux normales. Sachez qu’à la base on s’en servait aussi comme détergent pour la vaisselle, nettoyer le sol ou les vêtements. C’est donc aussi une bonne base pour fabriquer vos produits ménagers maison 😉

>> Savon d’Alep traditionnel

Le savon d’Alep, c’est de l’huile d’olive, de l’huile de baie de laurier, de l’eau et de la soude. Contrairement à ce que l’on pense, il n’est pas conseillé d’en faire un usage quotidien (sauf dosé à 2 ou 5% d’huile de baie de laurier), mais plutôt ponctuellement et surtout en cas de problèmes de peau. Un savon d’Alep 20% sera très actif et à utiliser avec parcimonie. La particularité de ce savon est qu’il est vieilli pendant des mois.

>> Savons artisanaux saponifiés à froid

Ce procédé assure de conserver la glycérine produite naturellement lors de la fabrication et permet d’obtenir des savons particulièrement doux pour la peau. Les savons saponifiés à froid sont travaillés avec soin et donc généralement garants de qualité. A noter que certains savonniers à froid font le choix d’indiquer les ingrédients obtenus lors de la fabrication et pas ceux de la composition de départ, c’est pourquoi on pourra voir la glycérine dans la liste des ingrédients, s’agissant ici de glycérine naturellement obtenue.

gamme

Crédit photo : Les belles de savon

 

Privilégiez des ingrédients biologiques

Naturellement, il est conseillé de privilégier le plus possible des ingrédients naturels et issus de l’agriculture biologique. On peut se référer à un label, comme Ecocert, ou à la liste des ingrédients.

N’oublions pas que tous les produits ayant des ingrédients bio ne sont pas labellisés, et que parfois ils sont plus “bio” que ceux certifiés, selon les exigences des labels. Ecocert par exemple, fait une distinction entre “écologique” et “biologique” avec entre 5 et 10% minimum du total des ingrédients issus de l’agriculture biologique et entre 50 et 95% des ingrédients végétaux issus de l’agriculture biologique.

NB : Une chose que je ne savais pas, c’est que tous les produits cosmétiques sont obligés de mettre une liste d’ingrédients universels nommée Inci. Cette liste permet d’avoir une référence d’ingrédients unique, avec des noms entre le latin et l’anglais, permettant de les identifier n’importe où dans le monde (notamment en cas d’intoxication ou d’allergie).

 

* Concours de Noël : Les Belles de Savon *

Les savons de Cécilie sont travaillés avec des ingrédients nobles et de manière à obtenir des textures onctueuses afin de respecter tous les types de peaux, même les plus fragiles. Naturellement gorgés de 5 à 8% de glycérine naturelle et surgras, ces savons ne dessèchent pas la peau tout en nettoyant efficacement. On peut également les utiliser sur les cheveux ou s’en servir comme savon à barbe.

Et la bonne nouvelle, c’est que vous pouvez tenter votre chance pour gagner un lot découverte composé d’un savon au choix, d’un hydrolat à la fleur d’oranger et d’un baume pour les lèvres au miel ou une boule pour le bain, le tout dans une jolie pochette spécial fêtes !

lot BDS

Crédit photo : Les belles de savon

 

Conditions de participation

1 – Laisser un commentaire à cet article en précisant :
– quel savon vous souhaitez en consultant le site (les savons véganes sont Zélie et Suzanne)
– si vous préférez une boule pour le bain (végane) plutôt que le baume au miel

2 – Liker la page du blog

3 – Liker la page Les Belles de Savon

Le concours dure du mercredi 9 novembre au mercredi 16 novembre et le gagnant sera tiré au sort le 17 novembre ! Merci de partager ce concours pour faire connaître cette belle marque!

Le concours est termine : la gagnante est Alice Didasilva !

***

Et toi, quel est ton savon fétiche ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *