Mon coup de cœur pour Millau, en Aveyron #WAT18

Séjour à Millau

Une fois n’est pas coutume, pour la 3ème année consécutive je me suis rendue au salon des blogueurs de voyage organisé par We Are Travel (d’où le WAT 😉 ). Et le salon de cette année, organisé à Millau – à 1h de Montpellier, a été mon préféré… J’ai donc choisi de vous raconter ces quelques jours sous un angle émotionnel, parce qu’en plus on est 250 blogs a avoir participé donc ça évitera les redondances 🙂 Et puis après tout, on dit bien #aveyronemotion …

Quelques mots rapides sur mon état d’esprit avant d’arriver au fameux WAT : j’étais partagée entre excitation et appréhension.

L’année dernière, à Saint Malo, j’étais sortie reboostée à mort pour travailler à fond mon blog, avec pour objectif de le présenter pour tenter ma chance à un trophée de blog. Bon, entre temps j’ai trouvé un nouveau job, j’avais ma formation en shiatsu et ma vie privée à gérer, et malheureusement mes bonnes résolutions se sont estompées au bout de quelques mois…
Donc déjà, je n’avais pas beaucoup évolué sur la blogosphère et ça me gênait un peu.

En plus de ça, je venais de frôler un burn-out au travail, à vouloir en faire trop comme d’habitude, et donc je me posais sérieusement la question de la place que je voulais donner à mon blog dans ma vie, pour ne pas me mettre davantage la pression.

Pour finir, personnellement ça n’allait pas du tout. Je n’entrerai pas dans les détails de ma vie privée ici, mais j’avais le moral bien au fond des chaussettes.

Néanmoins, syndrome de l’imposteur et batteries à plat mis à part, j’ai décidé de voir ce WAT comme une bouffée d’air frais, une pause dans ma vie dont j’avais besoin : revoir des amis blogueurs, me re-baigner dans le monde voyage (parce que je me suis rendue compte que j’avais AUSSI perdu mon « mojo du voyage »), décompresser, ne pas penser au travail et aux tracas l’espace de quelques jours.

Le moins que je puisse dire est que je n’ai pas été déçue.

 

Jour 1 : WAT the fuck am i doing here ?

Mon arrivée au WAT, c’était : 1 bus de nuit de Paris à Montpellier, puis j’ai patienté quelques heures à la gare à taper des mots sur mon clavier avant de me lancer dans un trajet interminable pour arriver à Juvignac, pour déjeuner avec des blogueurs à la Villa Chapka (petit « before » du WAT organisé par Chapka Assurances) – j’ai mis 2h pour y arriver (et oui, j’oublie que le dimanche en dehors de Paris, les transports en commun sont limités – #voyageuseencarton). En tout cas, c’était déjà l’aventure et je me suis honnêtement fait rire moi-même.

Après 2h sur place, on est partis pour s’installer au domaine de Saint Estève qui réunit de petits mobil-home en pleine nature, avec une belle vue sur le Viaduc de Millau et la piste d’atterrissage des parapentes. Cette année, on est tous logés au même endroit et on partage ses appartements entre blogueurs. J’ai eu le plaisir de partager le mien avec Claire (The Green Geekette), Lucie (Voyages et Vagabondages) et Astrid (Histoires de Tongs). Bel accueil, ça envoie déjà du rêve !

Le soir on se fait un pique nique géant et j’ai du mal à manger, la gorge nouée et l’esprit ailleurs. Beaucoup de gens d’un coup, je ne sais pas trop à qui parler et je n’ai pas très envie de parler, je me sens pas à l’aise et j’ai cette impression de solitude alors que je suis au milieu de plein de gens.

1x1.trans - Mon coup de cœur pour Millau, en Aveyron #WAT18

 

Jour 2 : découverte de la pleine nature de Millau

Ce jour 2 est en fait le « vrai » jour 1, le jour des blogtrips. Contrairement aux années précédentes, tout le monde a droit à son blogtrip (avant c’était sur sélection). Il y a énormément d’activités en pleine nature à découvrir à Millau, c’est d’ailleurs ce qui lui vaut le surnom de « capitale du sport de pleine nature ».

Outre le patrimoine culturel et la gastronomie (dont roquefort, aligot, gâteau à la broche), les espaces naturels sont vraiment propices à toutes sortes d’aventures : parapente, saut à l’élastique, canoë, randonnée, équitation, trail, escalade, via ferrata…

J’ai pour ma part eu la chance d’être sélectionnée pour le PARAPENTE (première fois de ma vie 🙂 ) et une balade guidée sur le plateau du Larzac.

* Le Larzac *

J’ai commencé par la balade sur le Larzac, qui a duré plus de 3h. Fabrice, notre guide est un véritable passionné qui raconte aussi bien l’Histoire, l’environnement, la géologie, la spéléologie, la botanique… bref une énergie incroyable. En fait, dans notre groupe il a fallu du temps pour que l’on commence à parler tant on écoutait d’une oreille attentive. En tout cas, c’était le cas pour moi !

Au début je n’étais pas trop dedans. Pas parce que ce n’était pas intéressant, mais parce que j’avais l’esprit ailleurs. Pourtant, il a ouvert le bal avec un thème sur mesure pour moi : biodiversité et changement climatique. Il nous racontait comment chaque modification que l’Homme fait sur son environnement, il y a des conséquences incontrôlées.
Parfois elles sont bonnes : même si la forêt ne pousse plus sur le plateau (déboisement pour accueillir les troupeaux et broutage), le sol est plus fertile et il y a plus de biodiversité au m2 que le parc des Causses situé en face et jonché de pins.
Parfois, elles sont mauvaises : la biodiversité recule chaque année. Par exemple, l’introduction de produits « tue-limace » fait diminuer la population de hérissons, qui mangent les limaces empoisonnées. Fabrice appuyait sur le fait qu’il n’y a pas que les espèces « nobles » qui s’éteignent, et que c’est notre biodiversité de tous les jours, les animaux « bateau » qui disparaissent.

1x1.trans - Mon coup de cœur pour Millau, en Aveyron #WAT18

Mon attention a commencé à revenir dans le présent lorsque qu’on était dans la buissière : un chemin recouvert de buis, un arbre au bois très épais et qui met des années à pousser. Un petit côté enchanté, et j’imaginais les enfants de l’époque qui prenaient ce chemin pour aller à l’école. Une phrase de Fabrice m’a aussi marqué : pour lui, c’est la preuve qu’avant on pensait plus aux générations futures. La buissière permet de protéger ceux qui s’y trouvent de la chaleur, du vent, de la pluie, du soleil, du froid; et donc étant donné que ça met des centaines d’années à pousser, les paysans de l’époque les ont fait pousser pour que d’autres plus tard puissent en profiter, sans jamais en voir le résultat. C’est vrai qu’aujourd’hui, on a perdu cette capacité à voir au delà de deux générations…

Il nous a raconté comment il avait trouvé de vieux ossements humains, nous a donné des points de repère pour évaluer l’ampleur des conséquences du changement climatique, raconté l’histoire du calcaire ou celle des brebis mortes jetées dans les caves… bref ! Difficile de condenser 3h d’histoires, et franchement ça vaut le coup de les découvrir avec Fabrice en arpentant le plateau, sous l’œil des vautours de 2m30. En tout cas tous ces récits m’ont peu à peu réveillée de mon « day dreaming » et redonné le sourire.

1x1.trans - Mon coup de cœur pour Millau, en Aveyron #WAT18

“Ce n’est pas la planète qu’il faut sauver, c’est l’espèce humaine.”

 

* Parapente *

Après la balade, stop déjeuner pour déguster un aligot ! J’ai évité de justesse la saucisse et les tripes d’agneau, déjà parce que je n’en mange pas mais en plus désolée, mais ça avait l’air immonde ! J’ai même sauté le dessert, parce que je ne voulais pas avoir l’estomac trop lourd pour mon baptême de parapente.

Léo, Jeff et Antoine nous accueillent et nous expliquent que c’est mieux de sauter l’après midi car les courants d’air chaud permettent de monter et de rester en l’air plus longtemps. A ce moment, j’oublie tout et je suis méga excitée. Je ne sais pas pourquoi, mais le parapente j’en rêvais depuis quelques temps. Je n’avais aucune appréhension, aucune peur !

Je me propose même d’y aller en premier. Je pars avec Jeff, et la pression monte un peu au moment fatidique. Il me dit de me pencher en avant et de courir, je ne fais même pas deux pas que mes pieds décollent du sol et que je suis prise d’une montée d’adrénaline : je flotte dans l’air ! C’est hyper impressionnant. Rien à voir avec l’adrénaline d’un saut en parachute, on s’entend. J’en ai fait deux et tout mon corps criait au secours avant le saut. Là, c’est très doux. On sent tout de même qu’on n’est pas stable et que le moindre mouvement nous fait vaciller. Jeff est super cool et me parle tout le long, me précise de me pencher du côté où il tourne pour ne pas créer de « mal de l’air » (vomir quoi). Il m’embarque dans deux 360°C qui relancent l’adrénaline.

La vue est splendide, le temps s’arrête pendant que je suis là haut. On se sent minuscule et immense à la fois. Le Tarn, le viaduc, les falaises, c’est juste magique. On prend de la hauteur, on tourne, on virevolte, et moi je suis tranquillement calée à admirer tout ça. Ça m’a même donné envie de faire un stage pour pouvoir le faire en solo… A ajouter sur ma to-do ;).

1x1.trans - Mon coup de cœur pour Millau, en Aveyron #WAT18

Merci Delphine et Stéphane pour la photo dans les airs !

 

* Soirée des blogueurs *

On rentre au domaine et on a une heure de repos avant de partir pour une activité surprise : Vélo Rail sur des anciennes voies ferrées avec une vue imprenable sur les falaises. Ensuite, direction le village médiéval de Sainte Eulalie de Cernon avec une ambiance moyen âge garantie : stands de tir à l’arc, cracheurs de feu, artisanat local, chevaliers, gens du village… Malgré la qualité de la mise en scène, je n’étais pas trop dans l’ambiance. Je n’avais pas très envie de danser, je me sentais fatiguée après cette journée, et je n’arrivais tout bonnement pas à me mettre dedans.

 

Jours 3 et 4 : Conférences, rencontres et folies

Arrivent les journées studieuses du salon, suivant le schéma classique de matinées conférences et après midi rencontres entre blogueurs, offices de tourisme et marques.

La nouveauté c’est que cette année, j’ai co-animé ma première conférence sur le voyage eco-responsable avec Claire. On y a raconté les réflexes à adopter en voyage, et comment le blogueur peut sensibiliser ses lecteurs à plus de conscience. J’en ai profité pour ramener plein de matériel utile en voyage : gourdes, sachets vrac, steripen, coupes menstruelles, bento, crème solaire maison et même préservatifs sans paraben (c’est ma déformation professionnelle made in Générations Cobayes 😉 ).

Je n’étais absolument pas stressée de cette conférence, et j’ai pris beaucoup de plaisir à la faire et à répondre aux nombreuses questions sur le sujet.

1x1.trans - Mon coup de cœur pour Millau, en Aveyron #WAT18

Merci Claire pour la photo 🙂

 

La soirée blogueurs/exposants du 3e soir a débuté par une visite du viaduc de Millau au coucher du soleil et s’est poursuivie dans le bâtiment de l’aire d’autoroute (original !) aménagé de buffet et d’une scène qui a accueilli un groupe de musique du tonnerre : La Déryves. Parmi les premières à tortiller timidement sur la piste, la foule est arrivée au bout d’une demi heure et s’en est suivie une soirée de dingue. Le public était à fond et les deux musiciens ont surfé sur cette humeur pour mettre le feu ! Musique française, parfois anglaise, chenille, paquito… tous les clichés d’une soirée de salle des fêtes mais avec une énergie incroyable qui m’a fait oublier tous mes tracas. On aurait pu continuer jusqu’au bout de la nuit, mais bon, travail oblige, on embarque sur la dernière navette à 1h du matin.

La dernière journée était plus calme pour moi. J’ai pris moins de rendez-vous et profité de ce temps pour discuter avec des blogueurs, ce qui était encore plus riche pour moi à ce moment. J’ai retrouvé cette énergie des rencontres du voyage, où on arrive à raconter sa vie à des gens qu’on connaît alors à peine, mais qu’on à l’impression de connaître depuis toujours. Une complicité de l’instant T si caractéristique et qui est ce que j’aime le plus dans mes aventures.

Le salon arrivant à sa fin, on termine en beauté par une soirée karaoké où on enflamme le micro pour terminer avec quelques rescapés au domaine de Saint-Estève…

1x1.trans - Mon coup de cœur pour Millau, en Aveyron #WAT18

Merci Marie-Julie pour la photo

 

Le Wat chaque année un peu mieux

Je trouve que cette édition du WAT a été particulièrement monumentale, d’une part par la qualité de l’organisation (activités, accueils, soirées, buffet vegan friendly…), d’autre part par la présence de tous ces blogueurs, et last but not least : une gentillesse et un accueil vraiment au top des aveyronnais qui m’ont séduite.

Je remercie donc chaudement l’équipe We are Travel, l’office de tourisme de l’Aveyron et toutes les personnes qui nous ont accueillies et accompagnées. Merci aussi à Chapka pour la superbe villa 😉 !

Je salue au passage les blogueurs qui ont croisé ma route pendant ce salon : Claire, Lucie, Astrid déjà citées, Magali – Maglobetrotteuse, Mickaël – Traverser la frontière, Capitaine Rémi, Jérôme (tu m’as fait riiiire avec ton histoire de roquefort) – Traversée d’un monde, Clo – Evasions Gourmandes, Delphine et Stéphane – Loin d’ici, Florine – World adventure divers, Benoît – Des yeux plus grands que le monde, Julien – Sentiers du phoenix, Anaïs – The travellin’ side, Linda (bravo pour ton saut à l’élastique !) – L’apprentie voyageuse, Jenny – JD road trip, Alex – Itinera Magica, Benoît et Fabienne – Novo Monde (Merci pour ce magnifique quatuor sur despacito) – Michel – Voyage Vélo, Marie-Julie de Taxibrousse, et une mention très spéciale pour Nastasya – Valiz Storiz, qui a réussi à faire sortir le grain de folie qui était bien caché au fond de moi. (Excusez-moi si j’en ai oublié ♥).

Bref, allez visiter l’Aveyron (et Millau ♥) !!

***** Les Liens des activités mentionnées *****

Balade sur le Larzac : Office de Tourisme Millau Grands Causse
Parapente : Acrobi Parapente (sortie avec Jeff) – Parapente Millau (sortie avec Antoine) – Tête à l’env’air (sortie avec Léo)
Vélo Rail : Sur les rails du Larzac
Dormir : Domaine Saint-estève
Musique : La Déryves
Village Saint Eulalie de Cernon
Office de tourisme de l’Aveyron

***

Et toi, que penses-tu de l’Aveyron ?

1x1.trans - Mon coup de cœur pour Millau, en Aveyron #WAT18 Rendez-vous sur Hellocoton !

1x1.trans - Mon coup de cœur pour Millau, en Aveyron #WAT18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *