Graines germées et épluchures : mode d’emploi

Graines germées et épluchures : mode d’emploi

En attendant le verdict de mon mois sans rien jeter, je me suis dit que j’allais commencer par mettre un peu d’originalité dans ma cuisine. La cuisine, c’est quand même l’expression de la créativité dans toute sa splendeur ! Parlons “déchets” organiques et petites pousses !

Revaloriser ses déchets de cuisine

La semaine dernière, je vous racontais les bases du compostage. Bien sûr, cela reste pour moi une évidence pour les résidus de la cuisine : rendons à la terre ses nutriments !

Mais attend! Stooop ! Avant de tout lancer sur le tas de compost, voyons un peu si tu ne pourrais pas tirer encore quelque chose de tes peaux, épluchures et noyaux !

La cuisine récup’

Oui Madame (ou Monsieur, pas de sexisme ici !) : il existe pleeiiiiin de petites astuces pour incorporer tout ce beau monde dans des recettes originales, et succulentes !

Tout d’abord, je dois vous dire que je dois cette découverte en grande partie à un article d’Hélène, du blog Green me up, lorsqu’elle nous a partagé une recette de muffin avec de la peau de banane. Vous avez bien lu : la peau vous dis-je !

Dans cet article, Hélène nous parle de toutes ses trouvailles en matière de récup’, si bien que je ne vais pas répéter tout ce qu’elle a déjà très bien écrit, je vous invite à lire son précieux article !

En revanche, je vais vous dévoiler quelques unes de mes habitudes et récentes trouvailles.

REcycler

Le noyau d’avocat

L’avocat est un aliment bourré de bonnes choses et aux propriétés médicinales épatantes: il renforce les défenses du système immunitaire, protège contre de nombreuses maladies, est antioxydant, aide à traiter les problèmes de peau et j’en passe ! Mais saviez-vous que la plupart de ces propriétés se trouvent dans son noyau ?

Donc fini le gâchis, on chouchoute notre noyau d’avocat ! Dans cet article, vous trouverez toutes sortes de façons de l’utiliser, en externe ou en interne !

Pour ma part, je l’épluche, le râpe puis je le fais griller, cela qui lui donne plus de saveur. Je l’ajoute ensuite à mes soupes, omelettes et salades ! Simple et efficace !

image

 Noyau d’avocat râpé, avant d’être grillé

Les peaux d’agrumes

J’ai testé les écorces confites d’orange, mais j’ai un peu foiré la recette qui ne m’a pas convenue car il faut utiliser beaucoup d’eau, de sucre, et de gaz. Mes ratés ont fini dans un gâteau. Oui, on recycle aussi le recyclé !

Maintenant, je préfère faire sécher mes peaux d’orange et les réduire en poudre, elles sont ainsi plus facilement utilisables dans toutes sortes de recettes, pour parfumer des tisanes, du sucre ou du poivre (ça marche aussi avec les autres agrumes) !

Autrement, on peut faire infuser ses peaux pour faire un nettoyant maison, de l’huile d’olive ou du vinaigre parfumé, ou encore s’en servir pour nettoyer les surfaces de la cuisine (dans le cas du citron) et pour prendre soin de sa peau (avec les oranges).

Trouvez d’autres bonnes idées ici et ici.

image

Poudre de peau d’orange

Les fanes et épluchures

Tout se mange sur les fruits et légumes ! Ma principale réutilisation des fanes et épluchures : j’en fais une bonne soupe ! Faites bouillir le tout, mixez, et voilà! Un repas économique et savoureux !

Astuces de blogueuses :

* Lili de Au Vert avec Lili se fait de délicieux smoothies avec des morceaux de légumes, des fanes, des épluchures, des fruits qui s’abîment et un peu de lait d’amande maison.

* Nathalie du blog Skull and Beauty fait des bouillons avec ses épluchures en les cuisant à part, les filtrant puis les ajoutant à ses recettes, comme dans la cuisson des lentilles. Pour le conserver on peut le placer dans un bac à glaçon au congélateur! Fini les bouillons industriels !

Vous pouvez également faire du pesto avec vos fanes et des chips avec vos épluchures! Lorsque je prépare un caviar d’aubergine (en la coupant dans le sens de la longueur et en la mettant tout simplement au four pendant 45 minutes avec un filet d’huile d’olive), je grille la peau qui reste après avoir récupéré la chair !

Note : Halte aux pesticides !

La peau et les fanes sont gorgées de nutriments mais c’est aussi là qu’il y a la plus forte concentration de pesticides. Inutile de vous rappeler qu’il est préférable de consommer bio, mais cela est d’autant plus important si vous souhaitez consommer ces “déchets”. Si vous n’êtes pas encore passé au bio, ou que comme moi vous n’y avez malheureusement pas accès (une de mes grandes frustrations du moment), voici une astuce de lavage trouvée sur le site Tout Vert : Trempez vos fruits et légumes dans un bol avec 1 litre d’eau, 10cl de vinaigre blanc et une cuillère à soupe de bicarbonate de soude pendant 15 minutes, avant de rincer. Si vous êtes sceptiques, passez au bio ou ne mangez pas les peaux !

Replanter pour faire pousser

Alors voilà un truc que j’ai découvert récemment, on peut replanter les fesses de nos légumes et cela fait des bébés !

épluchures

Visuel Whole Foods

J’ai donc testé. J’ai replanté un oignon, des pieds de champignon et une tige de coriandre, et mis à l’eau une tête d’ananas et un trognon de salade. Verdict : très franchement, j’ai fait chou blanc ! Après plusieurs essais, seule la salade repousse (Victoire !), mais à ce rythme (premières pousses après 1 semaine), je ne vais pas me nourrir tout de suite !

Laitue

Au moins, ça pousse!

Je ne sais pas si je m’y suis mal prise ou si c’est une question de climat (vous savez, les caraïbes c’est peut-être pas l’idéal !). Avez-vous déjà tenté l’expérience ?

Cultiver dans sa cuisine

Même sans jardin, on peut faire pousser de belles choses dans sa cuisine !

Faire germer des graines

Les graines germées sont des aliments vivants, c’est à dire crus et qui n’ont subit aucune transformation, leur permettant de conserver tout leur potentiel nutritionnel.

Propriétés nutritives

Elles regorgent de vitamines (B, C et E), minéraux, (fer magnésium, calcium, potassium…), oligo-éléments, enzymes, acides aminés, acides gras essentiels et protéines! Et pour les adeptes du “j’ai besoin de viande pour avoir des protéines”, sachez que pour 100 grammes de germes de blé, vous avez 27g de protéines, contre entre 15 et 25g pour 100g de viande !

De plus, elles sont plus facilement assimilables et digestes que les légumes, et ont également un rôle anti-oxydant.

Mode d’emploi

On peut en trouver facilement dans le commerce, mais elles sont souvent chères et viennent dans des méchantes boîtes en plastique. Alors qu’on peut le faire chez soi !

Graines germées

Note : Les graines doivent être bien réparties dans le bocal pour laisser l’air circuler et éviter les moisissures et il faut les rincer une dernière fois avant de les consommer.

 image

Graines d’Alfalfa.

Manquant de bocaux, j’ai fait ça dans un verre en plastique (même si je déteste ça)

Ça marche bien aussi !

Qu’est ce qu’on peut faire germer ? Beaucoup de choses. A peu près toutes les graines peuvent être germées, que ce soit céréales, légumineuses, oléagineux, ou légumes, SAUF les graines de tomate, aubergine et rhubarbe qui seraient toxiques.

Lentilles

Blé

Utilisations

Comment cela se mange ? Tout d’abord, il serait dommage de les faire cuire, puisque c’est à l’état cru que l’on garde les propriétés nutritives. Les graines germées accompagnent aisément les salades, sandwichs, omelettes, mais peuvent aussi se mixer avec un peu d’huile, des herbes et des légumes râpés pour en faire des tartinades ou des galettes à sécher au four !

image

Omelette bio avec salade de radis, fanes et graines germées !

Planter sans jardin

Avoir un jardin, c’est le pied. Mais si vous voulez cultiver, vous pouvez aussi le faire dans votre cuisine ou sur votre balcon !

La Moringa

Chez moi, j’ai planté une graine de moringa, un arbre aux mille vertus, originaire d’Inde. La moringa est plus riche en vitamines, minéraux et protéines que la plupart des légumes, fruits et produits laitiers !

En plus de ses propriétés nutritives, cette plante à des propriétés médicinales très intéressantes : elle a des qualités antidiabétiques et antiseptiques, renforce les défenses immunitaires et peut s’utiliser en soin de la peau et des cheveux.

Et comme si cela ne suffisait pas, c’est un arbre qui est très facile à cultiver, dont la croissance est rapide et qui résiste à la chaleur et la sécheresse. C’est un peu l’arbre miracle pour les régions arides !

J’ai commencé à faire pousser cette plante qui déjà en moins de deux semaines se porte à merveille !

 image

Ma moringa dans sa conserve recyclée

On peut la consommer sous forme brute, la sécher et la réduire en poudre, en faire des pestos, bref, plein de belles utilisations !

D’ailleurs, Mélanie du blog Vert-Citron en a fait de jolis savons !

L’herbe de blé

Et comme j’avais des graines de blé, je les ai plantées pour faire de l’herbe de blé, un super-aliment ultra nutritif et bon pour la santé : 4 vitamines, 92 minéraux, 18 acides aminés, enzymes et protéines ! L’herbe de blé est aussi un purificateur puissant et aide à lutter contre certaines pathologies et problèmes de peau.

On plante une bonne poignée de graines que l’on arrose matin et soir et que l’on conserve à l’abri du soleil. Lorsque l’herbe atteint quelques centimètres, au bout d’une semaine environ, on peut la mettre au soleil pour qu’elle finisse sa croissance. Une fois coupée, l’herbe repousse au moins une fois.

image

Elle a bien aimé son lit de brique de lait d’amande !

Il est préférable d’en extraire le jus grâce à un extracteur, mais je n’ai point cela en stock! Donc je mixe avec de l’eau et le jus d’une orange pressée, auquel je rajoute une cuillère de miel (bio et local !). Un délice tout doux, sans avoir le goût de l’herbe !

Herbes et légumes

Plus simple: faites pousser des plantes aromatiques! Elles se conservent bien en intérieur et seront à portée de main pour assaisonner tous vos plats.

Vous pouvez également planter des légumes chez vous, grâce à une technique partagée par Clémentine sur son blog, appelée la lasagne de culture.

D’ailleurs, si planter sans jardin vous intéresse, cela tombe bien: Clémentine lance ce mois-ci un challenge pour apprendre tout ça !

***

Suis toute l’actu créa du Défi Créativité du printemps en t’inscrivant au groupe facebook !

Et toi, comment exprimes-tu ta créativité en cuisine ?

Pinterest-graines germées

Planet Addict

A 24 ans, j'ai plaqué mon CDI pour partir voyager. Un voyage qui m'a emmené plus loin que ce que je pensais : il m'a ouvert des portes pour suivre mes rêves, m'engager à adopter un mode de vie minimaliste et plus éthique, et élever ma conscience. Depuis 6 ans je partage mon cheminement et mes changements d'habitudes de vie avec vous, en espérant planter des graines !

Cet article a 19 commentaires

  1. Pour la tête d’ananas, il faut bien vérifier avant qu’il ait encore les petites feuilles du centre, et qu’elles soient pas sèches. En effet les producteurs les arrachent justement pour éviter qu’on les fasse repousser…

    1. Voilà qui est intéressant! Je ne savais pas du tout! Quelque part, cela ne m’étonne pas. Pourquoi faire repousser quand on peut racheter. Alala!

  2. Je vais tester pour le noyau d’avocat car en ce moment nous en avons une consommation assez surprenante. Mais une fois grillé, ça se conserve combien de temps ?

    1. J’ai eu un commentaire sur Facebook qui disait qu’au Pérou on le faisait en infusion pour traiter certaines maladies. On parle des infusions sur l’article que j’ai mis en lien dans la section noyau d’avocat!
      Pour la conservation, je dirais 3 4 jours. J’en avais gardé pendant une semaine (je l’avais oublié en fait) et le goût était un peu passé mais je l’ai mis dans une omelette et c’est bien passé!
      Ce que tu vois sur la photo est le résultat de 2 noyaux, et celà réduit pas mal à la cuisson donc généralement, cela se consomme assez vite!
      Et avant de jeter des peaux, j’ai lu que tu pouvais frotter ton visage avec l’intérieur pour récupérer les bonnes choses! De quoi s’amuser encore plus! 🙂

      1. Et combien de temps se conserve le noyau, s’il est râpé mais non grillé? Puisque je constate qu’ils ont noirci avec le temps, ceux que j’ai gardé. Merci!

        1. Pas très longtemps, cela s’oxyde vite, j’ai toujours grillé tout de suite et ensuite gardé 4 5 jours sans souci. Sans griller, je dirais 2 jours, mais c’est à vue d’œil vu que je n’ai pas testé!

  3. Merci pour l’article très complet!
    Pour ma part j’ai réussi à replanter une patate douce et pas mal d’avocats. J’ai eu un demi succès avec le gingembre, j’ai malheureusement arranché la pousse en le replantant et ça n’a jamais repris.

    1. Ah super! Et cela t’as pris combien de temps? Sur l’image, ils disent que cela peut prendre un an pour le gingembre. Et cela m’intrigue pour l’avocat, il se porte bien ? Tu l’as planté où?

      1. Mon avocat se porte très bien, il a bientôt 2 ans maintenant. Toutes les feuilles ont séché une fois, après 2 semaines de vacances sans arrosage, et il a repris sans problème. Il est dans un pot de clay de taille moyenne, donc il ne sera jamais assez grand pour produire, mais il est toujours là!
        Pour le gingembre j’ai obtenu une pousse après 3 à 4 semaines dans l’eau.
        Je te mets les liens d’articles détaillés pour l’avocat le gingembre:
        http://www.caboucadin.com/jardinage-enfant/faire-pousser-du-gingembre-dans-eau.php
        http://www.caboucadin.com/jardinage-enfant/faire-pousser-noyau-avocat.php
        (Oui, jardinage enfant, autant commencer tôt :p)

  4. J’adoooooooooooore cet article, il est juste génial !!!! Merci merci !!!! <3

    1. Merci ma lili! J’espère t’avoir fait découvrir des trucs! Peut être que tu vas nous concocter une belle recette récup hihi!

  5. Bonjour
    Je découvre ce blog par l’intermédiaire du blog des échos verts. Et je trouve très intéressant cet article. Je connaissais déjà les chips d’épluchures de pommes de terre et je cuisine parfois les fanes des légumes, mais je découvre ici plein d’autres astuces.

    Par contre il y a des choses bizarres comme les oignons dans l’eau, je pense que c’est normal que ça n’ait pas marché, des oignons dans l’eau ça pourrit ! Par contre on peut les mettre les vieux oignons en terre pour faire des cébettes, c’est super facile : on met en terre, avec très peu d’eau et on n’a pas à s’en occuper en général ça marche bien : on a de bonnes cébettes au bout de quelques semaines.

    Quelqu’un a déjà essayé de replanter du gingembre ? je l’ai toujours raté, mais j en’ai pas fait tremper dans l’eau comme ils disent . La prochaine fois que j’ai du gingembre qui traine j’essaierai comme ça.

    1. Merci Dominique!
      Alors je n’ai pas dis de mettre l’oignon dans l’eau! C’est la salade que j’ai mis dans l’eau. L’oignon, je l’ai mis en terre mais il a pourri quand même, ça n’a pas marché et j’ai essayé plusieurs fois :'(
      Pour le Gingembre, Marie a mentionné en commentaire qu’elle a eut des pousses dans l’eau après 3/4 semaines…
      Il y a autre chose qui t’a semblé étrange? J’ai peut être dis une bêtise?
      Merci pour ton retour 🙂

  6. Ouah, plein de bonnes idées ! Merci Emma !!

  7. Je suis impressionnée par toute cette créativité : ton défi porte bien son nom ! Tu t’es vraiment surpassée, on sent que l’endroit et l’atmosphère dans lesquels tu te trouves t’inspirent et te nourrissent (littéralement et figurativement parlant 😉 !). J’ai hâte de découvrir la suite ! Bisous

    1. Merci beaucoup Natasha! Tes mots me touchent beaucoup, d’autant plus qu’aujourd’hui j’ai une petite baisse de régime alors tu me mets du baume au cœur là! Je n’ai pas encore lu ton article sur le déchet, vu que c’est semaine je n’ai pas le droit de lire (je m’autorise mes commentaires tout de même!), mais je le ferai très vite!

  8. Je viens de tomber sur ton blog et j’adhère totalement à ton état d’esprit!

    J’ai testé la salade: j’ai mis la mienne à repousser il y a 4 ou 5 jours et elle fait déjà presque 10 cm de haut. Elle n’est pas aussi touffue qu’une salade “adulte” mais de plus en plus!
    J’ai gardé plus de feuilles que toi par contre: j’ai coupé ma salade à 4 ou 5 cm du trognon et je l’ai placé dans l’eau: les feuilles du coeur que je n’avais pas coupées ont continué à pousser et c’est au milieu de cet ancien coeur que ma salade pousser. En somme, ce qui était le coeur de la 1ère salade est en fait les feuilles extérieures de celle qui pousse actuellement.

    Je ne sais pas si j’ai été très claire!

    1. Si c’est clair! C’est comme pour l’ananas, le nouveau pousse dans les feuilles! Merci pour ton retour, ravie de t’accueillir sur le blog! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu