Road trip dans la Péninsule du Yucatan

En regardant ce voyage de haut, j’ai l’impression d’être dans une série télé. Avec tous les changements de plans auxquels on a pensé, les questions existentielles de « on reste ou pas ? », les différents moments passés sur cette île de Cozumel, les différents projets en tête, on a envie de dire : Alors, elles en sont où les sœurs ? Restent-elles, partent-elles en Colombie, vont-elles visiter le Mexique ?

 

J’ai envie de vous dire : chaque chose en son temps ! Après un mois à travailler d’arrache pied à la mise en place d’un jardin en permaculture, nous avons réussi à décoller de l’île un moment pour aller vagabonder dans les villes du Mexique. Un joli petit parcours s’est dessiné : De Cozumel à Tulum, pour aller plonger dans les célèbres cenotes, pour ensuite aller voir la magnifique lagune de Bacalar, puis descendre dans l’État du Chiapas, connu pour sa spiritualité, sa jungle, son artisanat et ses temples, et enfin remonter à Mérida, capitale du Yucatán.

 

Plonger dans les Cenotes

S’il y a bien un type de plongée à tester au Mexique, c’est bien celui-ci ! Comment vous décrire la sensation que cela procure ? Déjà, les cenotes c’est quoi ? Un cenote est un genre de gouffre ou grand puit d’eau douce (d’ailleurs, cenote veut dire puits sacre en Maya), avec parfois de l’eau salée. La péninsule du Yucatán est un vrai gruyère, avec pas moins de 10 000 cenotes probablement reliés entre eux sous terre par un système de grottes aquatiques. Déjà ça, c’est fascinant ! (Pour en savoir plus, c’est par ici).

image

En plus, c’est magnifique ! Plusieurs teintes de bleues s’entremêlent, la clarté est incroyable, et les jeux de lumière avec les rayons du soleil sont magiques. Rien que nager dedans est fascinant, mais alors y plonger, c’est un autre monde.

La particularité de la plongée, c’est que l’on va aller jouer dans les grottes, les souterrains, et y voir toutes sortes de formations rocheuses, stalactites, stalagmites et une occasionnelle crevette. Et l’eau est tellement claire, tellement douce et légère, que cela m’a donné la sensation de voler ! Je voyais les formations avec une telle visibilité que je pensais être à la surface.

image

Nous n’aurons fait que deux plongées (car c’est vraiment cher!), dans le célèbre cenote Dos Ojos qui ce jour-là n’était pas plein de milliers de touristes ! Je n’ai malheureusement pas de photos à vous montrer, mais si la plongée en cenote vous titille, je vous recommande de lire l’article de Corinne, du blog Mes petites bulles d’ailleurs.

En dehors de ces plongées, nous avons été barboter dans d’autres cenotes aux alentours de Mérida, dont un petit coin de paradis dans le village de Cacao.

image

 

Visiter les temples Maya

La civilisation Maya est une civilisation de l’époque précolombienne qui occupait les territoires du sud du Mexique, Guatemala, Belize, Honduras et Salvador et dont les origines remontent à la préhistoire.

Pour notre premier site archéologique, nous avons choisi Palenque, au milieu de la jungle de l’État de Chiapas. Plus qu’un simple village, Palenque était une cité-état dans sa région et constitue aujourd’hui l’un de sites les plus impressionnant de cette culture.

image

 

image

 

Nous sommes restée dans une auberge au pied de la route menant aux ruines, dans un petit hameau nommé Panchan, où l’on trouve plusieurs auberges cachées dans la jungle, avec un restaurant central offrant de la bonne nourriture et de la musique latine live.

Nous avons visité les ruines en deux temps : la partie découverte, qui permet de contempler les temples au doux son des singes hurleurs. Enfin doux son c’est pour la forme, pensez plutôt « sanglier qui a très faim », avec des grognements dignes d’un épisode de Lost. C’est assez impressionnant comme expérience !

image

Ensuite la partie cachée, car en fait Palenque est un site archéologique géant, et la partie découverte ne représente que 5% de ce qui existe. Le reste est encore sous la jungle, et ne sera pas mis à nue car c’est un parc national protégé, et que cela impliquerait de détruire la forêt, et la faune et flore qui en dépendent.

image

image

 

En plus du côté préservation, cela offre une perspective totalement différente, comme si nous étions des archéologues. Grâce à notre super guide (qui nous faisait la balade en mexicain, et on a quasi tout compris ^^), nous avons pu voir les fameux singes hurleurs, deux chevreuils, et un temple enseveli, en plus du paysage envoutant de la jungle avec ses immenses lianes.

image

image

Le second site que nous avons visité est l’ancienne citée antique Uxmal, à un peu plus d’une heure de route au sud de Mérida. Ce jour là, nous avions quasiment le temple pour nous ! Nous avons parcouru le site dans le silence, à faire le plein de spiritualité et à observer les iguanes du coin. Il faut dire que les temples sont magnifiques !

image

image

 

Mais encore…

La lagune a Bacalar a quelque chose de particulier, avec ses sept nuances de bleu et son sable blanc, dur de croire que ce n’est qu’un grand lac ! Puisqu’il n’y a pas grand chose à faire en ville, nous avons sauté dans un kayak loué à notre auberge (située au bord du lac). Mais comme à chaque fois que je fais du kayak avec ma sœur, il y a toujours un moment où la pluie nous tombe dessus, et que le retour est mouvementé ! On aura bien profité de nos deux heures, avant de retrouver la terre ferme in extremis avant la tempête. Au moins le timing était parfait !

image

image

 

Enfin, coup de cœur pour la ville de San Cristobal de la Casas. Tout le monde nous avait dit d’y aller, et malgré un trajet un peu long (7h), à tourner dans les montagnes (après une soirée un peu arrosée), nous avons atteint notre destination !
Cette petite ville coloniale au cœur des montagnes a un charme fou, une atmosphère particulière et un marché d’artisanat superbe ! D’autant plus que nous avons eut une journée magnifique pour la visiter, et aller faire un tour dans des grottes non loin de là…

image

image

 

Et après ?

Et bien Cozumel voyons ! Et oui, nous y voilà de retour, avec encore plein d’aventures à savourer… Parce que voyez-vous, même si on adore voyager, le simple vagabondage ne nous attire plus autant qu’avant. Cette fois, on a vraiment envie de profiter de la vie locale.

image

 

Et la vie locale au Mexique est très différente de ce qu’on a chez nous. Elle dégage beaucoup de passion, de laisser aller, de facilité d’échanges, de spiritualité aussi et c’est en plus exactement le type d’ambiance qu’il me faut en ce moment, dans cette phase de transition que je vis actuellement entre tout ce que j’ai vécu à travers mon précédent voyage, mon retour difficile, mes mille et une questions, et mon envie de créer quelque chose, de monter un projet, d’avancer dans quelque chose de concret dans ma vie. Ici, j’ai un sentiment d’être au bon endroit pour commencer ce nouveau périple en lâchant prise de tout ce qui a pu s’accumuler jusque là.

Allez, la suite au prochain épisode ! 🙂

image

 

***
Facile de tomber en amour avec le Mexique, et je me dis que c’est pas gagné si c’est comme ça partout en Amérique Latine !
Et toi, as-tu déjà visité le Mexique ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *