Testez la penderie partagée avec Hylla

Se créer une garde robe éthique et minimaliste peut paraître restrictif. Posséder moins de choses, faire des choix, s’orienter vers des produits plus sain et plus éthiques souvent plus chers, n’est pas évident pour tout le monde. Outre la possibilité d’acheter des vêtements de seconde main, voici un nouveau concept de location de vêtements, afin de toujours pouvoir renouveler sa garde robe sans s’encombrer ni succomber à l’industrie de masse ! Découvrez la penderie partagée : Hylla.

L’année dernière je suis allée au rendez-vous des Acteurs du Paris Durable où j’ai découvert plein de projets inspirants. Je vous ai d’ailleurs précédemment présenté le concept de la consigne avec Jean Bouteille, ainsi que du tourisme responsable avec Hopineo. Cette fois-ci, c’est au tour d’Amandine, co-fondatrice de Hylla, de répondre à mes questions afin de vous présenter le fonctionnement de son projet : la penderie partagée.

 

Qui se cache derrière Hylla et comment vous est venue l’idée de créer une penderie partagée ?

Derrière le projet Hylla Penderie Partagée se cachent deux jeunes femmes de 22 ans : Amandine Valcares et Céline Zimmermann.

Nous avons décidé de nous lancer dans cette aventure il y a presque deux ans maintenant, en juillet 2015, lorsque nous étions toutes les deux en Allemagne, à Hambourg plus exactement, pour nos études. C’est d’ailleurs dans cette ville que nous nous sommes rencontrées, un peu par hasard, car nous faisions notre stage de fin d’études dans la même boîte. Céline avait pour projet de lancer en France un concept de location de vêtements ; j’ai trouvé l’idée très inspirante et j’y étais moi-même intéressée ! Nous nous sommes dit que nous devions proposer un tel concept en France. Et c’est vraiment notre rencontre, et la complémentarité de nos profils, qui nous a permis de nous lancer.

Nous nous inspirons fortement des pays nordiques (l’Allemagne en particulier avec kleiderei.com), car les premiers concepts de « penderie partagée » sont nés là-bas. L’objectif est d’intégrer le partage dans la mode, pour recréer une expérience shopping unique. Pour nous, la location de vêtements de seconde main et du quotidien était comme une évidence : c’est une solution à la fois sympathique, accessible, durable et sans déchet, face à la surconsommation de prêt-à-porter et à la pollution qu’elle entraîne.

photo-ac-web_contact

 

C’est donc des valeurs fortes que nous portons à travers notre penderie partagée : partage, réutilisation et originalité.

Le partage, car la force d’Hylla repose principalement sur la communauté qui l’entoure ; ces femmes, surnommées les « Hyllarantes », qui sont prêtes à changer leur manière de consommer la mode, à la rendre plus responsable et sensée, en préférant la location à l’achat. Hylla, c’est avant tout la penderie d’une communauté de femmes optimistes !

L’originalité, car notre collection est constituée de pièces principalement vintage, colorées et sortant de l’ordinaire, pour permettre à chaque femme de créer sa propre mode et de jouer avec les styles.

La réutilisation, car toutes les pièces constituant la Penderie Partagée sont des pièces de seconde-main. Le concept Hylla ne suit pas uniquement une optique d’économie du partage, mais s’insère également dans une approche d’économie circulaire. Par le biais de la location, un vêtement aura plusieurs vies. Il passera entre de nombreuses mains avant de sortir du circuit de location. Il y a donc une revalorisation du vêtement, dans l’objectif de réduire, à notre échelle, le gaspillage vestimentaire.

 

Comment s’est construit votre projet ?

Nous avons commencé à travailler sur l’idée et le projet en septembre 2015 en tant qu’étudiantes-entrepreneures du PEPITE Paris Ouest Nord. Tout en restant étudiante et encadrées par un corps académique, nous avons eu la possibilité de nous consacrer à notre création d’entreprise à plein temps. Nous avons travaillé l’idée pendant quelques mois avant de nous lancer sur le terrain en testant le concept directement à un public concerné. Précurseurs sur le concept de “penderie partagée” en France, nous avons décidé de tester le modèle à travers des événements, des interventions, des présentations du projet (aux Acteurs du Paris Durable par exemple), mais aussi de sensibiliser autour des impacts du secteur textile avec des projections de films ou débats.

C’est ainsi que, munies de nos propres vêtements, de vêtements donnés/vendus et de vêtements chinés, nous avons proposé de la location de vêtements à La REcyclerie (ferme urbaine de Paris 18ème), à l’unité pour un mois. Il s’agissait d’introduire le concept et récolter des retours directement sur le terrain. Nous avions un stand sur place chaque dernier week-end du mois. Par ce biais, nous avons constitué notre communauté; une communauté grandissante et friande d’alternatives de consommation. L’intérêt pour le projet grandit dans une ère où la remise en cause du secteur textile battait son plein. Nous avons fait une dizaine d’événements de ce type. En parallèle, nous préparions une collecte de financement participatif pour concrétiser ce projet et satisfaire une clientèle de confiance et prête à consommer autrement avec nous.

Nous avons donc décidé de lancer une première plateforme en ligne dans l’objectif de la coupler avec notre propre « penderie partagée » Hylla, implantée à Paris, plus tard. La première (et prochaine) étape est donc le site web que nous avons financé via Ulule et 169 contributeurs. Nous avons atteint 103% de notre objectif final sur une période d’un mois de campagne (octobre 2016). En échange de dons financiers, nous proposions des tote bag, des pochettes de lavande faits-main, mais aussi la possibilité de se pré-abonner à la future plateforme web hylla.fr. C’est ainsi que nous avons acquis une trentaine de pré-abonnées VIP !
photos-portant-web_accueil

 

D’où viennent les vêtements que vous proposez et comment les choisissez-vous ?

Les vêtements qui constituent notre Penderie Partagée sont uniquement des vêtements de seconde main : des vêtements et accessoires que nous avons chiné sur des brocantes, vide-dressings, dans des friperies, mais aussi des vêtements que l’on nous a donnés ou vendus. L’idée c’est de privilégier la réutilisation plutôt que la production ; il y a tellement de vêtements et de textiles déjà existants que l’on peut déjà faire beaucoup de choses avec !

Et d’un autre côté, privilégier les pièces vintages et originales, c’est aussi un moyen de permettre à nos clientes d’avoir des pièces uniques et recherchées, de pouvoir se créer ses propres looks, et de ne pas forcément ressembler à tout le monde. Notre identité réside toutefois dans des pièces uniques fortes, à motifs et colorées. Notre collection est donc composée de jupes, robes, vestes, chemises, kimonos, pantalons et même des accessoires !

Évidemment, nous acceptons les vêtements de nos clientes, qui peuvent les mettre en dépôt et recevoir des avantages sur leur abonnement en retour. Nous restons cependant propriétaire de la collection.

photo-clienteve%cc%82t-web_abonnement

 


La penderie partagée, comment ça marche ?

L’abonnement mensuel est à 35€/mois. Il est sans engagement car la cliente peut annuler son abonnement, en nous contactant, à tout moment. Nous avons aussi une offre one shot à 20€ pour la location de deux articles pour deux semaines. Idéal pour les petites envies ponctuelles.

Le prix comprend le nettoyage et la livraison (envoi/retour). Nous nous assurons du nettoyage du vêtement pour assurer la propreté de celui-ci à la prochaine emprunteuse. Cependant, nous indiquons les conditions de lavage sur la fiche du produit, dans le cas où elle voudrait le laver pendant sa période de location. A côté de cela, nous fournissons, dans le colis, un bordereau prépayé de livraison pour le retour du colis.

En étant abonnée, la cliente peut choisir 4 articles de son choix parmi la collection sur notre plateforme www.hylla.fr. Les 4 articles choisis doivent nous être retournés au bout d’un mois (ou deux semaines pour l’offre one shot) par colis ou en boutique selon le choix de départ. Elle peut ensuite recommencer et ainsi de suite. Si l’abonnée a un véritable coup de cœur, elle a aussi la possibilité d’acheter le vêtement. Tester avant d’acheter plutôt que de céder à l’achat compulsif non réfléchi !

 

Quels sont selon vous les avantages d’une penderie partagée ?

Une penderie partagée propose une mode accessible et, sans oublier stylée, au quotidien ! Elle montre que repenser notre manière de consommer la mode ne coûte pas nécessairement plus cher, et ce n’est pas réservé aux gros budgets. Chacune peut, à son échelle, réduire sa consommation de prêt-à-porter, sans pour autant devoir mettre entre parenthèses ses envies de changement et de renouveau dans sa garde-robe !

Elle permet de changer de style sans consommer plus et sans dépenser plus. Une penderie partagée permet de réduire son gaspillage vestimentaire et prendre conscience de sa consommation de vêtements, souvent excessive. Elle est aussi la possibilité de laisser parler sa créativité et de changer son rapport au vêtement !

photo-cliente-web_concept

 

Où est-ce qu’on peut vous trouver ?

Depuis le début du mois de janvier 2017, nous sommes implantées sur le site des Grands Voisins à Paris 14ème. Nous y avons installé notre bureau et notre penderie partagée. On peut nous y trouver toute la semaine !

Dans un premier temps, la location se fera en ligne avec la possibilité de venir sur place voir la collection à des horaires communiqués, mais aussi de recevoir chez soi par voie postale et/ou venir chercher dans nos locaux.

Nous avons ouvert une version bêta de notre site internet à nos pré-abonnées Ulule au mois de janvier. Une trentaine de femmes on pu tester en avant-première notre site avant son lancement officiel. D’ailleurs, nous organisons une soirée de lancement pour le site aux Grands Voisins le 23 février ! (Toutes les informations sur notre page Facebook).

Note : Toutes les photos partagées dans cet article sont la propriété de Hylla.

***

Alors, quand est-ce que tu te mets à la penderie partagée ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *