Que faire à Saint-Malo et ses alentours ?

Voyager au bout du monde, je sais faire. Découvrir mon propre pays, un peu moins ! Il est fréquent de partir explorer des contrées lointaines alors que notre belle France propose tout de même de nombreuses destinations sympas ! Selon moi, Saint-Malo en fait partie et offre de belles surprises !

J’ai découvert Saint-Malo et ses alentours lors du salon des blogueurs voyage en Avril dernier. La Bretagne, je ne connais point. Et pourtant, elle en a offrir ! Rien que dans le petit coin de Saint-Malo, il y a de quoi faire !

Profiter de la nature

Plages et marées

La première chose que j’ai apprécié à Saint-Malo, c’est sa longue plage. Lorsque j’y suis allée j’ai résidé à l’hôtel Alexandra, situé sur le front de mer et à 20 minutes à pied de la porte de l’intra-muros, délimité par des remparts. C’était littéralement une bouffée d’air frais de marcher sur la promenade, idéale également pour faire son petit footing matinal. Malgré mon intention, je n’ai pas réussi à me lever aux aurores pour courir avant de me rendre au salon !

Une superbe vue la mer !

La côte est également sujette aux marées, influencées par l’attraction de la lune, mais aussi du soleil, et la rotation de la Terre. Et la différence est impressionnante ! J’étais complètement fascinée de la différence de paysages entre le matin et l’après midi…

Pour profiter des activités de bord de mer, le vent permet d’expérimenter le char à voile, le kite surf ou tout simplement le surf. Je n’en ai malheureusement testé aucune des trois par manque de temps, mais je me laisserai bien tenter par le char à voile la prochaine fois.

En revanche, je suis partie en mer avec l’association Al Lark, pour aller à la rencontre des dauphins. Même si au final je n’en ai vu aucun, j’ai adoré cette activité que je vous raconte ici.

Marée haute…

… marée basse !

 

Se balader sur la côte

Le GR34 longe toute la côte et offre des points de vues exceptionnels sur la baie. Il est assez long, passant notamment par la baie du Mont Saint Michel, Cancale, Saint Malo puis Dinard et jusqu’au Cap Fréhel.

C’est un sentier de randonnée assez exclusif à la marche à pied. Si vous êtes plutôt vélo, il faudra aller explorer les villages et s’accorder des temps de pauses pour admirer les points de vue.

J’ai moi même fait un petit parcours à vélo jusqu’à la pointe du Meinga qui m’a assez scotché. Je ne m’attendais pas à voir des eaux turquoise en Bretagne. Franchement cela m’a rappelé les caraïbes, même si je doute que l’eau soit à la même température !

 

En tout cas, entre dauphins et eaux cristallines, le cadre est tout de même pas mal du tout !

Note : et pour ceux qui voudraient aller un peu plus loin, la forêt de Brocéliande offre son plein de nature ainsi que des contes et légendes. Ménhirs. Article Lucie

 

Visites

Saint-Malo et les villes alentours sont de supers spots pour se sentir des centaines d’années en arrière, car elles offrent leur lot d’ambiance médiévale.

L’intramuros de Saint-Malo, ses remparts qui peuvent s’explorer à pied, son Domaine du Corsaire (où nous avons eut le privilège de faire une soirée, c’était assez inédit !) et ses petits forts accessibles à marée basse, la petite ville calme de Dinan au bord de la Rance et le Fort Lalatte permettent un dépaysement assuré !

Vue des remparts de Saint-Malo

La jolie ville de Dinan

Les manoirs de Dinart

 

Un peu plus loin de là en allant vers l’Est, n’oublions pas qu’il y a l’exceptionnel Mont Saint-Michel ! Alors les bretons vont me détester car ce site historique se situe juste à la frontière de la Bretagne et appartient à la Normandie ! Je vous prie de m’excuser, mais je suis obligée d’en parler 😉 !

Le Mont Saint Michel est à une quarantaine de minutes en voiture de Saint Malo (il est également possible d’y accéder en bus ou en train). Les plus courageux marcheront les 3 kilomètres de sentier qui séparent la côté de la petite île, et pour les autres il y a des navettes gratuites à disposition.

Alors le Mont Saint-Michel, c’est très touristique mais ça vaut le détour. C’est très agréable de se perdre dans le petit labyrinthe de la ville et d’admirer la baie depuis les nombreux points de vue. Là encore, la différence entre la marée haute et la marée basse est impressionnante. Malheureusement, je n’aurai pas vu la marée basse. Seconde déception, nous avons manqué la possibilité de visiter l’Abbaye car elle ferme à 17h. Cela me fait toujours rire à quel point même avec des années de voyage derrière moi, je peux encore me faire à voir sur des détails organisationnels ! Je n’aurai qu’à y retourner !

 

Bonnes adresses pour boire et manger

Pour les amateurs d’huîtres, il ne faut pas manquer une petite dégustation à Cancale, au bord de l’eau. Nous y sommes allés le dimanche matin, où plein de producteurs locaux ont leur stand d’huîtres fraîches qui viennent de la baie juste en bas : pas possible de faire plus local et plus frais !

Les amateurs de crêpes seront servis, ce n’est pas ce qui manque ! J’ai eu un petit coup de cœur pour la crêperie Le Corps de Garde située sur les remparts de l’intramuros de Saint-Malo, qui propose des crêpes succulentes avec une superbe vue sur l’océan. C’est bien sûr un peu touristique, je ne vous le cache pas, mais cela reste une belle découverte.

 

J’ai également deux adresses pour les amateurs de nourriture un peu “gastro” : le restaurant À contre courant à Cancale et la Brasserie O de Mer à Saint Malo, où le poisson est l’invité d’honneur au menu. Alors vous savez que le poisson, je m’en méfie un peu et que j’essaie de rester vigilante les rares fois où il m’arrive d’en manger. Je jette toujours un œil à ma petite appli Planet Ocean, développée par Good Planet, pour vérifier quel choix serait “le moins pire”.
Je me suis laissée tentée par le risotto de saints jacques à la Brasserie O de Mer, un petit resto qui ne paie vraiment pas de mine, et c’était absolument délicieux. Du côté de À contre courant, j’ai mangé du merlu mais après coup je me dis que j’aurai pu demander un option végétarienne. Je n’ai pas trop osé vu que c’était un menu déjà établi dans le cadre du blogtrip et que nous étions une quarantaine à servir en même temps. En tout cas, sachez que c’est possible !

Je ne peux pas ne pas citer le restaurant Les Voyageurs, qui nous a accueilli deux fois alors que nous débarquions à 30 puis 50 blogueurs ! Avec un nom comme ça, nous étions obligés d’y faire un tour !

 

Et enfin pour les amateurs de bière, la Brasserie du Bout du Monde est assez réputée, mais je n’y suis pas allée. Je suis allée du côté des Brassins de Saint-Malo, dans une petite rue à l’entrée de l’intramuros, qui offre un cadre convivial et une petite salle de billard au sous sol. Brasserie validée par les belges, donc vous pouvez y aller les yeux fermés ;). Et puis si vous êtes plutôt cocktails, la Fabrique devrait vous plaire !

 

 

Voilà, avec tout ça, ça fait déjà un beau programme ! Je suis restée quelques jours après le salon pour partir en exploration, car en dehors du blogtrip qui m’a emmenée en mer et à vélo, je n’ai pas eut le temps de voir grand chose durant les 2 journées de conférences et rencontres ! Et 3 jours de plus n’ont pas suffit pour tout voir, donc c’est certainement un coin que je serai amenée à revisiter. En tout cas, sachez que très bientôt (cet été), un nouvelle ligne de train relira Paris à Rennes en 1h30.

***

Et toi, comment aimes-tu Saint-Malo ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *