Mes premiers pas dans la pratique du Reiki

Aujourd’hui je vous parle d’un sujet un peu différent que d’habitude. Parce que la conscience de soi et du monde qui nous entoure prend une place importante dans ma vie, je m’oriente vers des approches holistiques et j’ai été naturellement attirée par la pratique du Reiki, alors je vous raconte mon initiation !

 

Le Reiki c’est quoi ?

D’origine japonaise, le “Reiki” signifie “énergie vitale universelle”, où REI veut dire “énergie universelle” (celle de la matière, de l’âme et de l’esprit) et KI “énergie, ou force, vitale personnelle” (celle qui circule en nous, aussi appelée Prana dans les disciplines indiennes).

De manière synthétique, le Reiki est une approche holistique énergétique sur le corps et l’esprit visant à stimuler les capacités de guérison d’une personne. Le praticien canalise l’énergie universelle par apposition des mains sur différentes partie du corps du patient, notamment les chakras, et à l’aide de symboles afin d’équilibrer son énergie vitale et fluidifier sa circulation dans le corps.

chakras

 

Le Reiki agit aux niveaux physiques (soulager la douleur, détendre les muscles, stimuler le système immunitaire), émotionnels (libérer les tensions, le stress, l’angoisse et les blocages), et psychiques (équilibrage énergétique des chakras, augmentation du bien être et de l’estime de soi) de l’être.

C’est donc un outil de guérison, de protection, de prévention et de transformation personnelle, et peut se pratiquer sur les êtres humains, les animaux, les plantes, l’eau, la nourriture, les lieux etc.

Je précise que le Reiki n’est associé à aucune religion et ne demande pas de pratique spirituelle particulière.

 

Mon initiation

J’ai pour la première fois entendu parler de Reiki par une amie espagnole qui est arrivée sur le projet sur lequel je travaillais en arrivant à Cozumel. C’est d’ailleurs elle qui a éveillé ma curiosité spirituelle, me donnant des outils que j’ai utiliser pour faire un gros travail sur moi-même depuis le début de cette année. Un travail qui porte ses fruits chaque jour et pour rien au monde je ne reviendrais en arrière !

Bref, en en parlant, cela m’a tout de suite intrigué. Cela faisait un moment que je m’intéressais aux thérapies alternatives sans vraiment entrer dans le sujet, et le Reiki m’a paru un moyen accessible pour débuter.

Quelques mois après notre rencontre, je suis partie la retrouver au centre du Mexique après mon séjour en Colombie, car j’avais besoin d’un peu de connexion spirituelle à ce moment. Et comme le monde est bien fait, elle venait de terminer sa maîtrise de Reiki, et a pu m’initier !

Principes

 

Après m’avoir expliqué l’histoire et les principes du Reiki, elle m’a montré les positions de main et enseigné un symbole de guérison, en accord avec le premier niveau de pratique du Reiki traditionnel (il y a 3 niveaux). Ensuite, elle m’a guidé dans une méditation magnifique, suite à quoi elle m’a fait l’initiation, qui vise à nous permettre de canaliser l’énergie.

Je ne pourrais vous dire ce qu’il se passe durant l’initiation, car c’est tenu secret et j’avais les yeux fermés.

Tout ce que je peux vous dire c’est que j’ai senti une énergie tremblante en moi, et une pression intense au niveau de la nuque, à l’application d’un symbole.

Tout de suite après, j’ai fait une auto-guérison, c’est-à-dire la pratique des positions de mains sur moi-même, et je voyais de petits flash de couleurs correspondant à chaque chakras sur lesquels je passais.

antiseche chakras.ods

 

21 jours.

L’histoire raconte que le Maître japonais Usui, à l’origine de la redécouverte du Reiki dans les années 20, a médité et jeûné pendant 21 jours au mont Koriama près de Kyoto, et que c’est au 21ème jour qu’il a eut “l’illumination” sur la façon de pratiquer cette méthode de guérison.

Donc en accord avec ce déroulement, après chaque initiation on doit entamer 21 jours de “nettoyage” du corps et d’auto-traitement Reiki. J’en ai profité pour réitérer ma diète sans produits animaux, sans alcool, sans caféine, sans sucre, et sans gluten que j’avais fait en début d’année (sans trop insister sur le sans gluten, même si au final je n’en aurais pratiquement pas consommé).

reiki 2

Source de l’image

 

Tout au long de ce laps de temps, j’ai eu des conversations assez intrigantes et récurrentes sur les sujets de la conscience, des émotions, de connexion spirituelle, symbologie, et des situations de synchronie.

Pendant cette phase, en plus de l’auto-pratique, j’ai participé à des temazcal (ces bains de vapeurs très chaud dont je vous avais déjà parlé), une cérémonie de Peyote (plante médicinale mexicaine), et une séance de magnétisme assez impressionnante, au cours de laquelle la praticienne m’a débarrassé de beaucoup d’émotions et peurs que j’avais identifié au cours de mon chemin d’auto-analyse. J’ai été frappée par sa capacité à me sortir des émotions particulières couplées avec les âges auxquels je les ai développé, tombant à chaque fois très juste…

fleur

 

J’ai consacré le 21ème jour à la révision de la pratique, à discuter avec ma nouvelle coloc’ sur les lois de l’univers, et à intégrer cette conscience spirituelle à laquelle je me suis ouverte. J’ai également reçu la visite d’un petit colibri ce jour-là, le premier depuis mon retour sur ma chère île de Cozumel.

Je débute à présent gentiment la pratique sur mon entourage, chaque personne ressentant des choses différentes: des couleurs, de la chaleur, des émotions et même des vibrations physiques intenses. Cela me conforte dans l’idée que je veux continuer, et je suis super enthousiaste à l’idée d’apprendre les niveaux suivants et de me professionnaliser !

 

***

Et toi, as-tu déjà entendu parler du Reiki ? Qu’en penses-tu ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *