A la recherche de l’orignal en Gaspésie

Comme si je n’en avais pas vu assez après avoir traversé tout le Canada, je me suis offert le luxe d’une petite semaine de vacances supplémentaire en Gaspésie, à l’Est du Québec. Pour voir encore de fabuleux paysages, car le Québec est un vrai bijou, mais aussi pour tenter de (re)voir une des espèces emblèmes du Canada : l’orignal (moose pour les intimes). Verdict ? Un peu de patience ;).

 

La Gaspésie, c’est cette région-péninsule sur la rive droite du Saint Laurent à 600km de Montréal. Enfin, ça commence à 600km, ensuite on continue jusqu’à 900km pour arriver à la pointe, le bout du monde. Encore du bon kilométrage en vue !

Même si le temps n’aura pas été au top tous les jours (oui, que voulez-vous, la pluie me suis même en Juillet !), j’ai pu profiter de ses parcs nationaux comme il se doit. D’ailleurs, c’est assez drôle de voir qu’à la fois les parcs gérés par le Canada et les parcs gérés par le Québec possèdent l’appellation « parc national ». C’est qu’on y tient à l’identité québécoise!

 

Que faire en Gaspésie ?

Visite des parcs, randonnée, excursions aux baleines, plongée sous marine, visite des îles, vélo, il y a de quoi faire plaisir à tout le monde. Entre mer et montagne, tout le monde y trouve son compte (sauf peut être les nageurs, car l’Atlantique est assez fraîche !). Je vous dirais aussi « manger du homard pas cher », mais personnellement les animaux ébouillantés vivants ce n’est pas vraiment mon truc.

Comme à mon habitude, voici un petit classement de mes « must see » à partir de ce que j’ai mon expérience.

 

La Route des Phares

Sur la rive gauche il y a la route des baleines, et sur la rive droite, la route des phares. Si beaucoup d’entre eux sont hors d’usage, il est encore possible de les visiter, voire d’y dormir car certains ont été reconvertis en chalets. Pour ma part, les phares de La Martre et de la Pointe-à-la-Renommée sont mes favoris.

gaspésie

La Martre

 

gaspésie

Pointe-à-la-Renommée

 

Parc National du Bic (Parc Québec)

Ce parc constitue généralement le premier arrêt de toute visite de la Gaspésie, car on passe forcément à côté. Le parc est l’endroit idéal pour l’observation des phoques et de la petite randonnée. Nous avons grimpé en haut du pic Champlain, pour avoir une belle vue sur le parc, et marché le long de la baie du Ha ! Ha ! pour remonter jusqu’au Cap à l’orignal. Pas de moose en vue, ce n’est qu’un leurre ;).

20140727-route-003

Parc du Bic

 gaspésie

 

Parc National Forillon (Parc Canada)

C’est LE parc qui fait toute la célébrité de la Gaspésie. Après une belle route le long de la côte entre la mer et les falaises, c’est au parc Forillon qu’on a cette impression d’être au bout du monde. D’ailleurs, il faudra une bonne heure de marche pour arriver à la pointe : le Cap Gaspé. Le sentier longe l’océan, et si on regarde bien on aperçoit le souffle des baleines qui se nourrissent de ce côté. L’occasion aussi de voir des phoques et des porcs-épics.

gaspésie

gaspésie

Le phare du Cap Gaspé

 

gaspésie

gaspésie

Et même un petit renard qui a trouvé un bon dîner !

 

Une autre randonnée un peu plus sportive est celle du Mont Saint-Alban, en haut duquel une tour d’observation est aménagée, donnant l’impression de toucher le ciel et de planer au dessus du parc.

gaspésie

 

Le Rocher Percé et la rivière aux Émeraudes

A une heure au Sud du Parc Forillon, le célèbre rocher percé ! Que dire à part que c’est un rocher dans l’eau, avec un trou dedans ? Bon allez c’est joli quand même. Mais en fait, ce jour là, il ne faisait pas très beau, les montagnes étaient dans les nuages donc nous n’avons pas pu faire de petite randonnée-avec-vue-sur-le-rocher, ni faire l’excursion en bateau sur l’île-Bonaventure, où l’on peut observer des Fous de Bassans, une espèce d’oiseau de mer. Mais bon, c’est de bonne guerre, car finalement ça ne me disait pas plus que ça. Surtout après avoir passé ma journée à nettoyer les déchets dans la forêt et les plages.

gaspésie

Oups, de cet angle, on ne voit pas le trou 😉

 

gaspésie

 

Mais plus que le rocher, il y a la belle rivière aux émeraudes. Située juste au dessus de la ville de Percé (il faudra demander au centre de visiteurs pour l’emplacement exact), un micro sentier mène à une petite cascade qui coule sur un bassin d’eau couleur émeraude. L’emplacement idéal pour une petite baignade. Mais bon, comme il-faisait-pas-beau, on s’est juste contenté de contempler et de tremper les pieds.

gaspésie

 

Parc National de la Gaspésie (Parc Québec)

Le meilleur pour la fin! Contrairement à tout le monde, nous n’avons pas fait la « boucle », c’est-à-dire, tout le tour de la Gaspésie. Nous avons fait un aller-retour pour aller voir le Parc de la Gaspésie, qu’on avait dû zapper à l’aller faute de beau temps. Et alors vraiment, c’était la cerise sur le gâteau. Le parc Forillon, c’est très joli, mais plutôt familial et assez touristique, avec au final peu de randonnée à faire. Mais le Parc de la Gaspésie, c’est vraiment le cœur de la nature. Des montagnes et de la bonne randonnée, avec des vues « wow ». Après la frustration de n’avoir pu faire ce genre de randonnée dans les rocheuses, le vide est comblé.

gaspésie

Le lac aux américains

 

gaspésie

 

Nous avons opté pour l’ascension du mont Xalibu, qui veut dire Caribou, une rando de 11km aller retour avec un dénivelé de 500m. Ah oui, le Parc de la Gaspésie a été créé du fait de la présence du Caribou de Gaspésie (qui s’apparente au rêne), une espèce en voie de disparition. Nous ne verrons pas de Caribous mais pas besoin: la randonnée est déjà magnifique toute seule.

gaspésie

gaspésie

Le lac aux américains, vue du haut

 

Tellement belle, qu’on poussera un peu plus loin. En fait, cette rando est une partie du Sentier International des Appalaches qui traverse toute la Gaspésie. Mais bon, loin de vouloir retourner au Forillon, on ne prolongera que de 2km pour arriver sur un lac en altitude avant de rebrousser chemin.

gaspésie

 

Et les orignaux dans tout ça ?

Les orignaux, on veut tous les voir quand on est expat. Plus que le caribou d’ailleurs. Mais pas si facile de les trouver ces bêtes-là! À chaque fois que je demande aux centres d’information, on me dit « oh il y en a partout« . Déjà au parc du Téton aux États-Unis, où on m’avait dit que j’allais forcément en voir, j’étais rentrée bredouille. Mais loin de m’avouer vaincue, et sachant que des amis en ont vu en Gaspésie, je persévère.

Nous allons dans la réserve faunique de Matane, juste après le parc du Bic. C’est l’endroit où, apparemment, il y a le plus d’orignaux au kilomètre carré au Québec. Mais après une soirée sur les routes, une nuit dans une cabane au bord de l’eau et une matinée à attendre au point d’observation, je me fais à l’idée que ce sera plus dur que ce que je pensais. Il va falloir faire de la randonnée pour espérer en trouver.

gaspésie

 

Donc au parc du Forillon, on s’embarque dans une randonnée de 4 heures sur le Sentier International des Appalaches, pour monter vers un lac marécageux. Parce que les moose, ça traîne vers tout ce qui est vaseux et marécageux. Encore une fois, rien en vue.

Et au moment où je baisse les bras et que je ne demande même plus, la ranger du Parc de la Gaspésie me dit « Si vous avez le courage après le Mont Xalibu, je vous conseille d’aller faire la petite randonnée de 2h du Mont Ernest-Laforce, car le soir on peut y voir des orignaux « . Le destin m’appelle, et donc après 16 km de randonnée en montagne, nous allons donc tenter notre dernière chance.

gaspésie

 

Et miracle: 3 orignaux, dont un petit ! D’abord il seront couchés dans l’herbe, puis une fois notre tour terminé, nous remontons pour voir s’ils sont toujours là. Et non seulement ils sont toujours là, mais en plus il sont debout à brouter, nous permettant de les observer pendant au moins 5 bonnes minutes. C’est vraiment un luxe, car d’habitude c’est très peureux et ça file dès qu’on arrive.

 

gaspésie

gaspésie

 

Et lorsque l’on reprend la voiture, nous croiserons encore deux mères et leurs petits sur la route! Oui, ce parc est mon grand coup de cœur du séjour.

 

***

Et toi, connais-tu la Gaspésie ? As-tu déjà rencontré un orignal ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *