Que faire à Dublin ?

L’Irlande… avec ses paysages verdoyants, ses vallées et sa musique, une contrée qu’il me tardait de découvrir ! Sans pour autant avoir pu parcourir le pays en long, en large et en travers, j’ai déjà pu avoir un bel aperçu de sa capitale Dublin…

 

N’étant plus à l’heure actuelle en mode “backpack”, je dois composer avec mon temps libre pour faire de petites escapades le temps d’un week-end ou d’une semaine. Des escapades pour découvrir un peu mon propre pays ou d’autres endroits d’Europe que je ne connais pas. Si je suis partie explorer les pays d’Asie, d’Océanie ou d’Amérique, je connais finalement assez peu mon propre continent ! C’est marrant de constater que l’on est prêt à parcourir des milliers de kilomètres lorsque l’on est loin, et qu’une fois rentrés faire quelques centaines de kilomètres nous parait comme le bout du monde

Bref, dernièrement j’ai donc pu découvrir l’Andalousie et un morceau de Bretagne, et le dernier petit séjour en date était Dublin. Un joli cadeau d’anniversaire qui s’est avéré être un week-end hyper ensoleillé ! Pas une goutte de pluie !

 

Les incontournables

Vous le savez, habituellement je n’aime pas trop “faire ma touriste”, c’est à dire que j’aime aller voir des choses un peu différentes et insolites en gardant à l’esprit le côté responsable de mon voyage. Néanmoins, lorsque je pars un week-end quelque part d’inconnu c’est toujours un peu difficile d’aller direct hors des sentiers battus ! Les deux premiers jours de mon séjour ont donc été consacrés à la découverte de quelques incontournables de la ville.

 

La cathédrale Saint Patrick

Moi qui ne suit aucunement religieuse, j’aime toujours passer dans la belle église ou cathédrale du coin. Celle-ci est très grande et assez jolie, mais ce qui en a fait une super expérience c’est d’arriver sur un petit concert d’orgue. Cet instrument me fascine par son immensité, sa complexité et la variété des sons qui en sort. En dehors des quelques chants religieux que j’ai pu entendre lors de cérémonies, c’était la première fois que j’avais droit à un enchaînement de mélodies.

Ce que j’ai beaucoup moins aimé c’est la crypte, qui s’est transformée en boutique / musée. C’est un peu étrange de voir un petit magasin de souvenirs dans les sous sols d’une cathédrale…

 

>> Prix d’accès et horaires ici.

 

Le Guiness Store

Je n’avais jamais bu de Guiness de ma vie. J’avais déjà trempé mes lèvres et j’ai gardé l’idée que c’était très amer. Le Guiness store, je ne vous le cache pas, c’est ultra touristique et un concept très marketing ! N’empêche que c’est intéressant de comprendre comment la bière est faite, et la dégustation de bière dans le Gravity bar avec la vue sur la ville est pas mal. Ceci, dit, la ville étant en travaux, l’horizon était envahi de grues, ce qui ne lui donnait pas de cachet particulier.

>> Prix d’accès et horaires ici. Si cette visite vous intéresse, je vous conseille grandement d’acheter vos billets sur Internet pour éviter la queue à l’entrée.

 

Le Trinity College & St Stephen’s Green Park

Le premier jour était un peu couvert, donc les visites de la cathédrale et le Guiness store étaient parfaitement adaptées. Le lendemain, un ciel radieux et des températures en hausse motivaient à se prélasser au soleil. Ça tombe bien, la visite du Trinity Collège se fait en extérieur. Si vous y allez, je vous conseille de prendre un guide pour comprendre un peu plus l’histoire de ce collège. Le point culminant est la visite de la bibliothèque : de vieux livres à la pelle, si vieux que si les étudiants veulent les consulter, il faut faire une demande à l’avance – le temps de trouver le livre – et ensuite pas le droit de le toucher, c’est un des employés qui tourne les pages du livre avec des gants ! Le lieu est assez impressionnant.

 

Le beau temps étant à l’honneur le mieux était ensuite d’aller flâner dans le parc St Stephen’s Green à quelques minutes à pied du Collège…

 

Temple Bar

C’est le quartier central de Dublin, où des dizaines de pubs se partagent les quelques rues pavées. Quartier touristique et très connu pour sortir, je l’ai surtout apprécié pour ses soirées musique, où l’on peut passer de pub en pub pour écouter de la musique live, au son des guitares, bonjo et violons. J’aurai aimé pourvoir explorer d’autres endroits moins prisés, mais parfois on ne peut malheureusement pas tout faire !

 

Sortir de la ville

Sincèrement, je n’ai pas trouvé Dublin particulièrement jolie. Entre le Temple bar plus traditionnel et les Docklands, le quartier d’affaires aux bâtiments en verre, on passe par tous types d’architectures qui à mon goût ne font pas un ensemble très harmonieux. C’est comme si plusieurs architectes avaient fait leur projet sans penser au rendu global. Ceci dit, j’avoue que le fait que la ville était en travaux lors de mon passage n’a pas aidé. Selon moi, c’est plutôt l’atmosphère de Dublin qui est chouette.

Mais surtout, l’Irlande est connue pour sa nature verdoyante. Plutôt que de rester 3 jours entiers à harponner la ville, on est allés explorer un peu plus loin.

 

Les falaises de Howth

Pour une escapade accessible en transports en commun, notre choix s’est porté sur Howth, village côtier connu pour ses falaises. Avec le soleil, c’était un pur bonheur !

Alors sachez qu’il y a plusieurs moyens d’accéder à Howth : le train et le bus. Mon conseil serait d’y aller en bus et de rentrer en train, car en bus il y a la possibilité de s’arrêter en haut de la côte pour redescendre le sentier le long des falaises et arriver près du port et du centre, où se trouve le train. Faire l’inverse reviendrait à tout monter, c’est un choix !

Ce qu’on a fait c’est y aller en fin de matinée, et après entre une et deux heures à flâner sur le sentier, on a choisi un restaurant/marché aux poissons parmi les quelques options dans le port. Ensuite, il n’y a pas grand chose à faire à part tenter de repérer des phoques dans l’eau (qui sont assez impressionnants je dois dire) !

 

>> Pour y accéder en bus : prendre le bus 31, 31a ou 31b et s’arrêter à Howth Summit. Prix du billet aller 3,30€. Attention il faut avoir l’appoint en monnaie sinon vous ne pourrez pas monter !

>> Pour y accéder en train : prendre le train DART . Prix du billet aller 3,25€– Attention de ne pas vous faire avoir (comme nous) à la borne et vous retrouver à payer un “return ticket” à 6,15€ (billet aller-retour), au lieu d’un aller simple !

 

Wicklow Moutains National Park

Si vous avez une voiture, je pense qu’aller visiter le parc de Wicklow, à environ une heure de route au Sud de Dublin, est incontestablement au menu. J’aurai bien aimé y aller, mais c’est vraiment le trip d’au moins une journée pour bien profiter des randonnées et les accès en transports en commun sont très limités donc mieux vaut s’organiser pour louer une voiture.

 

Bonne adresses

Bien manger à Dublin…cela peut relever du défi. Comme l’Angleterre, ce n’est pas un pays réputé pour sa gastronomie et j’ai toujours un peu de mal à faire croire aux gens que l’on peut bien y manger (je suis mi anglaise pour rappel 😉 ).

La première journée à été une catastrophe culinaire, du burger végé du pub mal assaisonné et que je soupçonne surgelé et à la cuisine à l’eau d’un restaurant ouvert après 20h30, pas terrible. Les jours suivants étaient bien mieux donc je vais vous fournir les bonnes adresses !

A noter : la plupart des cuisines ferment à 20h30 ! Moi, ça m’a un peu traumatisé car après une journée d’exploration, le temps de rentrer se poser un peu et ressortir, c’était souvent trop tard !

Manger Sur le pouce à Dublin : Chopped, le “healthy fast food” que l’on trouve un peu partout et qui propose des wraps, salad bowls ou sandwichs avec les ingrédients de votre choix finement hachés sous vos yeux, propose une multitude d’options veggies et c’est franchement bon ! Pour les adeptes de marchés, le samedi il y a le food market de 10h à 16h30 à Temple Bar (au Meeting House Square).

 

Un bon restaurant à Dublin : The Ivy House, rebaptisé The Oak, un pub un peu sophistiqué avec des plats délicieux, particulièrement son risotto crémeux aux champignons et petits pois !

Du poisson frais à Howth : le Beshoffs Market, est le premier restaurant de la rue qui longe le port et prépare de très bons plats avec les poissons du jour.

 

Voilà ! Je me dis qu’il faudra que je retourne en Irlande pour visiter plus le côté nature où d’autres villes. C’est un peu difficile de se faire une idée du pays en ne visitant que sa capitale. Habituée aux voyages plus long et préférant passer plus de temps dans un pays pour rentabiliser le déplacement, c’est toujours un peu frustrant de repartir au bout de 3 jours. J’ai perdu l’habitude des visites au pas de course pour tout voir en 3 jours comme j’ai pu le faire par le passé. Toutefois, le fait de plus prendre mon temps quitte à voir moins de choses n’est pas plus désagréable. J’apprends à apprécier mes séjours autrement.

Ce qui me fait toujours un petit pincement, c’est surtout de prendre l’avion pour quelques jours. Si l’avion est un peu source d’excitation puisqu’il génère l’enthousiasme d’un départ, c’est aussi source de pollution. La réalité est que cela reste un moyen de transport pratique et souvent moins cher pour partir un peu loin le temps d’un week-end. En passant par des comparateurs de prix de billets d’avion, comme Easyvoyage, Kayak, Skyscanner ou encore Liligo, on trouve de plus en plus de prix très attractifs et c’est compréhensible de se laisser tenter !

Il faut parfois composer avec ses envies et ses moyens, et pour ma part je tâche de rester dans la modération tant que je peux. Je suis piquée par le virus du voyage, ce n’est un secret pour personne ! Donc même si je fais tout mon possible pour voyager de manière responsable, oui il m’arrive de prendre l’avion car je ne veux pas me priver d’une belle expérience, encore moins d’un cadeau de mon amoureux.

Qu’en pensez-vous ?

***

Et toi, quelle partie de Dublin préfères-tu ?

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *