PVT Canada : Les 6 premières étapes pour s’installer

Ça y est, tu es arrivé! Tu as passé l’immigration avec succès et tu découvres ta nouvelle ville. Par où commencer ? Au delà des visites, il y a quelques trucs à régler pour finaliser ton installation et profiter pleinement de ton nouveau statut de pvtiste. Voici pour toi un mini-guide des 6 premières choses à faire à ton arrivée, une fois le PVT Canada en poche !

 

Je précise qu’étant donné que j’ai commencé mon pvt à Montréal, j’ai beaucoup plus d’informations concernant cette ville que les autres. Je vais faire de mon mieux pour vous dresser un portrait neutre ;).

 

#1 Acquérir votre Numéro d’Assurance Sociale (le NAS)

Il est indispensable pour travailler. Pour cela, il faut vous rendre dans un bureau de Service Canada. Vous pourrez trouver le votre en allant sur cette page.

Allez-y de bonne heure (à l’ouverture) pour ne pas y passer des heures! On vous délivrera un papier avec votre numéro, et on vous enverra une carte quelques semaines plus tard. Veillez donc à fournir une adresse où vous pourrez récupérer du courrier (un ami, une auberge, un logement temporaire, ou votre chez vous).

A Montréal, il suffit de vous rendre au Complexe Guy Favreau, au centre ville.

PVT Canada: Carte Guy FavreauSite de Service Canada

 

#2 Ouvrir un compte en banque

Vous aurez 3 facteurs à prendre en compte:

L’accessibilité : Vous payerez 1,50$ par retrait dans un autre banque que la votre, quelque soit la banque. Choisissez donc une banque qui est présente sur tout le territoire canadien si vous avez l’intention de bouger: Royal Bank of Canada, Banque Nationale, TD Bank et Scotia Bank sont les plus connues.

Si vous restez à Montréal, renseignez-vous aussi auprès de Desjardins ou Banque de Montréal.

Dans la mesure du possible, privilégiez une banque qui sera proche de chez vous ou de votre travail.

Les frais : Sachez qu’à la différence de la France, les transactions (comme retirer de l’argent) sont toutes payantes au Canada. Cela peut varier entre 4 et 25$ par mois selon le nombre de transactions que vous faites. Pour économiser voici 2 options :

-> Renseignez-vous sur les accords de votre banque française avec les banques canadienne pour voir si vous pouvez bénéficier d’une réduction.

-> Choisissez une banque qui propose la gratuité pour les nouveaux arrivants. Scotia Bank et Banque nationale offrent les frais la première année et Royal Bank of Canada pendant 6 mois. J’ai choisi la Banque Nationale.

La carte de crédit : Notez que l’ouverture d’un compte vous permet d’obtenir une carte de débit qui vous permet de retirer et de payer à la caisse. Pour les paiements par Internet, il vous faut une carte de crédit, difficile à obtenir lorsque vous débarquez tout beau tout frais. Faites-en tout de même la demande, sait-on jamais. Si c’est important pour vous, prenez cette information en compte lors du choix de votre banque. Et oui, on oublie notre carte bleue mutli-fonctions française ! 🙂

-> Pour info, la travelex me permet de payer sur Internet, puisque c’est une Master Card. 😉

 

Bon à savoir : Pour ouvrir un compte, votre passeport et votre PVT Canada suffisent. Certaines demandent le NAS ou une attestation de logement, mais ce n’est pas obligatoire.

Retrouvez le guide des pvtistes au Canada concernant l’ouverture d’un compte en banque. N’hésitez pas à consulter les autres rubriques, aussi riches en informations ;).

 PVT Canada: Ville de QuébecVieux Québec

 

#3 Souscrire a un abonnement téléphonique

Là encore, oubliez votre forfait pas cher tout compris français. Ici au Canada, l’équivalent de Free n’existe pas. On fait un saut dans le passé, et on prend des forfaits à la minute, les appels entrant sont décomptés, on paye son accès messagerie, et attention si vous appelez dans une autre province du Canada ! Que du bonheur ! 😉

Voici une liste d’opérateurs, vous pouvez avoir un aperçu rapide des forfaits ici, mais je vous conseille de consulter les différents sites Internet qui seront certainement plus à jour, car les forfaits changent et son différents d’une province à l’autre.

PVT Canada: les opérateurs tel

 

Pour ma part, j’ai choisi Fido, qui couvre le territoire Canadien, et j’ai pu avoir un forfait pour 30$ avec 100 minutes, illimités soir et week end, sms gratuits Canada et International et appels interurbains (d’une province à l’autre) inclus. Pas si pire ;).

-> Option Ecolo : Pensez à faire débloquer votre téléphone français pour éviter d’en racheter un une fois arrivé. Fido propose d’ailleurs un rabais de 10% si vous avez votre propre téléphone.

 

#4 Se procurer une carte de transport (Montréal)

A Montréal, c’est tout facile. On se présente au guichet, on demande une carte OPUS, on paye les 6$ de frais de carte et son abonnement de transport au choix, et go!

Bon à savoir: Vous ne pourrez payer qu’en argent comptant (en cash quoi) au guichet. Vous avez des billetteries automatiques où vous pourrez payer par carte.

 

#5 Trouver un appart 

Quelque chose qui vous changera de la France ! Fini les garants, les cautions, les preuves de contrat de travail, le besoin de prouver un salaire etc. Place à la simplicité !

Vous allez sur Kijiji ou bien vous arpentez les rues du quartier de votre choix, vous appelez, vous visitez, et si c’est bon des deux côtés vous payez le premier mois de loyer et c’est parti ! Tout se passe très vite. Vous pouvez bien sûr aussi passer par un agence, mais ce n’est pas nécessaire.

PVT Canada: Ville de QuébecVieux Québec

 

La sous location est autorisée et vous pouvez facilement reprendre le bail d’un locataire qui déménage ou trouver une colocation. Pas de caution, c’est interdit (en tout cas au Québec) mais il arrive qu’on vous demande un dépôt de garantie de 200 euros pour s’assurer que vous prenez bien l’appartement. Dans notre cas, c’était déductible du loyer ;). Pas de relevé bancaire, pas besoin d’attester d’un travail, pas besoin de garants: c’est easy ! Il arrive néanmoins qu’on demande un historique de crédit mais par rapport à la mission française pour trouver un logement, c’est piece of cake 😉

A Montréal, les gens déménagent souvent à la fin du printemps, c’est un bon moment pour dénicher un endroit sympa 😉 Sachez également que si vous souhaitez partir avant la fin de votre bail, vous pourrez le transférer au prochain locataire.

A lire : L’article de Laulinea sur les quartiers sympa où poser ses valises à Montréal !

 PVT Canada: Ville de MontréalMontréal

 

#6 Trouver du travail

Si vous cherchez une jobine (petit boulot), déposez vos CV un peu partout dans les endroits qui vous intéressent. Dans la restauration, on vous prendra parfois à l’essai tout de suite, soyez prêts !

Si vous cherchez quelque chose dans votre domaine (je pense plutôt aux métiers de bureau et de création), ne vous attendez pas à ce qu’on vous ouvre toutes les portes en un claquement de doigts. Beaucoup de français arrivent avec cet espoir d’El Dorado canadien. Oui, le marché du travail est plus flexible et on donne sa chance plus facilement. Mais cela ne se fait pas du jour au lendemain.

Je vous conseille de vous renseigner un peu avant votre arrivée sur les entreprises qui vous intéressent, et sur place, de proposer des rendez-vous ou « rencontres d’information ». Ici, la clé c’est le networking ou réseautage en québécois ;). Les gens sont assez disponibles en général donc n’hésitez pas à les contacter. Renseignez-vous aussi sur les 5 à 7 dans votre domaine. C’est l’équivalent de l’after-work, mais sans le côté open bar :). On peut vraiment échanger des cartes. Regardez aussi du côté des conférences qui vous permettront aussi de rencontrer du beau monde.

Si vous exercez un métier de service à la personne, de santé ou de protection du public, renseignez vous sur les ordres professionnels au Québec. Il y a parfois des démarches conséquentes à faire.

Pour ce qui est métier artistique ou manuel, je vous avoue que je connais moins mais je pense qu’il est bon de faire une petite recherche préalable et de frapper aux portes à votre arrivée.

PVT Canada: Ville de QuébecQuébec

 

Bon à savoir : Pour vous aider dans vos démarches à Montréal, la Citim propose des formations gratuites de groupe pour les nouveaux arrivants et vous expliquer le marché du travail québécois, la rédaction de cv (assez différente de ce que l’on connait) et les démarches pour les obtenir d’autres visas si vous souhaitez rester.

 

 ***

Voilà, tu sais tout !

20140212-Mont Royal-011

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *