La vie magique en Colombie

Donc si vous avez tout suivi, j’ai fait un magnifique faux départ le 25 Août dernier, où j’ai fait demi tour à l’aéroport, décidée à profiter d’une extension à Cozumel avant mon retour. Je n’étais plus certaine de rien, si j’allais rentrer direct en France ou tout de même aller en Colombie, mon plan initial. Et bien, le cœur a parlé: j’avais décidément très envie d’aller en Colombie, donc j’ai racheté un billet, il faut croire que les fins de voyages me coûtent toujours bonbon !

 

Fermer le cycle de l’île

Je vous passe les hauts et bas émotionnels engendrés par ce moment chaotique d’indécision, qui m’aura pris deux séances d’acuponcture et une de Reiki pour évacuer le surplus de stress (en tombant malade pendant 3 jours), les conflits entre le cœur et la raison, où parfois je ne sais plus qui me dit quoi !

Moi qui pensais avoir surpassé bon nombre d’émotions, je me suis faite à l’évidence que ce n’est pas parce que l’on se sent pousser des ailes qu’on aura jamais des moments de chute et de doutes. J’ai pris conscience de ma peur de me sentir perdue, comme lorsque je suis rentrée de mon premier voyage, et celle de retomber dans des cercles vicieux.

L’important n’est pas de supprimer le négatif de sa vie, mais savoir l’accepter et le gérer de manière différente, sans se laisser submerger. Je me suis aussi souvenue que ma force interne ne devait pas non plus me rendre rigide et imperméable à l’aide des autres. Non, les autres m’apportent un soutien inestimable et une objectivité hors pair.

Et enfin, j’ai reçu le message que reprendre une activité sportive me serait d’une grande aide pour évacuer l’excès d’énergie que je semble concentrer dans ma tête !

20150930-palomino2-024

 

Chaque expérience a son apprentissage, et même si je ne saisis toujours pas la totalité de ce qui m’aura valu cette petite crise de panique, j’aurai profité d’un rab de mon île préférée et de mon cocon qui m’a accueilli les bras ouvert. Parfois il ne faut pas chercher à tout comprendre, les choses prennent leur sens en temps voulu. L’essentiel, c’est de vivre toutes les bonnes choses !

 

Repartir en Colombie

Le 6 septembre j’ai donc remis mon sac sur le dos direction les caraïbes colombiennes où j’étais déjà allée en mai dernier, un vrai coup de cœur.

C’est le cœur battant que j’ai retrouvé des visages familiers, que je n’avais connus que quelques jours mais qui sont restés gravés en moi. L’impression d’arriver dans un second chez moi, à l’autre bout de la mer des caraïbes. De retour dans une ambiance de tranquillité et de sérénité qui m’a caressé l’âme. Le jour et la nuit comparé à l’ambiance bordélique de notre maison à Cozumel (qui avait ses charmes !).

20150920-palomino2-069

 

Je n’avais rien de prévu, pas d’attentes. Je ne savais pas si j’allais rester à Palomino ou voyager. Mais happée par la nature, la compagnie et l’énergie des lieux, je suis restée plus de 3 semaines ! Perchée dans mon hamac au Jaguar Azul, au son des oiseaux, profitant de la vue de la Sierra et les colibris, sans Internet et parfois sans électricité, j’ai repris un rythme très calme.

Cette fois j’ai plus pris le temps de visiter les lieux, toujours en très bonne compagnie : nager dans les rivières de Palomino, dans des coins inconnus des touristes, faire des sauts dans les cascades de Minca où j’ai passé deux nuits dans une cabane dans les hauteurs avec vue imprenable sur la montagne, profiter de la mer et ses vagues menaçantes. Cela m’aura presque fait oublier ces satanés moustiques !

20151008-palomino2-072

Vue de la cabane !

20150929-palomino2-056

 

Reiki : Niveau 2

Depuis que j’ai fait mon initiation au Reiki en Juin dernier, à mon retour de Colombie justement, j’étais sur-excitée à l’idée de passer le niveau 2. Approfondir le sujet, apprendre de nouveaux symboles et techniques, et pouvoir faire mes débuts en tant que praticienne officielle.

Je me souvenais qu’il y avait une thérapeute à Palomino, que je n’avais pas rencontrée la fois passée. Voyant que les prix des formations en France étaient juste pas gérables pour moi, j’ai posé l’intention de rencontrer cette femme et de passer mon niveau ici. Ce lieu est tellement emprunt de spiritualité que cela lui donnait une dimension encore plus magique.

J’en ai discuté le même jour avec une des pensionnaires de l’auberge et il se trouve qu’elle la connaissait. Grâce à elle le contact s’est fait plus facilement.

20150930-palomino2-019

 

Après un premier Reiki afin d’évaluer ma “situation” énergétique, j’ai été comblée que mon Maître m’annonce que j’étais archi-prête pour le second niveau et que j’avais le cœur hyper ouvert. On a d’ailleurs par la suite beaucoup parlé d’amour inconditionnel, confirmant tous les apprentissages qui m’étaient arrivés ces dernières semaines et la certitude que le Reiki a mis tout ce dont j’avais besoin sur mon chemin.

Je me suis sentie très fière d’avoir pu intégrer une bonne partie de la philosophie Reiki sans m’en rendre compte, et de manière si condensée. Elle me disait que cela lui avait pris des années à comprendre et se sentir capable de conduire des thérapies.

20150930-palomino2-022

 

Le second niveau s’est déroulé en 4 ateliers de deux heures :

  1. Séance de Reiki féminin (la spécialité de mon maître) et travail sur les rêves lucides (qui se sont d’ailleurs intensifiés suite à ma première session avec elle);
  2. Révision du Reiki 1 : les pratiques, la philosophie, les chakras et champs énergétiques, et le code déontologique;
  3. Théorie du Reiki 2 : les symboles, le reiki à distance, l’amour inconditionnel et l’attachement, l’ego, la responsabilité face à ses émotions (alors que j’étais en pleine écriture sur ces mêmes sujets), les guides spirituels;
  4. Pratique du Reiki 2 : utilisation du pendule (que j’avais reçu en cadeau par une autre maître reiki quelques semaines auparavant…) pour évaluer les chakras, pratique du reiki à distance.

Tout au long de ma formation, j’ai eu le sentiment que tout s’accommodait comme il se devait, et que toutes les conversations bizarres des semaines passées prenaient tout leur sens. Cette impression de “aaaaahhhh c’était pour çaaa !”.

20150930-palomino2-021

 

Je reviendrai d’ailleurs sur l’énergie féminine dans un prochain article car c’est également un thème qui me poursuit depuis mes débuts dans le Reiki et j’ai beaucoup à dire (et encore beaucoup à apprendre !).

Je suis vraiment heureuse d’avoir fait mon niveau 2 avec cette femme, qui a d’ailleurs pris grand soin de moi lors de petits soucis de santé (rien de sérieux, une infection urinaire et autres désagréments, tiens tous liés à l’énergie féminine “comme par hasard” aurais-je dis avant…).

Avec tout cela, j’ai développé une grande foi envers le Reiki et ses potentiels de guérison ! Je n’ai qu’une envie : pratiquer à fond, développer ma sensibilité et mon intuition pour le partager et pouvoir aider tous ceux qui ont une volonté de guérison !

 

Le Grand Retour

C’est de nouveau le cœur serré que j’ai quitté mon Palomino et ce que je vivais là-bas, et pris le chemin de la France, non sans faire un petit détour par Medellín et Bogotá rendre visite à quelques amis.

20151002-palomino2-001

 

Me voilà à présent chez moi, prête à faire le Grand Ménage dans mes affaires, apprendre de nouvelles choses et ne pas penser au Demain. J’ai une immense envie de retourner dans les terres latines qui m’ont profondément marquées, mais je ne fais pas de plans, cela n’est plus vraiment mon fort !

 

***

Rendez-vous bientôt pour la suite des aventures de l’addict à la vie !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *