Le no poo et moi #2: en voyage !

Il y a un peu plus de 9 mois, je me lançais à mon tour dans l’aventure no poo, cette technique pour ne plus utiliser de shampoing car il contient plein de produits cracras. Je vous avais déjà conté mes premiers pas l’été dernier, et j’ai fini par trouver une routine au top. Mais c’était sans compter le fait que j’allais partir voyager…

Ma routine avant voyage

Après mes premières expériences et déboires, quelques pertes d’espoirs au passage, j’avais décidé de jouer la carte de la patience. Rien de sert de presser et de devenir osbédée par mes cheveux, d’autant plus que je ne suis pas habituée à faire tant attention à ma beauté.
Donc j’ai arrêté d’observer mes cheveux tous les matins, de les brosser dès que je voyais un bout de sébum, et je me suis mise au rhassoul, car j’avais trouvé cette recette qui me tentait bien. Et ça a marché du tonnerre !

20140805-blog-040

J’avais de beaux cheveux soyeux à chaque fois, et je suis vite arrivé à espacer mes no poo de 10 jours, jusqu’à 2 semaines juste avant de partir en voyage, avec l’aide d’un petit shampoing sec à la fécule de maïs. Une grande réussite !

 

Ce que j’ai décidé de prendre

Mais voilà, toutes les histoires d’amour ont une fin et est venu le moment de décider ce que j’allais prendre avec moi. Je ne me voyais pas voyager avec 10 000 poudres, sachant que je prenais déjà de la fécule de maïs, de l’argile verte et de l’orme rouge. Et considérant que mes cheveux se portaient bien, je me suis dit que je pourrais changer de technique (logique, non ?). Donc, j’ai opté pour un savon magique, que je pourrais aussi bien utiliser pour le corps, ma lessive et ma vaisselle ! (Plus un petit flacon de vinaigre de cidre qu’il me restait.)

20140718-savon-001

 

 

Difficultés, tests et craquages

Et bon, le résultat a été assez catastrophique ! Cela a fonctionné la première fois mais avec une exposition récurrente à l’eau de mer et des douches à l’eau calcaire froide, autant dire que je n’avais pas tous les atouts de mon côté !

Je suis donc repartie en mode tests obsessionnels. Je suis allée poser tout un tas de questions sur le groupe facebook, chaque fois au bord du craquage. Et j’ai tout essayé ! Je suis repassée au bicarbonate, essayé l’argile, et cela ne marchait pas. Mes cheveux restaient poisseux, impossible de parvenir à la propreté! Heureusement, la fécule de maïs m’a pas mal aidé à cacher l’horreur… J’ai testé l’aloe vera, le miel, l’hibiscus, le citron. Toujours rien de concluant.

20140725-no poo-006

 

J’ai commencé à me laver les cheveux à l’eau distillée, avec le traditionnel bicarbonate-vinaigre de cidre. Et là Miracle !! De beaux cheveux propres et doux ! Mais j’ai vite déchanté car cela n’a fonctionné qu’une fois. En refaisant exactement la même chose les fois suivantes, re-cata.

Et puis est venue l’eau chaude. J’ai commencé à voir une différence. Je pouvais au moins bien rincer mes cheveux après la mer et mes cheveux n’étaient pas trop mal, même si pas méga propres… J’ai commencé à sérieusement désespérer. J’ai tenté un shampoeuf en dernier recours, et cela n’a pas non plus fonctionné.

J’ai craqué.

Je ne pouvais plus. J’ai mis ma fierté de côté et j’ai couru au supermarché m’acheter un shampoing, en prenant celui qui avait l’air le moins toxique possible, car le bio est pour ainsi dire inexistant…

Malgré ma réticence je dois dire que me laver les cheveux au shampoing, avec la mousse, le parfum et enfin des cheveux propres en moins de deux, a été un pur bonheur ! Retombée dans les griffes du diable.

 

Et maintenant, quoi ?

Est-ce que je laisse tout tomber ? A vrai dire, je n’aime pas mes cheveux après un shampoing. Propres et doux certes, mais tous plats. Zéro volume. Et forcément, qui regraissent plus vite. Car finalement mon problème n’était plus le sébum. En rinçant à l’eau chaude fréquemment, ils n’étaient pas gras. Juste pas propres et poisseux.

20140805-blog-038

 

J’ai fait 3 shampoings à ce jour et je me rends compte que je les attache encore plus qu’avant. Donc je ne vais pas m’arrêter là. Je me remets à mon savon (qui me laisse une chevelure de paille pour le moment…), aux tests et pourquoi pas commander du rhassoul ?

C’est qu’elle persiste la Planet Addict !

Edit : Natasha du blog échos verts vient de publier un article avec des tas de ressources sur les différentes techniques et soins no poo ! Peut-être que tu y trouveras la clé à ton problème !

J’ai également trouvé mon équilibre depuis, par ici pour en savoir plus ! Retrouvez aussi mes 3 solutions naturelles pour se laver les cheveux.

***

On lâche rien ! ^^

Et toi, tu galères comme moi dans ton aventure capillaire ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *