Brosses à dents et dentifrices écologiques + Concours

Lorsque j’ai commencé ma conquête d’une consommation “zéro déchet”, j’ai lancé une guerre contre le plastique. Une matière issue du pétrole, ressource tous les jours moins disponible, et qui met plus de 400 ans à se dégrader. Or nous l’utilisons beaucoup trop dans la fabrication d’objets quotidien, notamment ceux destinés à être jetés rapidement. Comme nos brosses à dents ou nos emballages de dentifrice que nous renouvelons plusieurs fois par an. Heureusement, il y a des alternatives !

 

Ce sont plus de 150 millions de tonnes de plastique qui flottent dans nos océans à l’heure actuelle. Une étude récente de la Fondation Ellen MacArthur révèle que si nous ne changeons pas les choses rapidement, il risque d’y avoir plus de plastique que de poissons en 2050.

Cela m’attriste profondément, vous savez comme j’affectionne les océans et la vie marine. Mais au delà de l’aspect environnemental, il y a l’aspect sanitaire car de nombreux plastiques contiennent des substances cancérigènes et des perturbateurs endocriniens, sans oublier l’aspect “survie”, car l’océan nous permet –soit dit-en passant – de vivre.

Quant au recyclage, c’est une fausse bonne solution car 1/ tous les plastiques ne se recyclent pas, 2/ le plastique recyclable ne peut se recycler à l’infini et 3/ il nécessite d’être mélangé à du plastique neuf (ou une autre matière) pour avoir une seconde vie.

PLastique

Tableau des plastiques toxiques (en rouge) et recyclables en France R, et au Canada (R).

 

Alors quelles sont les alternatives ? Vous pouvez déjà consulter mes 10 idées pour éviter le plastique. Mais aujourd’hui, on s’attaque à notre hygiène dentaire. Les brosses à dents et emballages de dentifrices ne sont pas recyclables, mais la bonne nouvelle, c’est qu’il existe des solutions simples.

 

Opter pour une brosse à dents zéro-déchet

Une brosse à dents est écologique selon son caractère réutilisable, recyclable ou compostable (sans oublier l’emballage), son lieu de fabrication et l’engagement de la marque.

 

1/ La brosse à dent en bambou

Le bambou est une ressource (renouvelable et naturelle) qui pousse rapidement et qui contient naturellement des propriétés anti-bactériennes, ce qui fait que sa culture ne nécessite généralement pas de pesticides ou de fertilisants. Le côté négatif, est qu’il provient de Chine, donc de loin. Les brosses à dents en bambou sont donc majoritairement compostables, dépendamment des poils de la brosse : en nylon classique, en nylon biodégradable ou en soie de porc. Ces derniers sont naturels mais posent des questions sur l’exploitation animale.

Il existe de plus en plus de marques, j’en ai sélectionné 3 qui se démarquent à mes yeux.

brosses-bambou

 

=> Ecobamboo – Entreprise polonaise, fabrication en Inde

La brosse à dents est entièrement compostable, les poils étant fait dans un nylon4, biodégradable, mais pas à 100%. L’emballage en carton est recyclable et le sachet en bioplastique sont compostables.
Déchets : a priori aucun, mais il est préférable de séparer les poils du manche.
Prix : 3,50€, à acheter en ligne.
A noter : vous pouvez consulter l’interview de la marque sur son engagement envers ses salariés sur le blog de Natasha.

=> Brush with bamboo – Entreprise américaine, fabrication en Chine

Le manche est compostable une fois qu’on lui a retiré les poils en nylon à l’aide d’une pince. Le carton d’emballage est recyclable, mais pas le sachet en PLA (Polylactic Acid).
Déchets : les poils et le sachet d’emballage.
Prix : 6€, à acheter en ligne. Cette brosse à dents est disponible chez Vegan-Mania, boutique parisienne.
A noter : les fondateurs ont également développé un jardin de permaculture associé à un programme éducatif.

=> Smiloh – Entreprise française, fabrication en Chine / France

C’est la bonne surprise de 2016 : la brosse à dents frenchy et entièrement biodégradable, avec des poils en nylon4 infusé de charbon végétal activé afin d’absorber les toxines, blanchir les dents et éliminer la mauvaise haleine. Plus précisément, c’est la finition qui est faite en France (design, marquage, coloration, contrôle qualité, fabrication du packaging) en privilégiant le travail à la main afin d’encourager l’emploi social en France. L’emballage en carton est compostable.
Déchets : a priori aucun, mais il est préférable de séparer les poils du manche.
Prix : 7,50€, à acheter en ligne. Cette brosse à dents est disponible à Paris dans les boutiques Welcome bio bazar, Pauline et Julie, et day by day.
A noter : La marque offre une brosse à dents à un enfant en Afrique pour chaque commande en ligne.

Par souci pratique, j’ai une Brush with Bamboo qui certes est plus cher mais que je peux acheter en boutique, car j’évite d’acheter des produits en ligne quand je le peux. J’ai aussi testé la Woobamboo, qui est plus fine et très agréable à utiliser, mais je suis moins convaincue par l’engagement de la marque. La prochaine serait inévitablement la Smiloh, même si c’est la plus chère.

 

2/ La brosse à dent en plastique

Plastique ? Oui mais recyclé, ou bien réutilisables en conservant le manche et ne jetant que les têtes.

brosses-recyclees

 

=> Preserve – Marque américaine de produits en plastique recyclé

La brosse à dents est fabriquée à partir de plastique de pots de yaourts et de brosses à dents, et des poils en nylon neufs. En fin de vie, il est possible de renvoyer sa brosse à dents à la marque pour qu’ils la recyclent. Autant en renvoyer plusieurs d’un coup ! L’emballage en carton et plastique est quant à lui recyclable.
Déchets : aucun si on revoie sa brosse…
Prix : 3,50€.

=> Monte Bianco – Marque allemande

Il s’agit d’une brosse à dents en plastique recyclé et poils de nylon ou soie de porcs, à tête interchangeable. L’avantage est que c’est plus économique pour ceux qui changent régulièrement de brosse à dents. L’emballage en carton se recycle, mais pas la partie en plastique.
Déchets : les têtes et l’emballage plastique.
Prix : 2,20€, lot de 3 têtes : 3,50€.

Il est conseillé de changer sa brosse à dents tous les 3 mois. Je suis un peu sceptique, je me demande parfois si ce n’est pas un peu comme “manger 3 produits laitiers par jour”. Quoi qu’il en soit, il est recommandé de changer sa brosse à dents lorsque les poils partent vers l’extérieur ou si on est malade. Personnellement, je me porte bien avec une brosse à dents par an, et mon séjour récent chez le dentiste a été sans problème. Quoi qu’il en soit, pour entretenir sa brosse à dents il faut bien rincer sa brosse après le brossage et pour les brosses en bambou, les conserver dans un endroit au sec, pour éviter la prolifération de bactéries.

 

Opter pour un dentifrice écologique

Pour dire les choses simplement, le plus important dans le fait de se brosser les dents, c’est le brossage. Brosser les dents, les gencives, doucement, mais aussi le palais, les joues et la langue.

En plus des déchets qu’ils génèrent, les dentifrices conventionnels contiennent souvent des ingrédients nocifs comme le triclosan ou les microplastiques (qui devraient être interdits dès 2018). Même le fluor est controversé, car il provoque des troubles mentaux à long terme, ainsi qu’une fragilisation osseuse et dentaire. Encore une fois, cela me rappelle les fameux produits laitiers…

 

1/ Le dentifrice maison

Il est pourtant assez facile de faire son dentifrice maison. J’ai déjà partagé une recette avec vous, mais à présent je ne fais que mélanger de l’argile blanche à de l’eau (la quantité nécessaire pour faire une pâte), ce à quoi je rajoute 4 à 6 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée. De son côté, Gala nous propose une recette en vidéo à base d’argile verte et d’huile de coco.

Je tiens à préciser que je n’utilise pas de bicarbonate de soude dans mes recettes, car c’est trop agressif pour moi. Il m’arrive d’en utiliser seul de temps à autre, mais c’est tout.

image

2/ L’huile essentielle de menthe poivrée

Parfois, je me contente d’une goutte d’huile essentielle sur ma brosse humide, ce qui me permet d’avoir une haleine fraîche sans utiliser de “pâte à dents”. Je trouve que c’est un très bon substitut, surtout en cas de déplacement. Je m’en sert également pour faire un bain de bouche à l’occasion !

 

3/ Le dentifrice solide

Certaines marques ont prévu le coup pour ceux qui n’aiment pas les solutions précédentes, tout en conservant l’aspect zéro déchet. En voici deux que j’ai sélectionnées :

=> Lamazuna : Dentifrice sur bâton dans un emballage en carton : 9,80€ les 17g.
=> Pachamamaï : Dentifrice dans une boîte rechargeable : 10,80€ les 20g.

Ces deux produits sont disponibles dans la boutique Vegan-Mania à Paris. Je ne les ai pas testés, donc je ne saurai vous dire combien de temps ils durent. Je me laisserais bien tenter par l’essai du dentifrice de Pachamamaï, car j’aime le fait qu’il soit vendu dans une boîte avec possibilité de recharger. Si certains d’entre vous ont déjà essayé, je suis preneuse de vos avis !

dentifrice-solide

 

Et si aucune de ces solutions ne vous convient, vous pouvez toujours opter pour un dentifrice biologique. Il ne sera pas zéro déchet, mais ne sera pas nocif.

A lire aussi : les alternatives au dentifrice de Natasha.

CONCOURS DE LA RENTRÉE

Pour commencer l’année du bon pied, je suis heureuse de vous inviter à participer au concours organisé avec Pachamamaï afin de vous faire gagner un lot brosse à dents Smiloh + dentifrice solide Pachamamaï !

Conditions de participation

Laisser un commentaire à cet article en précisant quel sont pour vous les avantages du dentifrice solide de Pachamamaï.
Liker la page du blog
Liker la page de Pachamamaï
Partager ce concours sur l’un de vos réseaux sociaux.

Le concours dure du 16 au 23 Janvier et le gagnant sera tiré au sort le 24 Janvier.

Edit : le concours est terminé, et la gagnante est Élodie Trcz !

***

Et toi, quelles alternatives as-tu déjà testées et approuvées ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *