Road Trip en Andalousie 2/2 : Málaga, Tarifa et Cadix

Les aventures estivales continuent. La semaine dernière je vous racontais mes premiers pas en Andalousie par les visites de Séville et Grenade. Cette fois-ci, je vous emmène au bord de la mer. Le Sud de l’Andalousie a une particularité : c’est la première fois qu’en quelques jours je suis passée de la mer méditerranée à l’océan Atlantique, en l’espace de quelques kilomètres.

 

Part 2. Beach Time

Côté mer, il y a de quoi faire en Andalousie. Pour ma première fois dans la région, je suis restée sur un passage assez classique à Málaga et Tarifa, avec une dernière halte à Cadix pour écourter le trajet retour jusqu’à Séville. J’aurai certainement l’occasion à l’avenir d’aller explorer d’autres contrées moins touristiques…

Málaga : 2 jours

Cette fois-ci, point d’airbnb. Nous avons séjourné chez une amie qui vit sur place. Ce qui est sympa quand on loge “chez l’habitant”, c’est que l’on peut bénéficier d’un regard différent sur l’endroit qu’on visite. Et pour Málaga, c’était vraiment l’idéal.

Cette ville de bord de mer branchée et assez célèbre ne m’a pas conquise. Il faut dire que je ne suis pas vraiment fan de ce type d’endroits, un peu trop prisés par les touristes et manquant de charme. J’ai aussi trouvé que la mer était assez sale, et je n’ai pas pu m’empêcher d’aller à la pêche aux bouteilles et sacs en plastique. Je commence à être habituée à faire un coup de ménage sur les plages

Mais, lorsqu’on est en bonne compagnie, on passe toujours des bons moments. Comme je le dis toujours, au final ce sont souvent les gens avec qui on est qui font le voyage, plutôt que les lieux. C’est comme ça qu’on a pu découvrir des rooftops cachés et manger dans de petits restaurants de plage qui ne paient pas mine !

La grasse matinée a pris le dessus sur les visites plus culturelles. Notamment, il y a le joli Castillo de Gibralfaro qui surplombe la ville, mais bizarrement l’idée de grimper à 6h du matin n’a pas séduit grand monde !

=> Bon plan pour manger : l’adresse bio, c’est Brunch it, un petit restaurant qui propose des salades, burgers, sandwichs et brunch qui sont sains et vraiment très bons !

20160831-andaolousie-008

Perchée à Cadix

 

Tarifa : 3 jours

A l’extrémité sud de l’Espagne, départageant mer Méditerranée et océan Atlantique, Tarifa est une ville bourrée de charme. Avec ses remparts, des rues pavées, de petits passages, de jolies places et une multitude de bars à tapas, la ville offre aussi un doux air d’ambiance nord-africaine. D’ailleurs, on aperçoit les reliefs d’Afrique à l’horizon et ça en jette !

Les plages sont belles et l’eau offre des dégradés de bleu magnifiques, bref : c’’était LE spot détente des vacances. Le vent d’Atlantique attire les kitesurfeurs, adeptes de planche à voile et compagnie, mais lorsqu’il souffle trop, ce qui était le cas pour nous, il devient désagréable de se faire dorer au soleil.

Le mieux était donc de partir à la recherche d’un abri ou d’une plage un peu plus éloignée. Loin du centre, nous sommes tombés sur un cube étrange posé sur la plage : un bar restaurant avec des parasols et quelques coussins de plage. L’idéal pour profiter du soleil et de la mer sans se faire fouetter par le sable.

20160831-andaolousie-001

Bolonia et vue sur l’Afrique

 

Autre difficulté à Tarifa, c’est que si on n’est pas motorisé cela devient compliqué d’explorer les alentours. Pas moyen de trouver une location de voiture, et il est quasi impossible de louer un scooter. Déjà parce que seules deux boutiques en proposent, mais aussi parce qu’il est vite dangereux de conduire en plein vent.

Qu’à cela ne tienne, un bus se rend à Bolonia, à 20 kilomètres de Tarifa. La plage y est plus exploitable, et il y a quelques restaurants qui permettent de faire une pause (impérative) à l’ombre à l’heure du déjeuner. Parfait.

Moi qui d’habitude n’est pas du genre à passer mon temps à lézarder au bord de la mer, j’ai particulièrement apprécié cette pause au soleil. Paris me paraissait définitivement très loin !

20160831-andaolousie-004

=> Bons plans pour manger : Ce ne sont pas les restaurants qui manquent à Tarifa, et tout est très bon. Le meilleur moyen de choisir est justement de ne pas choisir et de manger des tapas un peu partout. La bonne nouvelle c’est qu’il y a un large choix d’options végétariennes.

Chilinguito Carbones 13 : Pour manger ou boire un verre sur la plage et admirer le coucher du soleil. En revanche, je dois avouer que le personnel n’est pas très amical.

Chilimosa : Pour une carte végétarienne.

N°6 Cocina Sencilla : Pour régaler vos papilles et manger le meilleur cheesecake d’Espagne !

Mandragora : Pour déguster un délicieux couscous. Attention, y aller le ventre bien vide !

 

Cadix : 1 jour

Cadix fut une la belle surprise du séjour! La ville est très jolie, tous les quartiers sont agréables à visiter, avec plein de petites places, un marché aux fleurs et un magnifique parc semi botanique au bord de la mer. C’est le meilleur compromis ville + plage.

Pour terminer en beauté, nous avions réservé un hôtel sur la place de la cathédrale, avec une petite piscine sur le toit qui donne une pleine vue du monument. Comment dire… cela valait le coup de creuser un peu le porte monnaie sur la dernière nuit. Surtout qu’au final, pour le standing cela n’était pas si cher. Je me suis sentie à moitié comme une reine, à moitié comme une enfant. Je n’ai juste pas compris pourquoi ils avaient choisi de mettre des poulpes la tête à l’envers dans un bocal en guise de décoration sur le comptoir de restauration… J’ai trouvé ça abominable, mais c’était le seul point noir.

La cathédrale vaut vraiment le détour, notamment pour sa crypte qui offre une résonance atypique. Accessoirement, un cadavre est exposé en vitrine. Encore une fois, ce genre de détails est un peu trop morbide pour moi !

20160831-andaolousie-010

Cathédrale : Ouverte tous les jours, voir horaires ici. Tarif : 5 euros avec audioguide.

 

=> Bon plan pour manger : J’ai trouvé qu’il était un tout petit peu plus difficile de trouver des propositions végétariennes, mais il n’a tout de même pas fallu chercher bien loin. Le Aljibe prépare des tapas pour presque rien, mais les assiettes sont bien garnies et les plats délicieux. 2 tapas sont suffisants pour combler sa faim. Parole de goinfre 😉

La fin des vacances sonne. L’arrivée à Séville semble si loin, pourtant je ne peux m’empêcher de penser “déjà ?”.

Il y a tant à faire en Andalousie, que je ne dirais pas non d’y retourner un jour et de sortir un peu des sentiers battus. Mais parfois, faire la touriste est agréable et on n’y échappe pas pour connaître des endroits à voir absolument !

20160831-andaolousie-020

***

Et toi, quelles sont tes plages préférées en Andalousie ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *