5 gestes propreté pour vos balades d’été

Bon, c’est l’heure d’un petit coup de gueule. Oui, moi aussi j’ai mes jours grognon. 🙂 Surtout quand je me promène en vacances et que je retrouve des déchets en tout genre parsemés un peu partout, ça me hérisse un peu les poils. J’ai donc réfléchi à 5 petits gestes tous simples pour éviter le massacre et profiter de la nature en toute propreté !

 

Pour la petite histoire

C’est pendant mon séjour en Gaspésie que j’ai retroussé mes manches pour faire un petit nettoyage de passage. Parce que quand je suis partie à la recherche d’une petite rivière sympa et que je suis tombée sur un cadavre de camp de nuit laissé comme tel, avec encore la poêle et des restes d’omelette dedans, mon sang n’a fait qu’un tour. Moi qui pensais que jeter ses déchets à la poubelle était un réflexe acquis, je suis un peu tombée des nues.

gestes propreté

 

En continuant ma balade, mon regard est ensuite attiré par tout ce qui n’a rien à faire là. Une bouteille en plastique, deux, trois, quatre, une canette de bière par-ci, une canette de bière par-là, un emballage de biscuit, un bouchon. C’est décidé, je ramasse. Comment je peux laisser tout ça, à proximité d’une rivière ? Le comble c’est que la poubelle n’était qu’à 200 mètres de là.

Puis je me rends à la plage, en commençant par admirer le célèbre rocher Percé depuis le ponton. Sur ce ponton il y a quatre poubelles, dont deux pour le recyclage. Pourtant, partout par terre il y a des canettes écrasées, des verres en plastique, en carton, des emballages de cigarettes et même un grand sac plastique. Je prends le sac plastique (qui devait faire un bon 10 litres) et je ramasse TOUT. Pendant que les touristes prennent leurs photos, je prends les détritus.

 

gestes propreté

 

Viens le petit tour sur la plage, et à peine descendue, rebelote: des canettes, des couverts en plastique, un cintre (!), une brique de jus d’orange et j’en passe. Pendant que les touristes ramassent les coquillages et les cailloux, je ramasse les détritus.

gestes propreté

Jamais sans mon cintre !

 

En tout et pour tout, sur cette journée, j’ai dû récupérer bien 30 litres de déchets. Même si ce lieu était particulièrement souillé (et je sais qu’une partie de ces déchets était rejetée par l’océan), ce n’était pas forcément le cas pour tous les endroits où je suis allée, et heureusement! Mais après cette journée, j’ai remarqué que j’étais beaucoup plus attentive à ce qui traînait sur le sol et cela m’a amené à réfléchir.

 

5 gestes propreté pour l’été (et puis toute l’année en fait !)

C’est pas un scoop, j’ai les déchets en horreur et je fais mon maximum pour les limiter et trouver des alternatives réutilisables pour éviter le gaspillage instantané et inutile. Tout le monde n’a pas cette obsession que moi et je le comprends, chacun fait comme il peut.

Mais là, pas besoin d’aller jusqu’à un mode de vie « zéro déchet« . Je pense que c’est un coup de gueule un peu partagé, car qui aime admirer un paysage souillé par les détritus ou se faire dorer la pilule dans ce qui ressemble à une décharge ?

J’entends souvent le refrain du « seul on ne peut pas changer les choses« , que l’action individuelle est insuffisante. Et bien ici, on est en plein dans le mille : chacun peu faire un petit peu et cela fait une GRANDE différence. Nous y voilà. 🙂

 

#1 Dire non à la vaisselle en plastique jetable

Ce n’est pas très compliqué, je vous assure !

-> Il suffit de remplacer les couverts, verres, assiettes par « des vrais » pour les pauses piques niques, en choisissant leur équivalent en inox ou en bamboo par exemple (réutilisables et non cassants).

 

#2 Limiter le recours aux sacs plastiques

C’est très polluant et ça s’envole facilement, même jeté à la poubelle.

-> Opter pour des sacs réutilisables. Si on doit avoir un sac plastique, ce sera celui pour servir de sac poubelle.

 

#3 Boire sans plastique

-> Troquer sa bouteille en plastique pour une gourde. Ce que je retrouve le plus ce sont les bouteilles en plastique, ou leurs bouchons. D’une pierre deux coup :).

-> Si on va chercher une boisson à emporter, proposer son super verre réutilisable (en inox ou en plastique non toxique) et refuser d’utiliser des pailles.

gestes propreté

 

#4 Pour les fumeurs, ne pas jeter ses mégots à terre.

Le filtre contient du plastique et n’est pas biodégradable.

->  A la place on peut les ranger dans une petite boîte et les jeter plus tard à la poubelle.

gestes propreté

 

#5 Ne rien laisser derrière, à part ses traces de pas

Bon ok, cela paraît trivial, mais parfois on peut se sentir paresseux et penser qu’un tout petit déchet n’est pas si grave, surtout s’il nous a échappé des mains. Ça l’est.

-> Récupérer tous ses déchets et les jeter à la poubelle et au recyclage. S’il n’y a pas de poubelle à proximité, emporter ses déchets pour les jeter plus tard.

 

Et en bonus pour les plus acharnés :

#6 Ramasser les quelques déchets que l’on trouve sur son passage

Avant, je ne prêtais pas tant d’attention aux déchets des autres. Je ne voyais pas où je me disais que ce n’était pas mon problème. Mais en fait, c’est devenu mon problème. Car d’une part, ça ne me plaît pas de voir les paysages dégradés, et d’autre part, tout ça pollue et donc ça me concerne.

Peut-être que c’est ma guerre contre les déchets qui m’a ouvert les yeux, ou bien le fait que je viens de terminer de lire No Impact Man de Colin Beavan (excellent livre d’ailleurs, je vous en parle d’ici peu !), en tout cas, je ne veux plus rester les bras croisés.

Si vous sentez l’âme du guerrier qui est en vous, ne résistez pas ! 🙂

 

Je parle beaucoup du plastique, mais c’est vraiment le pire des déchets. Il s’envole, se retrouve sur les plages, dans les forêts, dans les océans. Il pollue et tue les animaux qui les mangent, comme les oiseaux, les tortues, les baleines qui les prennent pour de la nourriture.

Et comme l’a très justement souligné Colin Beavan dans son livre : Pourquoi créer des produits qui sont voués à être jetés dès la première utilisation dans une matière qui met des centaines d’années à se dégrader ?

Edit : Lisez l‘interview de Landry, voyageur ramasseur de déchets !

 ***

Et toi, que ressens-tu face à ce problème ? As-tu des petits gestes pour limiter les traces de ton passage ?

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *